Archives d’un auteur

Une pièce à vocation préhistorique

La première chose qui interpelle quand on regarde cette « grotte » dans l’exposition, c’est le côté obscur et sombre qu’elle dégage. Ainsi les peinture murales peintes pour l’occasion dégagent véritablement cet aspect « dark ».

Ce qu’on remarque également, ce sont les éléments basiques qui composent cet  « antre ». On distingue sur le sol des peaux de bêtes qui font presque penser à des peaux d’ours. De plus on peut constater sur une espèce de socle suspendu en hauteur, la présence d’une peau ressemblant à celle d’un loup.

Dans le fond de cette pièce d’exposition, le mur est recouvert de peintures ou de gravures qui ont l’air de se rapporter à l’ère préhistorique. Elles ressemblent à des dessins se rapprochant de scènes primitives comme des scènes de chasse par exemple.

Sur la gauche de la salle de l’exposition, on peut voir un bouquet de plumes de faisans donnant un côté « rustique ».

Les couleurs, les jeux de lumière et les éléments la composant, malgré l’aspect élémentaire,lui donnent aussi quelque part un côté  mystique.

Vue de l’exposition

peintures-écrans et toiles

Cette exposition se tient à La Galerie de Noisy-le-Sec. L’artiste, Emmanuelle Castellan, nous propose de découvrir de multiples œuvres abstraites avec différentes thématiques abordées.

Elle met en valeur des tableaux, des portraits qui contrastent au niveau du jeu de couleur  avec la peinture de fond des murs de La Galerie. Chaque représentation porte un nom qui la caractérise (exemple : monstre invisible ).

Elle est influencée, concernant la création de ses tableaux, aussi bien par des sujets d’histoire comme l’Égypte antique que par la magie ou le cinéma d’horreur…

Les tableaux font appel à la réflexion, l’imagination, la sensibilité « artistique »…Tantôt il se dégage un effet de surprise, tantôt on ressent la peur.

Ainsi, pour compléter le sujet, je me permets de décrire une œuvre qui m’a marqué :  » figure 2  »

Exposition Emmanuelle Castellan © Cédrick Eymenier, 2012

La couleur dominante est le rose. On distingue des palmiers, ce qui fait penser à la célèbre  « promenade des anglais » à Nice. On peut voir aussi « des traits » qui rappellent le vol des oiseaux.

Une statue privée de liberté (Lost Monument)

Le film montre et met en évidence la statue du président américain Harry S. Truman au regard du peuple grec et turque. Depuis sa création en 1963 à côté d’ Athènes et à cause de la situation politique et économique qui la concerne symboliquement, la statue est « malmenée » et rejetée par les différentes classes sociales de la population qui revendiquent en elle l’intrusion de l’ogre américain dans l’histoire du pays.

Exposition Les monuments invisibles © Cédrick Eymenier, 2012

La situation et l’évolution de la statue dans la vidéo fait penser à la chute du dictateur irakien Sadddam Hussein et de son régime avec la fameuse destruction de la statue à son effigie.

L’action dans le film, physiquement, est quasiment neutre et donne une dimension particulière et une analyse très objective. La lenteur des faits et gestes des figurants et le peu de dialogues les concernant accentuent cette impression.

Comment mélanger ombres chinoises, lumière et sons ?

À la galerie.

Dans un premier temps, j’ai visité et découvert une exposition d’une artiste d’origine italienne dans un centre d’art. C’est une œuvre moderne et originale où sont utilisés divers éléments tels que des jeux de couleur associés à des silhouettes et des formes humaines, des films qui mettent en avant le « muet »…

Par l’intermédiaire du groupe, au sein même de La Galerie, on a réalisé un travail collectif en s’inspirant de l’exposition de base.

Après avoir réalisé un travail d’art plastique en découpant des formes sur un calque noir et de sons reproduits à l’aide d’objets rustiques comme une casserole par exemple, dans le cadre d’une histoire improvisée, chaque personne a bougé son ombre découpée, a ainsi participé et a été acteur de l’histoire.

Ombres chinoises

Photos au hasard
Exposition Les monuments invisibles © Cédrick Eymenier, 2012 Exposition La langue de ma bouche Atelier autour de l'exposition Exposition Caméléon Club Atelier autour de l'exposition Atelier autour de l'exposition
Calendrier
novembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
__________