Archive pour la catégorie ‘Visite’

Tableaux-tapis – tableaux-grille et tableaux-d’art

Le tapis, par terre est l’un des plus beau. On a pu voir des tableaux-tapis.

Un tapis était bleu, jaune, rouge, vert, blanc, noir, gris, marron et rose.

Les tableaux grilles sont avec des lignes noirs dedans et des formes géométriques. Les tableaux-grilles empêchent toute personne de passer derrière…

Exposition

La Galerie est un château

J’ai aimé l’exposition et l’atelier de collage.

Le groupe était intéressant, les tableaux, des tapis intéressants.

Dans ma jeunesse, j’étais inscrite à la bibliothèque et maintenant c’est une galerie.

j’ai été  surprise du changement. Et avant, c’était une  maison.

Exposition

A la Maison

Nouvelle exposition. Nous entrons dans une demeure de Maître et non plus un Musée. Entrée, Jardin d’Hiver, Petit Salon et Grand salon, Salle de billard et le Sous-sol.

Le tout décoré par différents Artistes ayant comme point commun la Récupération, la Copie et Recopie, Découpage, Collage et Photocopies.

Rien n’as été oublié : Les Rideaux, le Papier peint : superposition de collage photocopiés a l’infinie,

Exposition

les Tableaux : tapis d’orient et d’occident juxtaposés ou grilles découpées au laser, assemblées puis peintes à la main,

Exposition Exposition

le Tapis géométrique récupéré du Casino Caesars Palace avec des aplats refait presque à l’identique mais de moins bonne facture,

les petites babioles de céramique ,empilées sur supports a tête presque humaine.

Bonne promenade.

 

Homme vs Machine

Sur ce splendide tapis venant de Las Vegas du temple de boxe mondial au « Caesars Palace Hotel ». On voit l’inspiration de l’artiste américain en superposant des morceaux de tapis fait par la machine sur l’original fait main.

L’artisanat italien riche des années de savoir faire et du talent n’a pas été encore rattrapé par la machine.

Des couleurs, de la densité, du détail,le style, les formes…  Maitrisés par les mains des l’artisan et foulé par les années par les visiteurs de Caesars Palace Hotel.  Comparé par les pièces faites par la machine qui manque de ce magie humain.

Et c’est l’homme qui gagne.

Exposition

 

 

 

Le monstre souris

Nous sommes arrivés, nous avons commencé la visite par le Jardin d’Hiver, il y avait les palmiers noirs faits de cuir.  Tout autour, les murs étaient tapissés de papier peint. Ensuite nous sommes passés au Petit Salon où il y avait des structures en terre cuite avec divers éléments collés au pot (grenouilles, coccinelles…) et des « collages » de morceaux de tapis et de moquette. Puis il y avait aussi un grand tapis du César Palace (Las Vegas) fait main par un artisans Italien,  qui a été « relooké » avec des morceaux de tapis industrielles. Autour de ce tapis, d’autres structures en terre cuite, dont le fameux « monstre souris ».

Je vois le Monstre Souris posé sur le sol.  Il a un masque, il a un chapeau qui ressemble à un ananas. Sur ce chapeau, il y a des girafes. Il a le visage marron. Le monstre me fait peur car il me rappelle des souvenirs d’enfance.

Le café a été servis, ma petite cuillère tintait, mon regard perdu dans la salle tout en buvant mon café de 14h47.  Ma secrétaire tape tout ce que je lui dit actuellement.

Exposition

Fausse gueule cassée

Un homme qui a l’air d’aller bien. Mais PAS DU TOUT ! Le pauvre, il n’a plus de vie. Par contre, il a son visage. Mais bon, assez parlé, on va raconter son histoire : il était dans un bâtiment un homme, un soldat, il s’appelait Bibi le Boss de la Nasa, mais un jour une balle perdue arriva et boum !

Timéo

L’Égypte yolo :D

On dirait que ça vient de l’Égypte mais avec un vase YOLO… Il y a vraiment le nez du lion, même les yeux. Il n’y a que les pattes avant qui sont différentes et les pattes arrière mais ce n’est pas voyant.
YOLO ça veut dire heeeuuu… Profiter de la vie en anglais. Mais le corps est plus maigre, on dirait que le vase fait partie du sphinx. Il y a même une plante sèchée dans le vase et sur l’écriture YOLO, il y a du bleu, une couleur pas très très voyante. Il y a des marques sur le coté du vase mais c’est fait exprès pour que cela donne l’impression que ça fait partie du sphinx .

Kim-Sau

L’antre de l’art

Je m’appelle Adan, je suis le propriétaire d’une maison, dans cette maison j’ai acheté des œuvres d’arts. Enfin bon, ça m’a couté très cher… Dedans, il y a quatre vases, un bol avec des étoiles de mer, deux tableaux, un en forme de spirale et un autre avec différentes types de couture. A coté, il y a un tapis avec des morceaux de tapis superposés. Il y a un morceau qui ressemble au marteau de Thor…

Adan

Le flamant rose au portemanteau

C’est l’histoire d’un homme qui avait un portemanteau. Il y avait un morceau de bambou qu’il avait cueilli dans la forêt la plus dangereuse du monde. Le flamant rose a été capturé dans le lac sans fond. Cet homme très courageux, s’appelait Corbeilleatorium et il est mort…

Yassine

Les étoiles de mer

On est parti à la mer et j’ai trouvé des étoiles de mer en pierre, de belles pierres et des coquillages multicolores dans un bol en dessous de l’eau.
Le matin, ils partent parce qu’ils ont peur et le soir, ils se réveillent pour nager et jouer quand tout le monde est parti.

Maria

L’enfant trop gatté

L’enfant qui se moque de sa mère quand il tire sa langue.

L’enfant qui manque de gourmandise.

Vue de l'exposition “Ruum minu ihu jaoks Une pièce pour mon corps Space for my body” © Pierre Antoine 2019

Pour l’exposition, Space my body, une pièce pour mon corps

Pour l’exposition, Space my body, une pièce pour mon corps

il y a un haut du corps avec des vêtements dechirés et des bouts de tissus cousus dessus

sur des manteaux avec des vêtements recousus dessus, il y a une couverture repliée sous forme de banc

il y a des poupées gonflables, mannequins avec des briques dessus

il y a aussi des langues de plusieurs couleurs, crées sous forme de savon

il y a aussi un collier bijoux  en charbon

il y a une grille  avec des chocolats Kinders

il y a des têtes en grille avec des langues hors de leurs bouches

Vue de l'exposition “Ruum minu ihu jaoks Une pièce pour mon corps Space for my body” © Pierre Antoine 2019

Kinders Surprise dans une barre de fer

Ces Kinders Surprise qui ne seront jamais ouverts garderont toujours leur cadeau mystère. Avec les lécheuses en arrière plan, on dirait qu’elles ont faim de Kinder, Mais hélas les Kinders sont maintenus dans une armature de fer, donc les lécheuses restent sur leur faim. Le fait que les sacs import-export se retrouvent dans l’arrière plan des Kinders marquent la différence entre le capitalisme et le communisme. L’ évocation de ces sacs qui servaient aux marchandises de luxe et étaient réservés aux étrangers (mais quand même accessibles aux Estoniens fortunés), contrairement aux Kinders disponibles pour tous les milieux.

Vue de l'exposition “Ruum minu ihu jaoks Une pièce pour mon corps Space for my body” © Pierre Antoine 2019

Interprétation d’un globe terrestre

Cette image construite d’aluminium et d’acier nous montre une œuvre qui « tire la langue », une grossièreté ? Cela me fait penser aux logo des Rolling Stones.

Avec mon imagination personnelle cela me fait penser sur le dessus de l’œuvre a un globe terrestre, les morceaux d’aluminium me font penser aux différents continents de notre planète.

Le côté gauche de l’œuvre me fait penser a une figure d’hippocampe.

Vue de l'exposition “Ruum minu ihu jaoks Une pièce pour mon corps Space for my body” © Pierre Antoine 2019

Vision Rouge

Anu Põder : Artiste estonienne (1947-2013) .

Une partie de ses œuvres a été exposée à la galerie de Noisy-le-Sec. La photographie retenue : les gants rouges, l’écran, les lécheureuses. La manière dont a été prise la photographie, nous pouvons imaginer un retour dans le passé. Un personnage matérialisé par les gants rouges surveille des personnes emprisonnés derrière des barreaux. Ces êtres semblent affamés et tentent à tout prix de survivre. La couleur rouge est très présente : symbole du communisme, du sang, de la souffrance.

Quel sera le devenir de cette œuvre ? Les Kinders vont-ils contenter les affamés en manque de gourmandise…

Vue de l'exposition “Ruum minu ihu jaoks Une pièce pour mon corps Space for my body” © Pierre Antoine 2019

Gants

La femme invisible était là cet après-midi du mardi.

Ses gants rouges nous faisaient l’insigne honneur d’être là avec nous.

Gants suspendus, dans une position d’attente comme s’ils observaient ou attendaient une réaction du visiteur.

Vue de l'exposition “Ruum minu ihu jaoks Une pièce pour mon corps Space for my body” © Pierre Antoine 2019

Silhouette du passé

Je suis un peu en morceau,vous pouvez voir ma trame, ma construction et vous dire que l’on n’en fait plus comme moi. De la toile de jute, inconnu pour vous. Je vais tenir le plus possible mais…

En arrière plan les silhouettes découpées dans du linoleum, vous ne connaissez pas ce matériau. Et il ne durera pas dans le temps, il se craquelle…

Dans quelques temps, nous ne serons plus, mais je sais que dans votre mémoire nous y resterons longtemps et les photos nous fixeront à jamais, pour la postérité de l’œuvre de notre créatrice Anu Põder.

Vue de l'exposition “Ruum minu ihu jaoks Une pièce pour mon corps Space for my body” © Pierre Antoine 2019

L’ennui à la maison

Salut tout le monde. La Galerie, c’est bien. L’artiste qui a fait l’exposition habitait en Estonie. Il y avait des Kinders mais on ne peut pas les toucher. Ca ne se fait pas ! Il y avait aussi des gants rouges et des langues de savon.
Naim

Salut tout le monde. Bonjour, j’ai une langue de vache car les langues de vaches sont grandes. Anu Poder est morte en 2013.
Chahareddine

Si j’avais vécu dans un pays pareil, j’aurais déménagé direct. Parce qu’on aurait eu tous les mêmes choix.
Izem

Salut, aujourd’hui je vais parler de ce que j’ai aimé à La Galerie, l’artiste s’appelle Anu Poder. Quand elle s’ennuyait, elle fabriquait des sculptures avec ce qu’il y avait dans sa maison. Elle fabriquait des colliers de charbon et avec des perles. Elle fabriquait des langues de vaches, des tête avec des langues qui veulent manger des Kinders Surprise coincés dans des barres en métal.
Adan

Bonjour, j’ai visité l’exposition, j’ai adoré tout, surtout les langues de vache en savons. Si j’avais vécu en Estonie en 90, on aurait eu les mêmes vêtements.
Maïssa

La meilleure œuvre, c’est les langues de vaches et les morceaux de ruches encadrées mais le collier avec de gros morceaux de charbon, de fer et de perles est bien. Mon père a peur des alvéoles donc il a flippé !
Nino

Paroles, paroles, paroles

Une souris verte qui courait dans l’herbe sur ma route je l’attrape et
je sens le mouv  oh oui
dur comme de la pierre je suis vraiment dur dur comme de la pierre
l’eau est vraiment importante pour la terre, Godzilla va vraiment détruire la terre
Adan

Sur ma route il y a eu du moove oui,
De l’aventure du mouv oui, une vie route
Casse la démarche
Comme Samuel Samuel Umtiti
Accélération, virgule, petit pont frappe Kylian Mbappé
Amin

Cho – cho – cho – chocolat
Ah mes copines, Ah-ah-ah mes copines
Il m’a dit t’es où, j’veux rejoindre Taylor
toi moi on la la
donne moi ta main. je l’attends
Maïssa

Je marche seul
Tout est faux même à la radio et dans les journaux
Il y a mes pas qui résonnent
Ils sont dingos
sans témoin sans personne
Izem

Un éléphant qui se balançait
et c’est magique ine diai ale ale ale
Ca y est, ça y est, c’est le jour J
que sa démarche comme Samuel Samuel Umtiti
Accélération, virgule, petit pont, frappe
Yacine

Vienes cemando la brisa
Akim le fils du forgeron est venu me chercher
Il mélange au fond de sa tasse du miel
Il fait si froid dehors le ressentez-vous?
Dans les allées du parc Maurice Thorez
Celui-là voudra des bombes,
Celui-là comptera les jours
en alignant des bâtons comme les barreaux d’une prison
ils viennent du bout du monde
apportant avec eux des idées vagabondes de reflet de ciel bleu, de mirage
I can’t believe the news today
imagine all the people living for today ah ah aaah
tout le monde veut devenir un cat
un jour mon prince viendra
l’histoire éternelle la Belle et la Bête
Nourhan

Yellow

La couleur jaune.

Jaune comme le soleil.

Jaune comme le jaune d’œuf.

Le jaune et le noir.

Le  jour et la nuit.

La lumière vue de derrière la porte.

La chaleur en apesanteur.

Le rêve dans la lumière.

La nuit après le jour.

Le jour et la nuit.

Exposition

Le style romain

Cette photo m’inspire l’art romain. J’aime le style de cet art Italien, du style de Rome, des fresques qui sont sur les murs et les plafonds des palais comme dans les églises romaines. J’aime ce style d’Italie.

Exposition

Incantation

Rayonnement , cuivre, eau.

Ta peau contre sa peau , bois, feutre.

J’ai changé  de toutes les manières.

Bois, miroirs, citron.

Les bruits qui courent dans le sous sols.

Les arts plastiques

Métal, verres, peinture.

éveiller quelqu’un,  Miroir, peinture.

Exposition

Formule magique pour visite réussie

Exposition

Depuis mes débuts à La Galerie, j’espère trouver la formule magique pour les plier, les réussir, les enchanter mes visites de l’exposition.

J’ai essayer plusieurs méthodes. En premier lieu la facilité! Dans l’exposition Le Pouvoir du dedans, l’artiste Euridice Zaituna Kala nous a laissé en cadeau dans un petit cadre rose bonbon cette formule : « Talita Kumi ». Ces quelques mots répétés plusieurs fois sont censés permettre une meilleure  concentration.

Ensuite il y a une méthode plus ambitieuse. Laisser infuser les visiteurs. L’artiste Tiphaine Calmettes nous a concocté une série d’infusions pour guérir de pas mal de maux. Efficace mais chaud!

Il y a des méthodes plus fortes, de véritables doses de cheval comme l’hypnose. Toujours Euridice Zaituna Kala qui nous propose un oignon auréolé de formes géométriques alors qu’une voix nous souffle en anglais le respect et d’autres mots dont je ne me souviens plus. Parfait pour les siestes.

La sauge de Tiphaine Calmettes, odorante avec son épaisse fumée. Une vraie ennemi pour les alarmes incendie, une vraie amie pour l’esprit.

Dans une visite un mardi, tous les cartels se sont mélangés, découpés, hachés, ré-assemblés en incantations pour l’exposition et pour nous peut-être aussi.

 

 

 

 

 

Insight

Lors de cette expo intitulée « Le Pouvoir du dedans« , nous avons été guidé par l’artiste Tiphaine Calmettes au travers ses cinq créations. Basé sur les quatre éléments. J’ai vraiment apprécié ses approches. Parmi les créations les plus intéressantes à mon avis, il y a « Les bruits qui courent » basé sur la VMC du bâtiment qui souffle une certaine forme de « vie » dans  le playground tapissé de laine.

L’autre œuvre « I have changed in every way of it«  de Eurdice Zaituna Kala, sur le vaudou Haïtien m’a particulièrement marqué par son réalisme du sujet. La présence de citron verts, bouteille et verre vide tout en jouant sur les miroirs est fort intéressant.

Exposition Exposition

Planète

Sur la planète bleue, nous sommes arrivés à La Galerie. Notre soucoupe est difficile à garer sur ses cazes, mais nous y zommes .

Nous pénétrons dans ce qui nous semble zêtre une zexposition (chez nous le zézaiement est de rigueur !!!!).

Et là, zurprise ! Nous reconnaissons un bruit. Zut ! Il nous pique la zoucoupe !!!!

The artist explain : « Not afraid !!! It’s a simply bzzzzzz……. »

Après le son, l’odeur, une odeur très commune chezzz nous !!! La zintula plante aromatique utiliser chez Troisgros notre chef étoilé…

Soudain zizanie mon copilote attire mon attenzion sur cette photo la planète JONASZ .

Un peu naze on sort enfin de la boite de JAZZ…………

Exposition

 

vibrations et douceur

Lors de la visite de l’exposition, l’artiste nous a proposé de nous asseoir sur l’installation en feutre :

Premier ressenti, la douceur du feutre sous les pieds (j’étais en chaussettes), et l’harmonie ressentie au milieu de ces formes géométriques qu’on peut aussi retrouver dans la nature.

Deuxième ressenti : l’apaisement induit . Je me sentais bien sur cette installation.

Enfin, les vibrations: j’avais la sensation d’être installée à côté d’un chat qui ronronne !

Les propos de l’artiste m’ont beaucoup apporté.

Exposition

Florence

Une journée à La Galerie

Exposition

On a commencé l’exposition autour d’une table présentant différents ustensiles pour faire du café comme par exemple une cafetière à piston et une cafetière Chemex, c’était très convivial. Puis on a fait un tour dans La Galerie, on a pu voir les différentes œuvres, c’était très intéressant, ensuite on a fait l’atelier. Durant l’atelier, on devait créer un objet design qui pouvait se trouver dans La Galerie, il fallait d’abord faire un croquis de l’objet puis le mettre à l’échelle et enfin le créer en 3 dimensions. C’était un exercice difficile mais très plaisant à faire.

Partage et Création

Bonjour, approchez-vous pour prendre un café!

Partage autour de cette desserte originale décorée d’un tableau de l’arrière grand-père de l’un des artistes.

Goûtez cet arôme venu d’au delà des Océans.

Exposition

Et si vous deveniez Designer :c’est tout un travail !

En premier l’Idée, puis la mise à plat, sur papier millimétré pour la côte, le choix des matières, les couleurs pour la transmission à l’artisan.

Nous avons essayé dans l’atelier et ce n’est pas facile. Notre expérience pour mettre notre projet en 3D n’a pas été très concluante mais distrayante.

 

 

 

Le bureau et les escaliers

J’ai visité l’exposition, puis l’atelier. J’ai choisi l’atelier.

Alors, il y avait des crayons de papier, des crayons de couleur et des ciseaux.

Ils nous ont donné une feuille de papier et une feuille de papier millimétré. Ensuite une feuille de couleur.

Il fallait dessiner des objets.

Moi  j’ai dessiné des bureaux. Avec des escaliers et un bureau avec une chaise et une lampe.

Et  je les ai mis en volume. Puis  j’ai découpé.

Exposition

 

Mains sorts et papiers

Il y avait des gens qui s’embrassaient nus dans le café du Guatemala et nous avons bu du café sans sucre  il y avait  aussi des bois peints, du  métal, du feutre. Il y avait des lampes baladeuses, j ai dessiné une lampe baladeuse en verre debout et couché.

Exposition

 

 

CAFE

Ce qui m’a bien plus c ‘est le café.

J’ai bien aimé l’origine du café, sa saveur et la façon dont ça a été fait, le dosage les cafetières adaptées pour etc…

Pour le reste je ne suis pas une fine connaisseuse, je n’ai pas de souvenir précis, j’ai juste apprécié la visite.

Exposition

 

Puzzle d’Ana Mazzei

Dans l’exposition “Mains, Sorts et Papiers” se trouve une table en bois clair avec un puzzle de maison. Très interactif et ludique, ce puzzle en bois peint, feutre et linoleum permet de construire une maison à son goût tout en déplaçant les différentes formes multicolores.

Exposition

 

Petits papiers par les mains

Exposition

Présentation d’un petit mobilier serveur de café torréfié.

Dégustation d’une petite dose de café en provenance du Guatemala.

Visite guidée de l ‘exposition présentée par divers artistes Sébastien Rémy et Cyril Verde.

L B Haussmann nous présente  plusieurs  petits luminaires avec un jeu de diode très intéressant.

Pierre, feuilles, Ciseaux

Voici ici une exposition intéressante qui allie la création artistique avec les artistes et le public.

Cette année encore, La Galerie repart sur un nouveau thème.

De ses salles d’exposition vidées et peu éclairées va renaître tout au long de l’année, comme les expositions « Tes mains dans mes chaussures », « Les limbes », « La langue dans ma bouche » etc…. un partage collaboratif amenant jeux, dessins et volumes aux endroits que les artistes auront préparés au préalable, invitant le public à suivre le chemin de l’inventivité avec toujours un soin et entretien des œuvres suivis par le personnel de La Galerie.

Exposition

Une œuvre premièrement exposée invitant le public au premier partage à travers une dégustation de café, sa fabrication, sa préparation multiple et son histoire, son meuble créatif recouvert d’œuvres d’art ( peintures, objets) représentant les artistes et leurs intentions à les découvrir.

Ainsi donc, d’autres artistes rejoignent le cercle de la découverte collective.

A suivre…

 

 

Objets du quotidien

Je n’ai pas aimé  l’exposition car j’ai vu beaucoup de membres coupés, de la nicotine en bidon pour pouvoir la respirer. Sur une table un truc marron peut être des excréments car il était question d’intestin.

Dans une autre pièce de grandes brosses on aurait dit pour nettoyer les bouteilles mais d’un format énorme.  Sur un socle était posée une tête sans yeux.

Exposition La langue de ma bouche

Après nous sommes allés en atelier et l’on nous a demandé de faire un exercice, voici le mien :

Je suis un petit meuble

J’aime bien les petits objets, bibelots que l’on pose.

J’aime moins quand on oublie de faire la poussière.

Je ne sais pas parler.

Mais je sais m’exprimer physiquement en éternuant et toute la poussière vole.

Je ne souhaite pas que l’on change quoique ce soit à ma co-location seulement que l’on fasse la poussière un peu plus souvent.

Après avoir vu une exposition où il était question de trucs, objets du quotidien qui ne sentaient pas très bon et pas vraiment agréable à voir, c’est peut-être pour cette raison que j’ai choisi de parler de choses plus jolies et qui ne dégagent pas de mauvaises odeurs.

L’autre le nez

Je suis un nez,  j’aime les bonnes odeurs,  j’aime pas les mauvaises odeurs, je sais me moucher, je sais respirer,  je ne sais pas faire ce que les  autres membres font, on me lave pour bien respirer, je ne souhaite rien changer à ma cohabitation, je suis bien là où je suis.

Exposition La langue de ma bouche

Pour « La langue de ma bouche » Hedwig Houben est courageuse avec son casque sur la tête pour faire des perles des pâtes à modeler. Hedwig Houben « La Noble Dame et le Glaïeul » (2017):  le couple de vieux nettoie les plaques à modeler sur lesquelles on marche et on étend les balais.

Exposition La langue de ma bouche Exposition La langue de ma bouche Exposition La langue de ma bouche

La pensée par l’expo

J’ai apprécié particulièrement les œuvres de l’artiste hollandaise Hedwig Houben et Jean-Charles de Quillacq :

« Les mégots », 2017

« La noble dame et le glaïeul », 2017

« Borborygmes » 2017- 2018 (boudin noir, la grosse tranche de jambon et le réglisse). Ma langue me fait de l’effet en voyant l’œuvre au naturel et en la comparant à la vision photo. On n’a pas la même pensée ou réaction au niveau du commentaire.

Exposition La langue de ma bouche Exposition La langue de ma bouche

(Boudin noir, jambe léchée) par contre je n ‘ai pas vu le mari de l’artiste alors qu’on a vu les parents et le petit-fils…

Exposition La langue de ma bouche

Hedwig Houben et Jean-Charles de Quillacq

Voici deux artistes qui ont fait parti de l’exposition « La langue de ma bouche » à La Galerie, centre d’ art contemporain de Noisy-le-Sec, qui ont eu un intérêt  pour moi lors de la visite que j’ ai pu voir.

Je vous parlerai de leur point commun dans leurs arts mis en commun ici qui m’ a plu particulièrement.

Leurs performances devant des publics pour faire ressentir aux gens des interrogations sur le soi- même, l’ être intérieur de l’ humain, ses sens développés par démonstration manuelle artistiques et orales.

Exemple d’une œuvre « Borborygmus »  d’Hedwig Houben

Exposition La langue de ma bouche

L’artiste par sa création  recherche verbalement et tactilement avec de la pâte à modeler à faire comprendre les sensations de l’intérieur de son corps, et d’y mettre des mots.

Autre œuvre de Jean- Charles de Quillacq « Mégots »

Exposition La langue de ma bouche

Il fait la démonstration par sa performance de montrer une forme de dépendance en modelant une baguette de pain ou en demandant à d’autres personnes d’ entretenir une pièce d’art avec de la nicotine pendant plusieurs jours.

Pour moi effectivement ces deux personnes se retrouvent dans leurs  idées artistiques de recherches sensorielles humaines. La découverte corporelle de l’être. Et faire parler leur publique, libérer la parole.

Dans l’ombre du corps

Un visuel viscéral dans l’antre de ma sphère péristaltique, du tord boyaux spasmodique criant famine… Angoisse malaxée dans une matière malléable à l’infini.

Dans l’obscurité du corps humain certains bruits trouvent leurs chemins et suivent leurs parcours.

Exposition La langue de ma bouche Exposition La langue de ma bouche

Un unijambiste addicte à la nicotine qui sniffe de l’encre de stylos bic et fume une cigarette en charbon sans fin…

Exposition La langue de ma bouche Exposition La langue de ma bouche

 

Voyage au centre de…

« La langue de ma bouche » exposition autour du corps, intérieur ou extérieur et surtout du ressenti, de la perception propre.

Table avec de grosses perles ? Et non c’est la peau avec ses différentes épaisseurs avec dessus l’intestin ; le tout en pâte à modeler.

Exposition La langue de ma bouche

Moulage de la jambe de l’artiste en plusieurs exemplaires avec l’un, une chaussure, l’autre, une chaussette mais un pied déformé,

Exposition La langue de ma bouche

et deux en couleur métallisée avec l’encre de stylo Bic : quelle patience !

Exposition La langue de ma bouche

Des artistes différents pour une même approche et sensibilité.

Mi casa es tu casa

Bonjour et Bienvenue dans ma « Maison de pierre dans une métropole utilisant tout type d’éclairage habitée par ceux qui invitent les autres ». Entrez et promenez vous dans cet espace ! Faites comme chez vous ! Hospitalité, c’est justement le thème de l’exposition.

Ils invitent des artistes qui en invitent d’autres comme Jagna Ciuchta pour faire UN, une grande scène où tout le monde trouve sa place.

Exposition Une maison de pierre...

Et jusqu’où  peut aller cette Hospitalité ? Joshua Schwebel ira demander les clefs d’appartement pour un après-midi et faire… Quoi au juste ? Qui va oser ? Deux personnes dirons Oui et il a essayé la garde de robe de l’un et fait du boudin Créole dans la cuisine de l’autre.

Exposition Une maison de pierre...

Des élèves sont conviés à faire souffler dans un ballon. Les passants, en pensant à ce qui n’est pas de l’Art. Nous retrouvons ces ballons qui commencent à se dégonfler dans une des Salles.

Exposition Une maison de pierre...

Atelier découverte de la Musique expérimentale en écoute profonde. Déstabilisant et intéressant à la fois.

Alors venez, vous y êtes cordialement invités !

Détente et petits gâteaux

En entrant dans La Galerie nous voyons des objets dans plusieurs endroits comme si nous étions dans un lieu plutôt personnel un appartement. C’est pour cette raison que l’expo s’intitule « une maison de pierre dans une métropole… »

Ce qui me permet de choisir  cette photo car elle me donne la sensation d’une hospitalité, il manquait quand même un canapé avec  des coussins et des tasses à thé avec des petits gâteaux.

Exposition Une maison de pierre...

 

Dans mon quartier bruyant

Dans mon quartier bruyant

elle rencontre un homme dont elle était terriblement amoureuse

avec le président.

 

Dans la cuisine qui sent le thé

il regarde la télé

avec la solitude son seul ami

 

Dans cette gigantesque médiathèque

il mange des pommes

avec mon chien et mon copain imaginaire

 

Dans la médiathèque

il va dans ma salle de bain

avec insistance

 

Dans une bulle de bonheur enfermé dans un cocon d’amour

on joue au foot

avec son frère

 

Chez Lidl

il se baigne en maillot de bain

avec joie et frénésie

 

Dans ma chambre noire

il va dans ma chambre

avec mon meilleur copain

 

Dans mon placard parfumé au poivre noir

je l’invite à boire à l’apéro

avec Emmanuel Macron

 

Dans le paradis ensoleillé

les pigeons font leur nid d’hiver

avec plein d’amour.

 

Dans le club de foot

elle cherche inlassablement

avec mon prof de maths

 

Ma chambre en bazar

j’essaye de voir

avec son copain.

 

Dans un lycée sombre plein de mousse

j’imagine la fin du monde

avec moi

 

Dans le salon à l’endroit ou je joue à la Play

Elle rencontre la petite souris

avec des idée joyeuses

 

Dans le salon avec le canapé rouge

il ne doit pas toucher à mes livres

avec précision

Une tête lumineuse s’amuse dans une chambre imaginaire dans une maison de glace

L’exposition s’appelle : Une maison de pierre dans une métropole utilisant tout type d’éclairage habitée par ceux qui invitent les autres. Elle parle du curateur qui invite un autre curateur qui invite un autre curateur. Ce que je n’ai pas aimé c’est quand on s’est allongé et quand il y a eût de la musique stressante car la musique  était bruyante et résonnait. Je savais pas qu’il y avait des ordinateurs qui  générait des poèmes sans qu’on leur en donne l’ordre. Le boudin puait tellement que je voulais m’en aller. A côté du boudin il y avait des mails accrochés sur le mur qui parlaient des vêtements. Le singe en argile ne ressemblait pas à un vrai singe.
Abdelkarim

La musique était bizarre. J’ai aimé la statue du singe , il ressemblait à un octogénaire. Les ballons me faisaient penser à des massues. La machine à faire le poème me faisait penser à l’ infini.
Youssef

J’ai vu un gros écran noir, des statues en forme de singe. On s’est allongé sur des matelas au sol. J ‘ai vu des ballons en forme de glace. J’ai vu du jambon fait avec du sang et de la viande et  j’ai vu des photocopies qui étaient des phrases identiques. C’était beau mais le  noir c’était moche. Les singes étaient en argile. L’image du tableau était en vase.
Il y avait de la musique dans le noir avec des instruments de musique. Je n’ai pas aimé la musique qui était trop bruyante. Il y avait de la batterie et une dame qui chantait.
Adan

J’ai aimé la chambre du bas. Il y avait de la musique et des sons. Il faisait noir et on s’est allongé sur des tapis et des petits coussins. J’ai fermé les yeux et j’étais dans un autre monde dans ma tête.
On a vu  des ballons et les photos des élèves de  primaire  avec Céline.  J’ai vu une fleur rose  dans un cadre.
Fatima

Tout d’abord on a visité à la galerie l’exposition « Une maison de pierre … « . On a vu des photos et des boudins et il y avait plein de miettes et un boudin coupé. On a vu une machine qui a écrit bien en anglais et il y avait plein de choses accrochées au mur. C’était des poèmes ou de la poésie. Il y avait dans une salle plein de ballons. Il y avait les photos des gens qui ont soufflé dans les ballons et quand un ballon explose ou se dégonfle toutes les pensées partent dans les autres planètes.  Le plus beau moment a été  la musique. Il a fait noir et on était allongé au sol. A la fin on a discuté.
Farah

Caractères transformés en dessin

La Galerie nous accueille pour le dernier trimestre et nous avons le privilège d’avoir comme artiste Achim qui nous explique sa méthode de travail. Si vous souhaitez en savoir plus, venez à La Galerie pour faire plus ample connaissance avec cet artiste.

Une table, des chaises, voilà qu’on s’installe. Dans une boîte en bois des caractères d’imprimerie sont à notre disposition pour pouvoir nous exprimer à travers des lettres sur une feuille blanche. A la fin de l’atelier on voit même des mains habillés de gants imprimés de caractères, des dessins par exemple un petit bonhomme. Nous avons exprimé tout notre savoir faire avec des petits riens.

Atelier autour de l'exposition

Atelier autour de l'exposition

Ressenti

Expo étrange dérangeante provocante parlante mais l’expression ne laisse pas indifférent, c’est le pari de l’artiste de tous les artistes me direz vous… Il faut un moment de recul après cette imprégnation pour essayer de comprendre la démarche.
L’atelier nous renvoie a l’utilisation de la typographie dans un moment ludique : des lettres des mots  pour exprimer des sensations. Nous tamponnons et marquons de notre empreinte le papier.

Atelier autour de l'exposition

Isoloir

La seule chose que j’ai à dire sur cette exposition, c’est qu’elle m’a énormément plu surtout sur une œuvre qui m’a fait penser à un bureau de vote.

Atelier autour de l'exposition

Impressions tes mains dans mes chaussures

Du début de la visite l’ exposition au mois de septembre

Un chemin se trace en ces quelques mois passés, entre les artistes qui exposent et proposent un partage avec le personnel de La Galerie et le public. Des œuvres se créent , s’installent ou disparaissent selon le temps et l’ action de chacun.

Quand je reviens là en février, je ressens le mouvement de la création, absente pourtant pendant une longue période, des vies ont bougé, déplacé, transformé l’endroit, j’ y vois leur allée et venue, la rencontre de plusieurs personnalités et l’ envie de créer librement.

Le soin de chaque œuvre est apporté quotidiennement, et de nouvelles idées naissent selon les besoins de l’ exposition.

La création d’ un artiste me touche particulièrement , toujours l’ idée de Jean-Charles de Quillacq qui laisse un message sur une de ses œuvres, une affiche avec son numéro de téléphone et le nom de la personne à qui il s’ adresse, dans l’ espoir que son message passe dans la continuité de son partage artistique ici en ce lieu, mais aussi en dehors.

Une autre création encore, les placebos de Béatrice Balcou, quand je les vois ils me donnent envie de les faire revivre, de leur redonner de la matière, j’y ressens un grand respect des sculptures ou tableaux, de l’ art en général.

J’ aime l’idée de performances sur place et de découvrir des sensations inconnues, oser et libérer son imaginaire pour créer, transformer et encore une fois partager.

Moi_même pratiquant des performances dans mon art photographique, un univers qui me correspond.

Atelier autour de l'exposition

L’espace, lieu d’imagination

L’espace de La Galerie permet de nous projeter dans notre imagination. Prenons le temps de regarder quand nous la visitons, que tous ces artistes sont là pour nous permettre de rêver un peu et de sortir du quotidien.

On a vu des petits objets en bois,  un imprimé et une lampe posés à même le sol. Cette fois-ci l’entrée est tapissée d’un sol  en terre craquelée qui rappelle un lieu désertique qui n’a pas été humidifié depuis assez longtemps.

Après nous sommes allés en atelier où l’on nous a donné une feuille, afin de faire des collages avec des photos représentants des  objets de l’exposition. Chaque participant a laissé faire son imagination.

Exposition Tes mains dans mes chaussures 2/3

C’était une belle surprise

Lors la visite de « Tes mains dans mes chaussures » ce qui saute aux yeux, c’est la plaque d’agile étalée au carrefour des salles. Donc passage obligé vers les salles où sont exposées les œuvres des artistes.

Plusieurs œuvres, allumées par des lampes très originales ont retenu mon attention. Notamment le drap en soie décrivant les élections américaines, étalé devant une lumière en forme d’un vieux casque de plongeur. L’inscription  concernant le temps passé et présent qui sert de marche vers le futur est imprimée en rouge.

Œuvre très colorée, qui montre beaucoup de mouvement, la fluidité et inspire la réflexion.

Exposition Tes mains dans mes chaussures 2/3

 

Photos au hasard
Le Deuxième Sexe © Cédrick Eymenier, 2013 Vue de l'exposition “Ruum minu ihu jaoks Une pièce pour mon corps Space for my body” © Pierre Antoine 2019 « Adieu tristesse... » Exposition Caméléon Club Exposition John Smith - Le Baiser Exposition
Calendrier
octobre 2019
L Ma Me J V S D
« sept    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
__________