Archive pour la catégorie ‘Une pièce pour mon corps – Anu Põder’

L’enfant trop gatté

L’enfant qui se moque de sa mère quand il tire sa langue.

L’enfant qui manque de gourmandise.

Vue de l'exposition “Ruum minu ihu jaoks Une pièce pour mon corps Space for my body” © Pierre Antoine 2019

Pour l’exposition, Space my body, une pièce pour mon corps

Pour l’exposition, Space my body, une pièce pour mon corps

il y a un haut du corps avec des vêtements dechirés et des bouts de tissus cousus dessus

sur des manteaux avec des vêtements recousus dessus, il y a une couverture repliée sous forme de banc

il y a des poupées gonflables, mannequins avec des briques dessus

il y a aussi des langues de plusieurs couleurs, crées sous forme de savon

il y a aussi un collier bijoux  en charbon

il y a une grille  avec des chocolats Kinders

il y a des têtes en grille avec des langues hors de leurs bouches

Vue de l'exposition “Ruum minu ihu jaoks Une pièce pour mon corps Space for my body” © Pierre Antoine 2019

Kinders Surprise dans une barre de fer

Ces Kinders Surprise qui ne seront jamais ouverts garderont toujours leur cadeau mystère. Avec les lécheuses en arrière plan, on dirait qu’elles ont faim de Kinder, Mais hélas les Kinders sont maintenus dans une armature de fer, donc les lécheuses restent sur leur faim. Le fait que les sacs import-export se retrouvent dans l’arrière plan des Kinders marquent la différence entre le capitalisme et le communisme. L’ évocation de ces sacs qui servaient aux marchandises de luxe et étaient réservés aux étrangers (mais quand même accessibles aux Estoniens fortunés), contrairement aux Kinders disponibles pour tous les milieux.

Vue de l'exposition “Ruum minu ihu jaoks Une pièce pour mon corps Space for my body” © Pierre Antoine 2019

Interprétation d’un globe terrestre

Cette image construite d’aluminium et d’acier nous montre une œuvre qui « tire la langue », une grossièreté ? Cela me fait penser aux logo des Rolling Stones.

Avec mon imagination personnelle cela me fait penser sur le dessus de l’œuvre a un globe terrestre, les morceaux d’aluminium me font penser aux différents continents de notre planète.

Le côté gauche de l’œuvre me fait penser a une figure d’hippocampe.

Vue de l'exposition “Ruum minu ihu jaoks Une pièce pour mon corps Space for my body” © Pierre Antoine 2019

Vision Rouge

Anu Põder : Artiste estonienne (1947-2013) .

Une partie de ses œuvres a été exposée à la galerie de Noisy-le-Sec. La photographie retenue : les gants rouges, l’écran, les lécheureuses. La manière dont a été prise la photographie, nous pouvons imaginer un retour dans le passé. Un personnage matérialisé par les gants rouges surveille des personnes emprisonnés derrière des barreaux. Ces êtres semblent affamés et tentent à tout prix de survivre. La couleur rouge est très présente : symbole du communisme, du sang, de la souffrance.

Quel sera le devenir de cette œuvre ? Les Kinders vont-ils contenter les affamés en manque de gourmandise…

Vue de l'exposition “Ruum minu ihu jaoks Une pièce pour mon corps Space for my body” © Pierre Antoine 2019

Gants

La femme invisible était là cet après-midi du mardi.

Ses gants rouges nous faisaient l’insigne honneur d’être là avec nous.

Gants suspendus, dans une position d’attente comme s’ils observaient ou attendaient une réaction du visiteur.

Vue de l'exposition “Ruum minu ihu jaoks Une pièce pour mon corps Space for my body” © Pierre Antoine 2019

Silhouette du passé

Je suis un peu en morceau,vous pouvez voir ma trame, ma construction et vous dire que l’on n’en fait plus comme moi. De la toile de jute, inconnu pour vous. Je vais tenir le plus possible mais…

En arrière plan les silhouettes découpées dans du linoleum, vous ne connaissez pas ce matériau. Et il ne durera pas dans le temps, il se craquelle…

Dans quelques temps, nous ne serons plus, mais je sais que dans votre mémoire nous y resterons longtemps et les photos nous fixeront à jamais, pour la postérité de l’œuvre de notre créatrice Anu Põder.

Vue de l'exposition “Ruum minu ihu jaoks Une pièce pour mon corps Space for my body” © Pierre Antoine 2019

L’ennui à la maison

Salut tout le monde. La Galerie, c’est bien. L’artiste qui a fait l’exposition habitait en Estonie. Il y avait des Kinders mais on ne peut pas les toucher. Ca ne se fait pas ! Il y avait aussi des gants rouges et des langues de savon.
Naim

Salut tout le monde. Bonjour, j’ai une langue de vache car les langues de vaches sont grandes. Anu Poder est morte en 2013.
Chahareddine

Si j’avais vécu dans un pays pareil, j’aurais déménagé direct. Parce qu’on aurait eu tous les mêmes choix.
Izem

Salut, aujourd’hui je vais parler de ce que j’ai aimé à La Galerie, l’artiste s’appelle Anu Poder. Quand elle s’ennuyait, elle fabriquait des sculptures avec ce qu’il y avait dans sa maison. Elle fabriquait des colliers de charbon et avec des perles. Elle fabriquait des langues de vaches, des tête avec des langues qui veulent manger des Kinders Surprise coincés dans des barres en métal.
Adan

Bonjour, j’ai visité l’exposition, j’ai adoré tout, surtout les langues de vache en savons. Si j’avais vécu en Estonie en 90, on aurait eu les mêmes vêtements.
Maïssa

La meilleure œuvre, c’est les langues de vaches et les morceaux de ruches encadrées mais le collier avec de gros morceaux de charbon, de fer et de perles est bien. Mon père a peur des alvéoles donc il a flippé !
Nino

Photos au hasard
Atelier autour de l’exposition Exposition John Smith - Le Baiser Aventurier déchu mais resté digne Atelier autour de l'exposition Exposition Andrew ? Atelier autour de l'exposition
Calendrier
décembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
__________