Lison Futé 2018 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Le sang des bistanclaques

Classé dans: Lison Futé 2014, Romans policiers.

bouhier

Odile Bouhier

10-18, 2013

[RP BOU]

Savez-vous ce qu’est un bistanclaque ? Si vous pensez que c’est le nom d’un canapé qu’on trouve chez un géant suédois de l’ameublement (ce qui serait légitime vue la drôle de sonorité du mot…) vous n’y êtes pas du tout.

Le mot bistanclaque désigne le métier à tisser utilisé par les ouvriers canuts du quartier de la Croix Rousse à Lyon au début du 19ème siècle. Il doit son nom au bruit qu’il produit quand on l’utilise.

Bis : on appuie du pied sur la pédale. Cela relève une moitié des fils de chaîne ;

Tan: le battant se repousse ;

Claque: la navette (ou la canette) passe et bute au bord. Voilà pour la petite anecdote, venons en au contenu du livre. L’intrigue de ce roman policier nous plonge au cœur de la cité rhodanienne en 1920 où le corps non identifié d’une vieille dame est retrouvé dans un sac de jute. Le commissaire Kolvair prend l’affaire en main, épaulé par Hugo Salacan directeur du premier laboratoire de police scientifique du monde et de Jacques Durieux étudiant en physiologie.

Mais leurs méthodes d’investigation novatrices ne sont pas du goût de tout le monde.

Le procureur Rocher et certains membres des Brigades du Tigre ne vont pas leur faciliter la tâche.

Le récit est très bien construit, l’écriture est fluide, c’est une vraie immersion dans cette surprenante ville de Lyon et dans cette période d’après-guerre si captivante.

Egalement scénariste pour la télévision, Odile Bouhier fait mouche dès son premier roman.

Premier opus d’un triptyque récompensé en 2013 par le prix Griffe noire de la meilleure trilogie historique, Le sang des bistanclaques est une belle découverte.

Grégory

dispo

Laisser une Réponse