La douceur du film éclairé par le numéro du calme

« Tes mains dans mes chaussures » est une exposition qui se déroule tout l’année.

En ce moment, il y a le volet 2/3 de l’expo. Sur ce volet, il y a certaines oeuvres du volet 1/3 qui ont disparu ou ont été modifiés. Je vais vous présenter l’oeuvre d’Hedwig Houben. 3 platines disposées à différents endroits dans une salle sur les bancs de Laëtitia Badaut Haussmann. Sur une platine se trouve le CD de la voix avec l’inscription « The Voice », sur un autre le son d’une guitare et sur la dernière le bruit des percussions. Cette Bande son m’a rappelé au souvenir d’une rencontre qui m’a beaucoup touchée. Des frissons m’ont traversé le corps tout au long de cet instant magique. Je pourrais rester devant les yeux fermés, à imaginer mon passé vécu ou l’avenir proche que je pourrais vivre tout au long de ma vie.

Grâce à la traduction du texte je me suis vu à la place d’Hedwig Houben devant sa sculpture. La voir évoluer et malheureusement un jour se séparer d’elle comme une  »RUPTURE ». Un instant de tristesse qu’elle nous communique grâce à son œuvre.

Nous vous présentons l’œuvre Liv Schulman qui a fait un court métrage avec un groupe de comédiens amateurs à Noisy-le-Sec qui parle de leurs carrières de scénaristes qui ont du mal à fonctionner. Je trouve ça marrant car il y a plusieurs personnes différentes qui n’ont pas la même réaction à leur problème. Certains deviennent un peu dépressifs, d’autres sont calmes et il y a ceux qui veulent trouver une solution. Dans l’exposition on peut voir les costumes des acteurs, ce qui est super.

 

Salut, aujourd’hui je vais vous parler d’une œuvre que j’ai vu et c’était bien.

Ce sont des boites mais elles ont un nom, elles s’appellent des placebos. Chaque jour, ils changent les boites de place puis ils écrivent des chose sur les boites et puis, ensuite, elles ont été enlevées de l’exposition mais les oeuvres étaient  transformées en impression comme des photos ou des dessins. J’ai préféré les boites car elles avaient l’impression qu’elles étaient en 2D.

 

Je vais vous  présenter l’œuvre de Jean-Charles de Quillacq qui a écrit son numéro de téléphone sur un grand papier. Son numéro pour parler à la curatrice Vanessa Desclaux car c’est elle qui invite les artistes pour les expositions et c’est elle qui crée les expositions.

 

Bonjour, aujourd’hui, je vous donne mon avis sur l’exposition « Tes mains dans mes chaussures » qui se passe à La Galerie de Noisy-le-Sec, je vais vous parler des œuvres de Laëtitia Badaut Haussmann, alors commençons par les foulards. Laëtitia Badaut Haussmann vit en Chine donc chaque mois, elle envoie des foulards à La Galerie où il y a écrit des mots ou alors des phrases. Cela m’intéresse beaucoup. Les mots sont écrits en anglais, je pense que les mots sont ses ressentis du moment où alors ce qu’elle pense de la vie. Moi, maintenant, on va s’intéresser à son œuvre, enfin ses œuvres, ce sont des lampes très design et très originales, j’adore.

 

Deniz, Fanny, Jade, Maelys et Wendy

Classé dans : Tes mains dans mes chaussures 2/3, Visite

Laisser un commentaire