Lison Futé 2018 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Hikikomori

Classé dans: Lison Futé 2014, Romans d'ailleurs.

backhaus

Jeff Backhaus

Anne Carrière, 2013

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Marie de Prémonville

[BAC]

Avec un titre pareil, difficile de croire que ce roman est écrit par un Américain, surtout lorsqu’on sait que ce terme désigne une pathologie psychosociale typiquement japonaise qui se traduit par une réclusion volontaire chez soi et l’absence progressive de communication avec l’entourage. Pourtant, ce premier roman vraiment singulier se passe à Manhattan et c’est Thomas, qui, après un drame familial, vit maintenant cloîtré dans sa chambre depuis trois ans au grand désespoir de sa femme, Silke qui s’efforce de maintenir le contact mais y parvient de moins en moins… Elle décide alors de payer une jeune femme d’origine japonaise afin de rompre l’isolement de plus en plus inquiétant dans lequel se trouve Thomas. Megumi accepte cette mission au départ à contre cœur mais peu à peu des relations aussi complexes que troublantes vont se nouer au sein de ce trio improbable. Malgré la détresse psychologique des personnages, Jeff Backhaus amène beaucoup de douceur, de poésie et d’amour dans cette histoire qui aurait pu être dramatiquement plus sombre. Il est question de solitude bien sûr mais aussi d’espoir, de tendresse, de désir et d’un amour incommensurable pour l’autre et la vie. Au-delà de l’aspect romanesque, on sent que l’auteur possède une solide connaissance de la culture japonaise et qu’il a à cœur de nous la faire partager, ce qu’il réussit parfaitement !

Isabelle B.-C.

dispo

Laisser une Réponse