Archive pour la catégorie ‘Scroll infini’

Le jeu de Neil

Nei Beloufa montre un film appelé « Vengeance ». Assieds-toi et regarde-le en entier. Neil a fait le film avec un groupe d’adolescents, au collège Jean Vilar de Villetaneuse. Les élèves ont utilisé les objets qu’ils avaient autour d’eux et de grandes images pour faire les décors.

Et toi, sais-tu faire des images et des histoires avec ce qui est autour de toi ? Retire ton manteau et ton sac, et vide tout ce qu’il y a dedans. Pose les objets devant toi et avec tout cela, construis un paysage miniature.

Le jeu de Julien

Julien Creuzet habite depuis quelques mois dans un atelier à Noisy-le-Sec. Cela lui permet de faire de nouvelles œuvres à partir de ses rencontres avec les Noiséens et d’autres personnes. Mets ton manteau à l’envers, la capuche sur la tête, remonte le col de ton pull ou mets sur la tête un des foulards que Julien a laissé à l’accueil. Cache ta tête et transforme toi en autre chose, comme si tu devenais un être magique. Chante une chanson que tu aimes bien et demande au médiateur de te filmer !

Le jeu de Julien: Issa et Mamadou, 14 mars 2015, La Galerie, centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec from La Galerie on Vimeo.

 

Selfie, l’art de réfléchir

[SinglePic not found]

J’adore les fruits, les animaux, la nature… Alors pour moi cette photo me correspond à merveille ! Je trouve ça chouette de remplacer ma tête par une grenade. Hihi !

Youyou, je vais te répondre, j’aime la couleur violette, rose, bleue et noire. Ensuite le bandana que j’aurais choisi de faire est le rouge comme toi !!!!!

Momo, quelle image as-tu pris ?

Stella aimes-tu la nature ?

[SinglePic not found]

Bonjour, je m’appelle Yousra, j’ai pris cette photo car elle me correspond bien ! J’ai aussi pris cette image car elle allait très bien avec mon haut et mon bandana ! Tout ce qui est de couleur rouge et vert, j’adore ! Je trouve aussi que l’image symbolise un peu les animaux en particulier les oiseaux verts et rouges ou quelque chose de ce genre, et toi ?

Lamarana, quelles couleurs aimes-tu ?

Stella, quels animaux aimes-tu ?

Fenda aimes-tu les oiseaux ?

Billo, quel fruit préfères-tu ?

Lamarana, quel bandana aurais-tu choisi de faire ?

[SinglePic not found]

Bonjour, je m’appelle Astrid. J’ai choisi cette photo car elle correspond à ma beauté comme les cygnes qu’il y a en reflet. Pour moi, c’est un oiseau rare un peu comme moi, (j’aime beaucoup certains oiseaux comme le corbeau). Pour moi, il correspond à la gentillesse comme leur couleur. Ils sont en harmonie avec moi et leur reflet. Je me suis mis en place devant pour montrer leur belle couleur, le décor où l’on peut voir des bâtons, c’est comme s’ils étaient dans leur lac.

Maintenant pourquoi Billo, as-tu choisi cette photo ?

Stella, cette photo aurait-elle un rapport avec ta vie ordinaire ?

Nicolas pourquoi t’écris rien ?

Merci d’aller voir mon blog car pour moi c’est important cet atelier. Merci. :-)

[SinglePic not found]

Coucou, je m’appelle Stella. J’ai choisi cette photo car elle reflète ma douceur et ma gentillesse. Donc elle me rappelle les jours du printemps et les jours de cueillette. Elle m’inspire bonté. Voilà pourquoi j’ai choisi cette jolie fleur !!!!

Astrid : oui, cette photo a un rapport avec ma vie.

Yousra : J’aime beaucoup les chiens.

[SinglePic not found]

Bonjour, je m’appelle Billo et mon image symbolise la liberté, la sagesse, un peu les fleurs. C’est mon univers et aussi j’adore le rose. Quand j’ai vu ma photo je me sentais libre.

J’ai choisi cette photo, Astrid, parce que je me sens libre. C’est mon symbole de la paix.

Yousra : J’aime la mangue, la fraise, la pêche voilà.

Stella : pourquoi tu as choisi le tournesol ?

Voilà, je vous ai tout dit.

[SinglePic not found]

Bonjour, je vais vous dire pourquoi j’ai mis cette photo. Parce que le tigre est mon signe astrologique.

[SinglePic not found]

Coucou, j’ai choisi cette photo car elle me rappelle mes jours de vacances. Ma joie de vivre et mon côté émerveillé. Mon humour et mon calme.

Alors non Yousra, je n’aime pas les oiseaux.

[SinglePic not found]

Bonjour, je vais vous dire pourquoi j’ai mis cette photo car elle m’a inspiré et je me suis mis à la place de cette image.

Atelier « L’art en blog » autour de l’exposition Scroll infini : « Le journal de l’exposition » – Restitution

Rouge
par Krishnee

Exposition "Scroll infini" à La Galerie, Centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec

Il était une fois deux soleils rouges. Ils sont amis et ils aiment jouer à cache-cache. Ils s’amusent bien mais tout d’un coup un volcan caché explose. Le volcan avait très envie de jouer avec les deux soleils. Les deux soleils sont contents et veulent bien jouer avec le volcan. Il faisait nuit quand tout à coup une lune blanche apparaît ! Elle demande au volcan et aux deux soleils : « Est-ce que je peux jouer avec vous ? » La réponse est : « Oui ! ». Ils s’amusent bien ensemble !
Le jour se lève. Ils se disent au revoir.

Le chou qui sort du mur
par Kawtar

Exposition "Scroll infini" à La Galerie, Centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec

L’artiste a déformé le papier avec son image et j’ai vu le chou accroché sur le mur blanc. On ne voit que les deux couleurs : le noir et le blanc et on voit un grand cercle avec des branches donc on peut imaginer un arbre si la feuille est plate. Tout en bas, au milieu de l’image une grosse épaisseur blanche représente un tronc.
Pour conclure : moi j’appellerais cette œuvre d’art « LE CHOU ARBRE ».

 

La terre de mon pays
par Walid

Exposition "Scroll infini" à La Galerie, Centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec

Les pierres oranges me font penser au pays de ma maman.
La grosse pierre est tombée du plafond et a fait du bruit…
Sur le chemin pour aller en France j’en ai vu beaucoup.

 

Atelier « L’art en blog » autour de l’exposition Scroll infini

par Anna Principaud, artiste-intervenante à La Galerie :

L’exposition “Scroll infini ’’ réunit cinq artistes ayant pour point commun de s’approprier des images et d’en faire la matière de leur travail. Ils les prélèvent sur le web, dans des magazines, des livres ou dans la rue, les rassemblent, les dissocient de leurs sources et les réinscrivent d’une manière parfois très physique sur le terrain de l’exposition, à l’échelle d’un corps, d’un décor, d’une architecture, interrogeant leur rapport au réel. Les artistes nous invitent à explorer ces images déplacées, malmenées, épaissies, contrefaites, toujours proliférantes et dévorantes. Nous en faisons le tour comme on ferait le tour d’un jardin, attentifs aux détails, entre observations concrètes, rêveries et histoires.

Ce samedi c’est un atelier « l’art en blog » avec les 6/12ans. Nous découvrons ou redécouvrons l’exposition à travers le  journal de l’exposition édité par le centre d’art pour accompagner les visiteurs. On y trouve des photos des œuvres, leur titre et des textes écrits par différentes personnes présentant le travail de chaque artiste. Chaque texte a une tonalité différente. Nous nous déplaçons de salle en salle et lisons à chaque fois un extrait du journal. Les mots d’Esther Girard nous accompagnent à travers les œuvres d’Eléonore False, ceux d’Emilie Renard nous embarquent dans l’univers de Julien Creuzet, notre lecture de l’œuvre d’Emmanuelle Lainé est rythmée par les mots de Laetitia Paviani… Puis, parmi toutes les œuvres exposées, les enfants en choisissent une et réalisent une photo, cadrant un plan large ou un détail selon leur envie. Nous nous rendons ensuite à la Médiathèque où les enfants réalisent à leur tour un travail d’écriture à partir de leur image. Entre description, souvenir et histoire imaginaire, ils nous font partager, avec leur regard singulier, leur rencontre avec les œuvres de l’exposition.

Travaux manuels

L’exposition nous montre des formes étonnantes, notamment des matériaux en relief. Elle nous raconte des histoires inventées par les artistes.

L’atelier nous a permis de montrer notre propre vision des images qui nous étaient proposées, en les mettant en  relief.

C’était ludique car fabriqué de nos mains et en collectivité.

Bonne ambiance!

 

 

Comment travailler artistiquement sur différents supports

Dans cette exposition, nous avons vu le travail de plusieurs artistes qui travaillent sur des supports différents (photographies, métaux, films, écrans, etc.).

Exposition Scroll infini

La partie montrant en autre des travaux sur des écrans nous a été exposée par l’artiste les ayant réalisés. Il nous a expliqué qu’il a rédigé des textes sur des écrans ne fonctionnant plus et comment lui sont venues ses idées.

Exposition Scroll infini

Quant à la partie qui m’a le plus étonné, il s’agit du couple d’éléments métalliques semblant représenter des personnes car des pieds et des mains y ont été soudés ; mais, on peut utiliser l’un d’eux comme un banc.

Exposition Scroll infini

Après cette visite de l’exposition, nous nous sommes dirigés vers l’atelier qui a été ludique. En effet, le but de celui-ci était de construire des volumes à partir de photographies de plantes grâce à un travail réalisé en groupes.

Atelier autour de l'exposition

Les images se forment dans tous les sens

En atelier, les images utilisées m’ont fait très plaisir.  On était par groupes, il fallait couper les images pour faire des formes dans les sens.

Couper les images et les déformer en pliant m’a beaucoup inspirée. Comme matériel, il y avait de la colle, des ciseaux, du scotch

et une grande feuille blanche.

Atelier autour de l'exposition

Voyage en Scroll infini

J’ai aimé l’artiste Julien Creuzet, d’origine antillaise, qui nous a parlé d’exotisme.  Ses interrogations étaient intéressantes.

J’ai été un peu surprise par cette exposition.

J’ai aussi aimé l’atelier. Il était très exotique et nous a fait voyager.

Atelier autour de l'exposition Exposition Scroll infini

L’ exposition « Scroll infini » et l’atelier créatif

Ce qui est nouveau, ce sont ces bancs avec des pieds et des mains. C’est la première fois que je vois ça.

Ensuite, il y ade la terre sur le sol et un vase cassé avec des fleurs de tournesols .

Il y a aussi cet espèce de chou, on dirait un lampadaire recouvert d’une toile.

En atelier, comme je n’y étais pas je me base sur les photos, les participants ont fait du découpage et du collage d’images représentant des ananas, des cactus, des fleurs et des palmiers.  J’ai trouvé ça joli et original.

Exposition Scroll infini Atelier autour de l'exposition

Derrière l’image

Je suis derrière l’image, je suis dans un écran. Après avoir vu le travail d’Eléonore False, je me trouve maintenant dans le futur, en 2057 et en 3d. Je suis maintenant passé sur les écrans de Neil Beloufa dans une autre salle.

Exposition Scroll infini Atelier autour de l'exposition

Exposition originale

Ce que j’ai retenu de l exposition « Scroll infini », c’est que le tout était original, émouvant et impressionnant.  Ce que j’ai surtout trouvé impressionnant ce sont les images collées sur les papiers en 3D, c’ est a dire en trois dimensions.  J’ai aussi aimé les masques avec les bijoux ressemblant à des têtes et à d’autres choses. Ce que j’ai moins apprécié,  c’est la terre au sol et le moule accroché a la chaîne au plafond.

Exposition Scroll infini Atelier autour de l'exposition

 

BOUQUET D’IMAGES

 

La Galerie nous propose une exposition intitulée « Scroll infini ».  Nous avons visité chaque salle où des artistes expriment leur art à travers des objets du quotidien. Julien Creuzet est venu nous parler de comment son inspiration lui vient,  en nous montrant par exemple des écrans de télévision qui ne fonctionnent plus, des bouteilles et d’autres objets en nous expliquant comment il les a transformés.

Exposition Scroll infini

 

Après nous sommes allés en atelier où l’on nous a demandé de nous exprimer à travers des découpages de photos représentant des paysages, des ananas, des cactus etc… A la fin chaque participant a collé plusieurs photos découpées. La photographie ci-dessous donne une idée du travail effectué, c’est quelque chose que tout le monde peut reproduire facilement.

Exposition Scroll infini

 

 

Le plaisir dans la confusion des frontières

Emmanuelle Lainé nous présente une œuvre mélangeant des objets en trois dimensions avec des photographies des mêmes objets. C’est un peu comme une représentation de l’ atelier de l’artiste.

J’ai apprécié cette œuvre qui remplit la pièce entière, elle me laisse une impression de bien être.

A partir du moment où nous en franchissons le seuil, nous nous intégrons à l’œuvre, elle nous accueille en entier.

Le passage des visiteurs empêche de voir la totalité de la pièce, or celle-ci est composée comme un jeu de piste dans lequel chacun cherche à distinguer photographie et réalité.

Les photographies sont là pour troubler notre vision et les objets pour nous apporter des références.

La plupart de ces objets sont symétriques, en eux-même ils sont donc déjà « doubles ».

Malgré l’absence de miroirs, on a le sentiment de se déplacer dans un endroit très délicat et cette impression est renforcée par la présence d’étagères et d’ objets un peu partout auxquels il faut prêter attention en bougeant.

Exposition Scroll infini

La feuille de choux

J’ai choisi l’œuvre représentant une feuille de choux pour écrire quelques phrases sur l’exposition « Scroll infini ».

Quand j’ai vu cette œuvre d’art d’ Éléonore False, cette image en relief m’a fait penser à un pétale de fleur contenant un éclair foudroyant le ciel noir, comme dans un dessin animé. Mais l’œuvre m’a aussi fait penser à la tête en relief d’un clown avec le nez pointu comme dans les films d’horreur. Quand je me suis bien approché de cette image en relief, je voyais encore plus de choses magnifiques, et surtout, j’y ai vu un flamboyant éclat d’obus.

Exposition Scroll infini

Rendez-vous 3.0 « Palmiers, cactus et ananas, un paysage exotique ».

Rendez-vous 3.0 « Palmiers, cactus et ananas » autour de l’exposition Scroll infini.

Atelier par Florence Mariacher.

Le Scroll infini est une forme de navigation internet où les images se chargent au fur et à mesure que l’on descend dans la page, dans un mouvement quasiment sans fin.

Les artistes de cette exposition travaillent à partir d’images existantes qu’ils se réapproprient, les faisant passer d’un médium à l’autre, leur donnant corps.

En visite, nous regardons le travail d’Eléonore False  qui extrait des images de livres, leur faire subir diverses manipulations, pour leur donner forme. Les images sorties de la planéité de la feuille deviennent des sculptures qui prennent place dans l’exposition.

Puis, accompagnés de Julien Creuzet, l’artiste en résidence pour sept mois à La Galerie, nous regardons son travail. Au sein de son installation Opéra-archipel, nous sommes confrontés à des images diverses. À Noisy-le-Sec, il cherche des manifestations de « l’exotisme », d’un regard sur l’autre fantasmé, tant dans l’architecture que dans certaines habitudes culinaires, vestimentaires ou gestuelles. Ces recherches prennent des formes artistiques variées et éclatées comprenant vidéo, son, poésie, danse, sculpture et objets divers.

Enfin, nous regardons la vidéo les allumeuses 1998-2010 de documentation céline duval où l’artiste nous fait voir sa collection d’images extraites dans des magazines féminins et classées par séries qu’elle fait défiler devant la caméra avant de les mettre au feu.

En atelier, à notre tour, par petits groupes, nous cherchons à nous réapproprier des images. Ainsi, nous découpons, nous superposons, nous manipulons des images exotiques – palmiers, cactus, fleurs, fruits, paysages désertiques– auxquelles nous donnons forme. Chaque groupe construit ainsi son paysage  rêvé sur une grande feuille tout en faisant déborder les images de l’espace de la feuille en leur donnant du volume.

Cet atelier s’est déroulé dans le cadre d’un partenariat entre La Galerie et la Médiathèque autour de l’exposition collective « Scroll infini », avec le Centre médico-psychologique et le Centre d’accueil thérapeutique à temps partiel de Noisy-le-Sec.