Lison Futé 2019 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Au-delà de la forêt

au-dela-de-la-foretNadine Robert
Gérard Dubois

Seuil, 2017
[A ROB]

Papa lapin a un rêve gigantesque : découvrir ce qui se cache derrière la forêt, ce territoire mystérieux et inconnu. Et c’est grâce à l’entraide des villageois et au goût du bon pain qu’il va y arriver, sans oublier son fils Arthur et leur chien Danton.
Une belle surprise et des illustrations tout en finesse.

Fabienne



La quiche fatale

beaton-quiche

M.C. Beaton

Albin Michel, 2016
Traduit de l’anglais par Esther Ménévis
[RP BEA]

Agatha Raisin, 53 ans, a décidé de partir à la retraite plus tôt que prévu pour s’installer dans un charmant cottage à deux heures de Londres. Elle a toujours vécu dans la capitale, où elle a mené une brillante carrière dans la communication. Depuis quelque temps, elle s’imagine avec délice goûter les joies de la campagne et des villages des Cotswolds. Lorsqu’enfin, elle met son rêve à exécution, déception ! Elle est bien obligée de s’avouer qu’il y a un gouffre entre ses fantasmes villageois et la réalité. Elle s’ennuie ferme ! Tout à coup, elle aperçoit une affiche annonçant un concours de quiches. Elle reprend du poil de la bête : elle va participer, gagner et deviendra importante aux yeux de ses voisins, ce qui facilitera son intégration. Elle ne sait absolument pas cuisiner, mais qu’à cela ne tienne : elle apportera au concours une délicieuse quiche aux épinards, sans préciser qu’elle a été achetée chez un traiteur de Londres.
Non seulement, Agatha ne gagnera pas le concours, mais, comme l’indique le titre, la quiche sera fatale. Je vous laisse découvrir l’intrigue pleine de rebondissements, menée avec vivacité. J’ai passé un moment vraiment délicieux avec cette première enquête d’Agatha Raisin, et je me réjouis de savoir que 26 autres volumes existent (pour le moment, Albin Michel en a publié une quinzaine). Je comprends pourquoi cette série a un énorme succès en Angleterre car on s’amuse beaucoup à suivre Agatha, personnage au demeurant pas très sympathique mais pourtant attachant. Elle est un peu mesquine, assez égoïste et plutôt mal élevée. Un roman idéal pour les vacances.

Marie-Christine



La montagne

la-montagneCarmen Chica
Manuel Marsol

Les Fourmis Rouges, 2018
[A CHI]

Un homme au volant de son camion de livraison décide de s’arrêter et de trouver un endroit dégagé pour soulager un besoin pressant.
Au moment de retourner vers son camion, impossible pour lui de retrouver son chemin. Il erre de-ci de-là mais toujours pas de camion en vue. C’est là qu’il aperçoit un drôle de personnage aux yeux rouges et que commence une incroyable aventure, pleine de fantaisie, de poésie, une véritable ode à la nature.

Malika



Les damnés de la Commune

meyssan-damnes

Raphaël Meyssan

tome 1. A la recherche de Lavalette
Delcourt, 2017
[BD MEY]

Raphaël Meyssan habite à Paris, sur la colline de Belleville. Il aime flâner à travers sa ville même si il regrette que les bâtiments et officines qui faisaient son charme abritent désormais des magasins de vêtements de grandes chaînes et autres boutiques branchées. Un jour ses pérégrinations le conduisent à la bibliothèque historique de la ville de Paris. Au hasard de ses lectures, il tombe sur un nom : Lavalette et une adresse : 6 rue Lesage. Le nom lui est totalement inconnu ; en revanche, l’adresse l’est beaucoup moins puisqu’il s’agit de l’immeuble où il vit !
Une rapide consultation du Maitron l’informe qu’il s’agit d’un révolutionnaire très actif au sein du comité central de la garde nationale (les fameux Fédérés) durant la Commune de Paris. Le dictionnaire n’est guère plus prolixe sur ce personnage. Il décide alors de commencer une véritable enquête pour savoir qui était vraiment son « voisin » d’immeuble. Les traces de l’existence de Lavalette sont ténues, d’abord parce qu’une grande partie des archives de la police a été détruite, et ensuite car un militant révolutionnaire sous le Second Empire se devait d’être discret ! Meyssan explore avec ténacité toute piste qui s’offre à lui.
Dans ce premier opus des Damnés de la Commune (l’auteur prévoit 3 tomes), on découvre les prémices de la Commune. Lavalette fait partie des subversifs pourchassés par la police du Second Empire, il est indigné par la misère dans laquelle est maintenu le peuple. Après la chute de l’Empire et la proclamation de la République, il s’engage dans la garde nationale pour combattre les Prussiens qui font le siège de Paris. Il doit encore « encaisser » la nouvelle trahison de la bourgeoisie qui accepte la capitulation. Le peuple de Paris qui a tant souffert durant le siège (les bombardements mais surtout le froid et la famine déciment la population et les combattants) doit en plus subir l’affront d’un défilé militaire des Prussiens victorieux. La tentative de confiscation des canons des Fédérés financés par les Parisiens, le 18 mars 1871 sera l’étincelle qui plongera la population dans la révolte.
A la fois livre d’histoire et épopée révolutionnaire, cette bande dessinée est également une prouesse artistique : on n’y trouve aucun dessin ! Elle est entièrement composée de gravures d’époque assemblées par l’auteur. La mise en scène est tellement maîtrisée que le découpage et l’agencement des gravures ne fige jamais le récit, au contraire, il contribue à la fluidité de la narration.
On lira avec grand plaisir le deuxième tome de ces damnés qui se penchera sur l’après 18 mars 1871.

Bruno

dispo