Lison Futé 2018 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Jacques Prévert n’est pas un poète

Classé dans: Bandes dessinées, France, Lison Futé 2017.

cailleaux-prevert

Christian Cailleaux et Hervé Bourhis

Dupuis, 2017
[BD CAI]

J’ai déjà parlé dans un Lison Futé précédent du travail de Christian Cailleaux et Hervé Bourhis pour leur jolie alchimie artistique. C’était sur la vie de Boris Vian dans Piscine Molitor.
Aujourd’hui, c’est pour un biopic dessiné en trois époques (de 1921 à 1947) de la vie de Jacques Prévert qu’ils se retrouvent.
Dans ce nouvel album, les dessins sont le plus souvent sans cases, en forme de scénarios et de saynètes d’improvisations précises. C’est bizarre ? Comme c’est étrange ! Et pourtant c’est net comme dans un film noir et blanc enluminé de couleurs.
J’ai découvert dans cette biographie en forme de bulles des facettes méconnues et surprenantes voire incroyables sur l’histoire de Prévert avant qu’il ne parte manger les pissenlits par la racine (si j’ose m’exprimer ainsi) en avril 1977.
Certes, il ne sera pas aisé de caser dans votre valise cette grande bande dessinée de 232 pages et estimée à presque trois livres à la pesée. Pendant votre période de vacances estivales, vous pourrez vous en servir de siège ou de table voire de pare-soleil pour un pique-nique à la montagne, à la mer ou dans la fraîcheur d’un pré vert à la campagne.
Je vous assure que vous passerez de bons moments en vous promenant à travers les pages de ce magnifique livre.
Jacques Prévert n’est pas un poète, c’est une légende et nous avons presque tous un petit air ou une de ses chansons qui résonnent en nous.

Jean-Pierre

dispo


Laisser une Réponse