Archives d’un auteur

le film muet

Exposition John Smith - Le Baiser

Ma première impression sur le film Worst Case Scenario est que le noir et blanc me font penser à l’automne. J’ ai plutôt apprécié l’enchainement des images. Le fait de voir des scènes de la vie quotidienne m’a plu. J’ai aussi aimé les endroits choisis des photos dans le film. Je pense que le film est assez réaliste sur la saison actuelle. Le film sur le moine est réaliste aussi. La transformation du moine en skinhead me laisse neutre.

L’ atelier imaginaire…

J’ ai trouvé l’atelier assez sympa. Le fait de devoir imaginer un objet, de devoir utiliser notre imagination et utiliser des crayons et un ciseau était vraiment intéressant. Je pense que ça redynamise notre cerveau.

Exposition John Smith - Le Baiser

le loup mi-urbain mi-forêt

Vue de l’exposition © Aurélien Mole, 2012

On peut apercevoir un animal qui à première vu ressemble  à un loup qui provient de la forêt, avec une sorte d’exposition en milieu naturel par urbanisation contemporaine. On peut s’imaginer qu’avec intelligence, le loup communique par le biais de la photo, avec un regard intelligent sur le monde extérieur en provenance du monde de la forêt.

les branches au regard tropical

Vue de l’exposition

Nous découvrons une sorte de végétal sous forme de plante à tendance exotique. Cette plantes respire la vision d’une forêt tropicale, avec un regard sur le monde. Entreposé dans un vase, on peut imaginer le voyage entrepris dans le monde urbain, sorti de son contexte naturel. On peut aussi voir des branches végétales venant d’une forêt tropicale.

Les cubes de couleur

Vue de l’exposition © Aurélien Mole, 2012

On peut voir des sortes de cubes entreposés dans la sculpture qui ressemble à un vaisseau. Ces cubes sont de couleur fluorescente avec la couleur verte à travers ce vaisseau qui est en train de voyager dans l’espace-temps. On peut s’ imaginer que ces cubes de couleur verte sont des parties du vaisseau en mouvement qui sont à la fois passagers de l’univers du voyage dans l’espace temps.

le silex en 3D

Voici une exposition dans laquelle nous sommes plongé dans un univers particulier. La création à travers l ‘imagination à partir de la terre. Une roche de trois mètres de haut de silex découpée de façon naturelle. Que dire des œuvres suivantes ? Une sorte de coquillage avec sur lui plusieurs objets venant des milieux marins… Puis nous avons regardé un film qui se passait dans une sorte de grotte où des gens faisait des sortes de mimes dans l’espace de la grotte. Puis comme à chaque fin d’exposition, nous avons été convié à un atelier où nous devions réaliser des sortes de créations à partir d’objets qui étaient a notre disposition, libre à notre imagination.

Des gestes qui miment

Dans le cadre de l’insertion mise en place par le CMP de Noisy-le-Sec, nous sommes conviés a participer à des visites qui se déroulent à La Galerie. Ce centre d’art contemporain se situe près de la médiathèque. Nous avons déjà résumé la première visite. Voici le résumé de la seconde visite.

Dans l’exposition de Georges Tony Stoll, les photos étaient très présentes. Les premières séries de photos montraient différentes  situations dans des contextes différents. Par exemple la façade d’un bâtiment, ou encore un homme qui avait l’air de se reposer sur un mur. Une autre photo montrait un homme qui montrait avec sa main l’objectif de l’appareil photo et il avait une guirlande sur le visage. Sur une photo différente on pouvait apercevoir le ciel sur lequel, en avant plan, un nuage cachait le soleil. Nous en venons au titre de l’article : un homme sous différentes postures qui mimait des gestes de la vie quotidienne. Pour finir, les dernières photos montraient un homme qui était assis et mimait un jeu comme un clown. À noter les photos qui montraient une sorte de départ de chantier laissé à l’ abandon. À la fin de la visite nous devions participer à un atelier où nous étions conviés à réaliser des collages avec des photos accompagnées  d’un dessin calqué.

 

Les formes qui bougent

Nous avons été conviés à assister à une exposition, accompagnés des éducateurs du CMP de Noisy-le-Sec. Cette exposition se déroulait à Noisy-le-Sec juste à coté de la médiathèque.

Dans cette exposition il existait différents thèmes. Le premier thème était des hommes et des femmes qui étaient en train de mimer des actions,  ils portaient sur eux des masques neutres. Le deuxième thème était une projection de couleur sur un écran, plus précisément la force de la couleur sur l’ esprit. Le troisième thème était une visite du sous-sol de La Galerie où dans les pièces il y avait des sortes de bruits qui ressemblaient à du latin. Le quatrième thème portait sur un livre qui était écrit à l’envers.

Enfin, pour finir, nous avons participé à un atelier ou il fallait imaginer des formes sur du papier noir, puis il fallait les découper, ensuite nous devions attacher les formes que nous avions découpées et les attacher à un bout de bâton. Une fois attachées sur les bâtons nous devions les faire bouger sur un écran blanc. À la suite de ces mimes, nous avons créé un film sur des fonds de mimes. Nous avons appelé ce film L’homme au chapeau. À noter que cette exposition a été créée par une femme italienne.

Photos au hasard
Atelier autour de l’exposition Exposition Caméléon Club Exposition John Smith - Le Baiser Atelier autour de l'exposition Exposition Meris Angioletti © Cédrick Eymenier, 2011 Exposition Andrew ?
Calendrier
juillet 2019
L Ma Me J V S D
« juin    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
__________