Archive pour la catégorie ‘Noyau dur et double foyer – Laura Lamiel’

La rennaissance d’une personne

Quand je suis parti pour visiter pour la première fois La Galerie, je me suis dit dans ma tête : qu’est ce que je fais là ?

Mais après je me suis rappelé l’époque où je travaillais au Musée du Louvre comme agent de sécurité. Pendant que je faisais mon travail, je regardais les œuvres d’art qui était  splendides, exposées sur les murs des galeries.

Alors mon cœur s’est de nouveau ouvert à l’art et je me suis dit, honnêtement, que j’avais bien fait d’être venu à La Galerie. Cela ma permis de m’exprimer dans ce domaine qui est pour moi relaxant psychologiquement, qui signifie la renaissance, une seconde vie. Cela m’a énormément plus.

Atelier autour de l'exposition

Plastimédia – « Mélodies du quotidien »

Présentation par Hélène Garcia, artiste intervenante à La Galerie :

À La Galerie, l’exposition personnelle de Laura Lamiel « Noyau dur et double foyer » nous fait prendre conscience de la poésie des objets issus du quotidien, du souvenir et de la récupération. Perçus la plupart du temps comme des rebuts, ils sont pourtant porteur de sens et d’émotion. Les objets qui composent les installations Qui parle ainsi se disant en moi ? et Chambre de capture attirent particulièrement notre attention. Nous notons leurs couleurs, leurs formes, leurs matières et imaginons leurs histoires.

En atelier, les enfants sont invités, en quatre séances, à créer un CD de plusieurs titres. Partant d’improvisations sonores sur des objets du quotidien, ils devront numériser leurs sons et composer leurs mélodies, leur donner un titre et fabriquer la pochette de leur premier album.

Séance 1 : Dans un premier temps, les élèves choisissent et s’approprient des objets en créant, à partir de leurs contours et de leurs aspérités, des formes et des motifs. Ces dessins, découpés et recomposés, formeront la jaquette de leur CD.

Séance 2 : Les mêmes objets sont utilisés pour leurs potentialités musicales : tour à tour, les enfants enregistrent les bruits et les rythmes qu’ils parviennent à produire en les manipulant.

Séance 3 : Les enfants expérimentent plusieurs logiciels de création musicale, étudient différentes lignes mélodiques et testent les effets de leur superposition.

Séance 4 : Pour finir, ils composent eux-mêmes leurs titres en utilisant le logiciel Audacity. Chacun crée un morceau à partir des pistes collectives enregistrées lors de la séance 2.

Tous les morceaux sont ensuite regroupés sur un même album offert à chaque enfant de la classe.

Ce projet s’est déroulé dans le cadre de « Plastimédia », ateliers de pratique plastique et numérique, du 12 décembre 2013 au 11 février 2014 avec la classe de CM1de Mme Lafont, école élémentaire Langevin et la classe de Segpa de Mme Lefort Baievitch, collège Jacques Prévert de Noisy-le-Sec, autour de l’exposition personnelle de Laura Lamiel « Noyau dur et double foyer » à La Galerie.

Voile des objets

1- L’art de la musique (1)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

2- YoYo

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

3- Le rap qui frappe et qui gratte

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

4- La musique qui sonne

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

5- Super mega bruit

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

6- L’art de la musique (2)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

7- Ding Dong

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

8- Les objets en folie

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

9- Misiquart

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

10- Miss Violetta

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

11- Les bruits musicaux

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

12- Le mélange des objets

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

13- La musique

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

SANS TITRE (Parlons peu)

1- La dépouille

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

2- Demo

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

3- Wechmusic

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

4- Music

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

5- Les voix qui claquent

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


6- Le cheval heureux

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

7- Billy et Liotte

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

8- l n

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

La carafe et son ombre

Atelier autour de l'exposition

Cette photo est lumineuse. Il y a de la transparence, des ombres et de la lumière. Le contour de la carafe est délimité à la sanguine, son ombre est délimitée au fusain : il y a un mélange des techniques de dessin.

Je trouve que c’est bien présenté, c’est bien formé.

Les ateliers de l’artiste Laura Lamiel

L’exposition comporte trois mises en scène d’ateliers.

La première est une pièce serrée et très blanche, éclairée au néon. Elle dégage une froideur au premier abord. En s’approchant nous pouvons voir des détails qui donnent de l’humanité à cet espace : des photos, une paire de valises, des boîtes que l’on sent chargées du poids des ans, patinées. Il y a aussi une chaise, également constituée de plaques émaillées. Ce que je vois ici c’est le passé de l’artiste et ses souvenirs.

Exposition Noyau dur et double foyer

La deuxième, celle que j’ai trouvé la plus intéressante, est constituée d’un bureau en bois sur lequel sont posés des livres, des carnets de croquis, des outils de dessins et d’écriture : plumes, encrier, tout est très coloré. Le bureau est appuyé sur un miroir sans tain de plus de deux mètres derrière lequel on aperçoit l’autre partie de l’œuvre : un bureau qui s’inscrit en symétrie avec le premier bureau. L’espace est constitué de trois glaces sans tain côté miroir. Où que l’on regarde il y a des miroirs. Néanmoins ce bureau-ci est très froid, à l’image de la première cellule, avec le bureau et sa chaise, les carnets de croquis, les livres blancs, éclairés par de grands néons au sol. L’espace est pourtant très sombre, en raison de l’opacité des miroirs sans tain.  On a donc deux espaces : l’un est ouvert et chaleureux, tout en ayant une ouverture, éthérée et fusionnée avec l’autre espace, isolé sombre et froid.

Exposition Noyau dur et double foyer Exposition Noyau dur et double foyer

Cette œuvre me laisse penser que cet espace chaleureux est celui que l’artiste souhaite nous montrer tout en cachant partiellement sa zone de travail et de création froide, isolée, où les idées se répondent démultipliées par ces miroirs qui forment une grande perspective.

La troisième scène, bien plus claire, ressemble à la seconde dans le sens où l’on a deux bureaux en symétrie de chaque côté d’une glace transparente. L’œuvre est à proximité de la fenêtre, bien éclairée. Les bureaux sont blancs et chargés d’œuvres en devenir. Nous pouvons voir des détails d’yeux en particulier, l’atmosphère est douce. À nouveau deux espaces : l’un isolé par deux glaces, l’autre ouvert. On constate que la chaise en plaque émaillée est toujours à l’intérieur des espaces. Les deux bureaux presque identiques sont équilibrés.

Je m’interroge alors sur l’idée que l’artiste veut nous faire passer dans son travail : entre l’intérieur des cellules, moins accessible et ce qu’elle nous montre à l’extérieur, si proche, mieux partagé, on sent une invitation à la rejoindre.

Exposition Noyau dur et double foyer

Des mises en scène d’intérieur

Dans l’exposition de Laura Lamiel, différentes mises en scène ont été mises en place (2D, 3D). Celle qui m’a le plus intéressé est un cube où des miroirs se trouvaient sur trois murs. Cela permettait de se voir de très nombreuses fois en même temps.

Exposition Noyau dur et double foyer

Après l’exposition un atelier a eu lieu. On a dû insérer un objet en 3 dimensions sur une feuille en papier. Parmi les objets à choisir, il y avait des objets plus ou moins difficiles à représenter : des objets en volume (vases, bouteilles, carafe, etc.) ou des objets plus plats, comme un pinceau.

Atelier autour de l'exposition

dévoilé – caché

La Galerie est un lieu où l’inspiration est bien là.

L’artiste semble nous montrer ses états d’âme : une table où tout est exposé afin que tout le monde puisse voir.  Mais quand on s’approche, ce n’est pas du tout cela, l’artiste a caché tout ce qui ne peut être dévoilé.

Sur une table des livres,  des cahiers retournés afin que les lettres qui forment des mots ne viennent pas saisirent l’œil au passage.

Mais ne sommes-nous pas tous comme cela dans la vie quotidienne ? En ce qui me concerne j’ai bien l’impression que l’on ne veut pas trop en dire, sans vraiment tout cacher.

Après la visite de l’exposition nous sommes passés en atelier. Nous devions faire entrer dans une feuille un objet de la vie de tous les jours.  L’objet en question comportait une part d’ombre, travaillée au fusain, représentant le caché et une part dévoilée par la craie blanche, pour incarner la lumière.

Atelier autour de l'exposition

La tasse de café en relief

J’ai vécu une expérience à La Galerie : reproduire en dessin d’art une tasse en relief. Entre les ombres d’une tasse j’ai trouvé la forme de l’objet. Cela m’a permis de développer d’avantage mes connaissances dans l’art du dessin et de me dire, par la suite, que ce sont des connaissances inoubliables, vues les circonstances de ma situation. Je trouve que réellement et peut importe le dessin qu’on fait, pour moi personnellement c’est un grand chef d’œuvre d’avoir connu le dessin. Car on peut voir à travers lui la vraie valeur naturelle et l’amour qu’on porte à le faire.

Atelier autour de l'exposition

Un certain regard insondable

Exposition Noyau dur et double foyer

À travers un jeu de miroirs et de lumières nous nous projetons vers l’infini. Quand nous regardons de plus près nous pouvons constater le perpétuel recto-verso de chaque lampe avec une répétition absolue. Cette œuvre est vraiment surprenante et interactive. En se plaçant devant le miroir nous nous voyons et nous découvrons une apesanteur qui est vraiment déconcertante.

tableaux transparents

Première vue de l’entrée : petits bureaux bien représentés.

Vue du tableau avec le papier plastique : bien représenté et surprenant.

Cage transparente : impressionnante avec ses reflets.

Exposition Noyau dur et double foyer

Photos : bien représentées.

 

Cabinet de curiosités

Le silence clinique du module blanc m’interpelle. Il renvoie à une certaine solitude, certainement celle de la création. Des dessins comme celui du regard de l’artiste montre une grande maitrise du trait.

Exposition Noyau dur et double foyer

En s’approchant on note la variété des objets mis en valeur. Chacun peut y trouver un souvenir, une impression, comme cette valise…

Exposition Noyau dur et double foyer

Dans l’ensemble on a l’impression de pénétrer dans un cabinet de curiosités…. avec une diversité d’objets mis au regard.

Pour l’atelier chacun a pu décliner le clair, l’obscur, le sombre, la lumière, avec sa propre vision….

Atelier autour de l'exposition Atelier autour de l'exposition

observation non autorisée

Laura Lamiel présente une fenêtre, un tableau à déchiffrer, une intimité. Cependant il y a le malaise de l’observation non autorisée. Tout se dérobe à chaque instant et finement s’efface. Finalement on visite avec autorisation mais que visite t-on ? De petits locaux qui nous font penser à des salles d’observation de prisonniers ou d’analyses psychiatriques. L’artiste estompe habilement ce malaise en nous apprivoisant mais comment fait-elle ?

Rendez-vous 3.0 « Transparences »

Présentation par Céline Laneres, chargée du jeune public et de la médiation à La Galerie :

Pour son exposition personnelle « Noyau dur et double foyer », Laura Lamiel fait jouer les contrastes de transparence et d’opacité. La lumière entre et sort, se faufile, se reflète sur les parois lisses de l’acier émaillé, sur les miroirs, se roule dans les peaux de mouton et glisse sur les nombreux objets qui composent ses œuvres. Artificielle ou naturelle, tamisée, jaune ou blanche, la lumière est un matériau essentiel, presque structurant, dans le travail de Laura Lamiel. La perception visuelle et le trouble qui s’y attache sont au cœur du propos de l’artiste.

En atelier chaque participant choisit parmi différents objets du quotidien (vases, livres, gants, couvercle de casserole, cendrier, tasses, pots…) celui qu’il désire expérimenter. En trois étapes, il devra faire entrer cet objet dans un papier cartonné gris, mat, absorbant.

Il s’agit tout d’abord d’en capter la silhouette, la trace ou l’impression d’ensemble, reportée sur la feuille à la sanguine. L’ombre est ensuite marquée au fusain puis les reflets, amplifiés à volonté à l’aide de lampes de poche, se superposent à l’ensemble avec la craie grasse blanche.

Cet atelier s’est déroulé dans le cadre d’un partenariat entre La Galerie et la Médiathèque autour de l’exposition personnelle de Laura Lamiel « Noyau dur et double foyer », avec le Centre médico-psychologique et le Centre d’accueil thérapeutique à temps partiel de Noisy-le-Sec.