L’objet quotidien comme oeuvre d’art

L’exposition était plus ou moins intéressante, j’ai aimé l’idée de présenter des objets qu’on utilise dans notre vie quotidienne comme des  œuvres d’art, notamment la nappe brodée de goldiechiari.

Le drapeau replié sur lui-même de Fayçal Baghriche montre que cet objet, qui est souvent symbolique et représentatif  d’un pays, peut devenir  soudain un objet banal, qui peut être confondu à n’importe quel drapeau.

Exposition Les monuments invisibles © Cédrick Eymenier, 2012

L’atelier était très bien, cela m’a permis de faire travailler mon imagination. Créer une micro-nation m’a permis de jouer le rôle d’un homme puissant, d’établir mes règles. J’ai créé un blason qui me ressemble, un blason qui représenterait au mieux ma nation.

Atelier autour de l'exposition
Classé dans : Atelier, Les monuments invisibles, Visite

Laisser un commentaire