Lison Futé 2018 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Jane Eyre

Classé dans: Classiques, Lison Futé 2016, Romans d'ailleurs.

bronte-jane

Charlotte Brontë

Pocket, 1999
Traduit de l’anglais par Sylvère Monod
[BRO]

On peut difficilement faire plus classique que ce titre et c’est justement ce qui peut impressionner. Peur du style, de son côté désuet, peut-être fleur bleue. Bien que fan absolue de Jane Austen, j’avais toujours eu peur de m’attaquer aux sœurs Brontë, je les croyais mièvres, pompeuses, ennuyeuses et j’avais toujours esquivé jusqu’aux adaptations télévisées ou cinématographiques.
Alors après m’être laissée envoûter un peu par hasard par la noirceur victorienne des Hauts de Hurlevent d’Emily, j’ai compris que j’avais sans doute fait fausse route et je me suis jetée sur l’œuvre de sa sœur Charlotte. Et je n’ai pas pu reposer le livre avant de l’avoir fini. L’histoire, on la connaît tous dans les grandes lignes : Jane rejetée, voire maltraitée par sa tante en charge de son éducation, se voit placée dans un internat aux conditions de vie très difficiles mais qui lui apporteront une solide éducation. Peu après être devenue elle-même enseignante dans cette école elle décide de découvrir davantage le monde, sortir de ce cocon et vivre de nouvelles expériences. Elle est engagée comme préceptrice pour la protégée de M. Rochester, homme du monde et riche propriétaire du château de Fairfax. La suite je ne la dévoilerai pas ici mais on s’en doute. Jeu de séduction, histoire d’amour, lutte des classes, place de la femme dans la société de l’époque etc, etc…
Ce qui diffère d’un roman un peu mièvre justement c’est la personnalité de Jane. Plutôt atypique de par son enfance, elle se détache également de par son caractère affirmé sans pour autant être rebelle. Assez banale de prime abord, pas forcément jolie, ni drôle, ni spécialement talentueuse en quoi que ce soit, son intelligence, son cynisme, sa discrétion mettront M. Rochester sous le charme, et je l’espère, vous aussi.

Barbara

dispo


Laisser une Réponse