Lison Futé 2019 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Le chat qui parlait aux fantômes

Classé dans: Lison Futé 2012, Romans d'ailleurs, Romans policiers.

braun

Lilian Jackson Braun

10/18, 1993
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Marie-Louise Navarro

[RP BRA]

Jim Qwilleran dit « Qwill », ancien journaliste spécialisé en criminologie, aujourd’hui rentier, s’installe à la Ferme musée Goodwinter suite à la mort de la gardienne des lieux qui prétendait entendre des bruits étranges et voir des fantômes. Il est bien sûr accompagné de ses deux chats siamois Koko et Yom Yom qui l’aident à leur façon dans ses enquêtes. Ces félins sont en effet capables de signaler un assassinat par des hurlements et une danse de la mort ou encore faire tomber des livres dont les titres sont évocateurs et porteurs d’indices…
Citadin et hermétique aux histoires surnaturelles, Qwill sera troublé par divers événements relevant de l’irrationnel : un mort qui ne serait plus dans son cercueil, une grange qui attire des visiteurs nocturnes, etc. Ambiance à la fois cosy et grinçante dans un pays quasi imaginaire, le comté de Moose où se déroule le roman prétend être à six cents kilomètres au nord de partout. Où sommes-nous ?
Ce roman est le dixième de la série Le Chat qui en compte une trentaine depuis les années soixante. Le chat qui sentait la fumée, inachevé depuis la disparition de Lilian Braun en 2011, sera-t-il publié ?

Fabienne

dispo

Laisser une Réponse