Lison Futé 2018 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Lison Futé 2000

Retour à Cayro

allison-retour-a-cayro

Dorothy Allison

Belfond, 1999
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
[ALL]

Les cris, les coups. Delia a sauvé sa peau en quittant, dix ans plus tôt, Clint, un mari brutal, monstrueux. Avec Randall, guitariste rock dont elle est tombée amoureuse, elle a fui en Californie. Cissy est née.
Mais à Cayro, sa ville de Georgie, Delia a surtout laissé Amanda, 3 ans, et Dede, 1 an, ses filles.
Dix ans passés à prendre des cuites, à chanter dans le groupe de rock de Randall, pour… Lire la suite

Leviathan

auster-leviathan

Paul Auster

Actes Sud, 1992
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Christine Le Boeuf
[AUS]

“ Il y a six jours, un homme a été tué par une explosion au bord d’une route, dans le nord du Wisconsin. Il n’y a pas eu de témoin, mais on pense qu’il était assis à côté de sa voiture garée sur l’herbe quand la bombe qu’il était en train d’assembler a sauté par accident. ”
C’est ainsi que commence l’odyssée de Peter Aaron, écrivain, narrateur de ce roman, qui… Lire la suite

Tombouctou

auster-tombouctou

Paul Auster

Actes Sud, 1999
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Christine Le Boeuf
[AUS]

Tout un roman écrit par un chien ? Absurde, puéril, impossible, me direz-vous… C’est oublier le talent de Paul Auster qui évite ces écueils et relève le défi avec brio dans son incroyable roman Tombouctou où un chien raconte la vie décalée, étonnante et drôle de son maître Willy.
Ce personnage a choisit envers et contre tout sa propre voie et, au crépuscule de sa vie, il fait le bilan sur cette vie en marge… Lire la suite

La Nuit des temps

barjavel-nuit-des-temps

René Barjavel

Pocket, 1968
[RP BAR]

Au pôle Sud, les membres d’une expédition internationale sont en émoi. Ils ont détecté, sous mille mètres de glace, des ruines gigantesques, enfouies depuis neuf cent mille ans et d’où s’élève un signal régulier…
Une initiation en douceur à la science-fiction. Cette histoire est avant tout un suspense formidable sur fond de spéléologie polaire. Des scientifiques de notre temps vont découvrir un monde peut-être pas si surnaturel que ça. Le récit, fabuleux amalgame du présent et du… Lire la suite

Une mort très douce : récit

beauvoir-mort-tres-douce

Simone de Beauvoir

Gallimard (Blanche) , 1964
[BEA]

A la suite d’une chute, la mère de Simone de Beauvoir se retrouve à l’hôpital pour une opération du col du fémur. Les médecins décèlent un cancer très avancé. La convalescence se transforme en agonie. Quelques semaines hors du temps pendant lesquelles Simone et sa sœur se relaient au chevet de leur mère. L’importance des derniers moments, quand chaque parole même banale prend sens, quand chaque geste a valeur de symbole. Simone sait que

Les morsures de l’aube

benacquista-morsures-de-lombre

Tonino Benacquista

Rivages (Rivages / Noir), 1992
Traduit de langue (pays) par prénom nom
[RP BEN]

Ou les tribulations de deux noctambules prisonniers de la noce comme d’autres du salariat. Echoués sur les marges de la société, ils survivent dans ses interstices, exclusivement la nuit, moment où les repères sociaux qui font la normalité et le quotidien des gens sans problème s’évanouissent. Mis en demeure par un nabab un rien voyou de mettre le grappin sur une figure énigmatique et inquiétante

L’Homme démoli / Terminus les étoiles

bester-hommebester-terminus

Alfred Bester

L’Homme démoli
Terminus les étoiles

Denoël (Présence du futur), 1953, 1955
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
[RSF BES]

Alfred Bester, né aux États-Unis en 1953 et mort en 1987, n’a laissé que peu de romans, quatre en tout et pour tout, dont un jamais paru en France parce que… intraduisible. Il n’empêche, les trois autres sont de véritables petits bijoux, en particulier L’homme démoli, histoire d’un… Lire la suite

Berg et Beck

bober-berg-et-beck

Robert Bober

P.O.L, 1999
[BOB]

Berg est éducateur dans une maison d’enfants de déportés en région parisienne. Dix ans plus tôt, en 1942, son copain Beck était arrêté avec ses parents…
Comment apprendre à vivre avec cette absence ? Berg entreprend alors une correspondance avec son ami défunt afin de garder intacte sa mémoire. Il mêlera tout au long du récit leurs souvenirs communs d’enfance avec ses propres difficultés à exercer un métier où les enfants ont tous une mémoire douloureuse avec laquelle il… Lire la suite

Wang

bordage-wang1bordage-wang2

Pierre Bordage

Wang 1 : Les portes d’Occident

Wang 2 : Les aigles d’Orient

L’Harmattan, 1996
[RSF BOR]

Dans un avenir assez proche, le XXIIIe siècle, le monde d’alors n’a fait qu’accentuer les clivages actuellement existants. L’Occident, coupé du reste du monde par des frontières infranchissables, vit en autarcie avec à sa tête des états nationalistes. Les peuples y ont troqué leur liberté pour la sécurité, rien… Lire la suite

Coeur de chien

boulgakov-coeur-de-chien

Mikhaïl Boulgakov

Champ libre, 1971
Traduit du russe par Michel Pétris
[BOU]

URSS 1925. Sous l’égide du parti bolchevik, la Russie accouche au forceps d’une société inédite. Le docteur Preobrajenski, éminent généticien moscovite, participe à sa manière à l’édification de l’humanité nouvelle. A la recherche de sujets pour ses expériences saugrenues, ses collaborateurs lui dégottent un clébard galeux et moribond, bête immonde à laquelle il greffe l’hypophyse et les glandes génitales d’un prolétaire décédé. L’opération réussit, mais l’enthousiasme est de courte durée. Car… Lire la suite

Le Maître et Marguerite

boulgakov-maitre

Mikhail Boulgakov

Pocket, paru en 1966
Traduit du russe
[RSF BOU]

Impossible pour moi d’écrire le moindre résumé de cette œuvre capitale de la littérature russe durant la période stalinienne. Au fil des pages, le diable et ses comparses prennent possession de Moscou en s’amusant comme des petits fous.
Boulgakov crée ici une satire, tantôt burlesque tantôt remplie de crimes monstrueux, du système soviétique dans lequel il baigne, et qui l’écrase.
Il mettra plus de vingt ans à écrire ce livre, sans espoir… Lire la suite

Jack Frusciante a largué le groupe

brizzi-jack-frusciante

Enrico Brizzi

Seuil, 1997
Traduit de l’italien par Nathalie Bauer
[BRI]

“ Le tout est de doser sentiment et style, le tout est de réunir la rage impromptue du punk et l’enregistrement jazz le plus rigoureux, pour commencer la plus grande révolte de tous les temps. ” C’est ainsi que s’expriment le refus du compromis avec le monde des adultes et le désir de rupture du “ mec Alex “, un adolescent de l’Italie du début des années 90 en quête de relations authentiques au sein… Lire la suite

La déroute

burgess-deroute

Melvin Burgess

Gallimard (Frontières), 1999
Traduit de l’anglais par Laetitia Devaux
[RSF BUR]

Davey, dit “ Gateau-mouche ” et Sham, deux enfants orphelins totalement en marge de la société, découvrent par hasard un homme blessé mortellement accompagné d’un bébé. Très vite, ils apprennent qu’il s’agit d’un kidnapping pour lequel les ravisseurs réclamaient 17 millions de livres. Bientôt ils seront rejoints par Jane, la sœur de Davey. Se posera alors la question, pour eux qui nagent dans la misère, les petites combines et l’asservissement, de savoir… Lire la suite

Bestiaire magique

buzzati-bestiaire-magique

Dino Buzzati

Laffont (Pavillons), 1994
Traduit de l’italien
[BUZ]

D’où vient cette force étrange qui nous envoûte ligne après ligne, nous enfonçant dans un univers dense limpide et poétique, le tout en quelques pages ? Ce recueil de nouvelles ne nous donne pas la réponse. Chaque texte déstabilise, nous faisant basculer dans une autre réalité pourtant bien familière. Dino Buzzati sait nous prendre et longtemps après le point final, ses mots nous habitent dans un ultime souffle.
Ce livre, moins connu que Le

L’adversaire

carrere-adversaire

Emmanuel Carrère

P.O.L, 2000

[CAR]

Auteur de plusieurs romans très réussis, déclinaisons du quotidien qui dérape, Emmanuel Carrère réussit avec ce livre un pari extrêmement scabreux.
En effet, quel auteur aurait osé traiter d’un fait divers aussi dramatique que celui connu maintenant sous le nom d’Affaire Romand ?
A la une des journaux, début 93 : après avoir tué sa femme et ses deux enfants, Jean-Claude Romand se rend chez ses parents pour les tuer. Rentré chez lui, il met le feu à sa… Lire la suite

Meuse l’oubli

claudel-meuse

Philippe Claudel

Balland, 1999

[CLA]

A Fiel , petite bourgade du nord de la France, le narrateur trouve une chambre chez une veuve et s’installe des journées durant dans un bistro sur la place de l’église. On est bien sûr un peu étonné, à Fiel, de voir ce jeune homme inactif, les gens se posent des questions mais n’osent l’interroger, notamment sur ses fréquentes promenades au cimetière du village
En fait on apprendra au fil du récit, souvenirs entrecroisés, que notre personnage vivait… Lire la suite

Balade en tête

clement-balade

Claude Clément

Lo Païs (d’enfance), 1999
[P CLE]

La poésie transmission, la poésie chanson, la poésie croquis, la poésie souvenir, celle qui se balade, pleine de douceur et de plénitude. Cette poésie que l’on offre, tant qu’il en est encore temps, aux autres, à soi, au monde pour mieux l’habiller, à moins que ce ne soit l’inverse… Poésie des rencontres et des disparitions, poésie des sens et des sentiments… Mais aussi poésie contre…
Claude Clément nous promène, sans jamais nous forcer, avec une… Lire la suite

Le dernier mousse

coloane-dernier-mousse

Francisco Coloane

Phébus, 1996
Traduit de l’espagnol (Chili) par François Gaudry
[COL]

A l’âge de 15 ans,  Alejandro s’embarque clandestinement sur le Baquedano –une corvette à voile de la marine de guerre chilienne. Il veut devenir marin, comme son père disparu en mer, et retrouver son frère embarqué il y a longtemps et dont sa mère n’a plus de nouvelles. Pas un mot de trop dans ce roman fulgurant où Coloane nous dit la vie solidaire de l’équipage et, par la voix d’Escobedo… Lire la suite

Des mules et des hommes : une enfance, un lieu

crews-des-mules-et-des-hommes

Harry Crews

Gallimard (Noir), 1978
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Philippe Garnier
[CRE]

Harry Crews a grandi dans un bled du fin fond de la Georgie, état misérable et outrageusement raciste du sud des Etats-Unis, en plein cœur de la Grande Dépression. A cette époque, à cet endroit, survivre est une gageure, surtout quand on a autant de chance que le petit Harry, qui a les articulations qui se bloquent ou qui tombe dans une gigantesque marmite d’eau bouillante. Mais il

Le dernier baiser

crumley-dernier

James Crumley

Bourgeois (10/18), 1978
Traduit de l’anglais (États-Unis)
[RP CRU]

C.W. Sughrue est détective privé, et il doit retrouver, escorter et surveiller Abraham Trahearne, écrivain alcoolique et lunatique, flanqué d’un bouledogue biturin et pétomane. Tout ça pour ramener le vieux Trahearne à la maison où l’attendent sa femme, son ex et tout un sac d’embrouilles.
James Crumley sait indéniablement écrire un roman noir, avec ce qu’il faut de désillusion, de morgue et de “gai désespoir”, de personnages cassés (”fêlés” aurait… Lire la suite

Les heures

cunningham-les-heures

Michael Cunningham

Belfond, 1999
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Anne Damour
[CUN]

Trois unités de lieu : New-York, Londres, Los Angeles ; trois unités de temps : fin du XXe siècle, 1923, 1949 ; trois femmes : l’une est éditrice, l’autre écrivain, la troisième est mère au foyer. Ce roman est composé de trois histoires entremêlées et reliées par un jeu de correspondance dont la cohésion ne sera révélée que dans les dernières pages.
Une formidable réussite romanesque et un vibrant hommage à l’œuvre, aux personnages, et à… Lire la suite

Les trois mousquetaires

dumas-trois-mousquetaires

Alexandre Dumas

Omnibus, 1844
[DUM]

L’an dernier, dans la précédente sélection de Lison Futé un de mes collègues avait, parmi ses différentes notices à l’éclectisme brillant, fait le choix de citer et conseiller ardemment Vingt ans après en y vantant tous les mérites de ce grand écrivain devant l’éternel, son style brillant, son sens inné de la narration, du rebondissement, l’amusement, que dis-je la jouissance à nous raconter des histoires que jamais rien ne lasse. Et bien…je confirme, persiste (à la place… Lire la suite

Eaux

durand-eaux

Monique Durand

Le serpent à plumes, 1999
[DUR]

Des nouvelles brutes, minimalistes, dans des univers quotidiens pas très gais où l’eau est omniprésente. On entre dans la vie de personnages jeunes ou vieux que la vie aurait plutôt tendance à abandonner. La seule nouvelle qui ne se finit pas directement par la mort se passe dans une bibliothèque - histoire d’amour entre la bibliothécaire et une lectrice.
Ici les fleuves ne coulent pas tranquilles mais les torrents sont plutôt tumultueux, c’est la vie… Lire la suite

Je m’en vais

echenoz-je-men-vais

Jean Echenoz

Minuit , 1999
[ECH]

Je m’en vais, dit Ferrer à Suzanne. Histoire banale, me direz-vous, pas de quoi avoir le Goncourt. Et pourtant.
L’histoire d’abord. Ferrer quitte sa femme et son pavillon de banlieue. Six mois plus tard, direction le grand Nord, “ très loin, très blanc, très froid ”. Aventure polaire à hauts risques pour cet homme cardiaque. Sa motivation : un trésor d’œuvres d’art boréal l’attend sur une épave échouée là-bas. Retour à Paris, vol des objets venus du froid.
Echenoz est… Lire la suite

Dans le miroir

feret-fleury-dans-le-miroir

Christine Féret-Fleury

Gallimard (Frontières), 2000
[FER]

Livre souvenir, souvenirs épars mais d’une précision implacable. Deux personnages, Louise et Jeanne, liées par l’enfance, deux destins, et leurs souvenirs, uniquement ceux dont on se “ souvient ”, ceux qui vous suivent, et non pas ceux qui sont entre, trop vagues, pas importants ou peut-être trop gênants, ceux avec lesquels on se réinvente une vie. C’est ce qui donne cet aspect fragmenté au récit, et qui fait sa difficulté à l’appréhender.
Livre sensible, sensuel même, parfois extrêmement ambiguë… Lire la suite

Grâce et Dénuement

ferney-grace-et-denuement

Alice Ferney

Actes Sud, 1997
[FER]

Si vous avez envie de pénétrer dans l’univers très codé du monde des gitans, c’est exactement le livre qu’il vous faut ouvrir de toute urgence. Vous y croiserez la vieille Angeline, la mère, veuve, qui tient de mains de maître sa nombreuse progéniture.
Autour d’elle, cinq fils dont quatre mariés, de nombreux enfants, et des belles-filles qui souhaitent davantage d’autonomie et moins de violences dans leurs foyers.
Au milieu de cet univers, Esther une gadjé, bibliothécaire de… Lire la suite

Un rocker de trop

fournel-rocker

Paul Fournel

Balland (L’instant romanesque) , 1983
[FOU]

De la rock’n roll attitude, Fred “ Fast Eddie ” Jones a écumé tous les sentiers, sauf ceux de la gloire. Estimé, admiré même par les plus grands, il a toujours manqué le coche, desservi par un attachement fétichiste à la tradition. Car toute la musique qu’il aime, elle vient de là, elle vient du mood des sixties, l’âge d’or d’avant les sophistications électroniques, le déluge disco et le heavy rock. Has been depuis des lustres (comme… Lire la suite

Sarah et le Lieutenant français

fowles-sarah

John Fowles

Seuil, 1969
Traduit de l’anglais par Guy Durand
[FOW]

1867, Lyme Regis dans les Cornouailles. Charles Smithson, rentier et collectionneur de fossiles marins, est un bon bourgeois victorien, rentier et conservateur, malgré un penchant pour les thèses de M. Darwin — qui, à l’époque, sont loin de faire l’unanimité — fiancé à Ernestina Freeman, ” délicate Aphrodite de sucre filé ”. Sarah Woodruff est une jeune préceptrice, mais c’est avant tout une fille perdue, une paria soupçonnée d’avoir eu des relations plus… Lire la suite

Perdre est une question de méthode

gamboa-perdre-est-une-question-de-methode

Santiago Gamboa

Métailié (Bibliothèque hispano-américaine), 1999
Traduit de l’espagnol (Colombie) par Anne-Marie Meunier
[RP GAM]

Quand on pense contre l’opinion générale que “ gagner n’est pas toujours ce qu’il y a de meilleur ”, on est déjà mal parti dans la vie. De là à conclure que “ perdre est une question de méthode ”, il y a un fossé… que Victor Silanpa, journaliste de faits divers dans un grand quotidien colombien, franchit d’un pas alerte, consacrant l’essentiel de son temps à ruiner “ méthodiquement sa vie personnelle

Arria Marcella, Souvenir de Pompéi

gautier-aria-marcrella

Théophile Gautier

in Récits Fantastiques

Flammarion, 1981
[RSF GAU]

Quelques amis sont en voyage à Pompéi et tout se déroule normalement, jusqu’à la visite d’un musée.
La cendre moulée d’une belle Romaine enflamme le cœur d’Octavien. Cet étudiant, rêveur et inadapté à la vie moderne, est alors obsédé par Arria. Il pense avoir trouvé sa chimère. Dès lors, la poésie évocatrice de ce fol amour prolifère dans le récit et évolue en une sorte de “ sorcellerie ” incantatoire. Somnambulisme, delirium ou magnétisme des âmes… Lire la suite

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part

gavalda-je-voudrais

Anna Gavalda

La Dilettante, 1999
[GAV]

Un titre bien trouvé pour ce recueil de nouvelles à la cohérence irréprochable : on y parle que d’amour amour amour… sur un ton badin, enjoué, moqueur. Les histoires sont d’une simplicité déconcertante. Description insolente d’un vécu tellement connu, qu’on en est agacé parfois. Pourtant malgré la légèreté dont s’entoure ce recueil, Anne Gavalda vise juste, elle nous ébranle, nous interpelle. Tranches de vies déclinées au masculin, au féminin, on pense à notre frère, notre amie, notre… Lire la suite

Coup de sabre

gueraud-coup

Guillaume Guéraud

Editions du Rouergue, 2000
[GUE]

Imaginez le tableau : sur une plage balayée par le vent, un vieil homme, les jambes plantées dans le sable, un sabre à la main, découpe les vagues qui déferlent au-dessus de sa tête… Il ne dit rien, et pour cause, on lui a coupé la langue pendant la guerre d’Indochine. Depuis, Chiun-Faï (c’est son nom) s’est installé en France, il a eu une fille qui elle-même a eu deux enfants mais ce n’est pas ce… Lire la suite

Fritna

halimi-fritna

Gisèle Halimi

Plon, 1999

[305.4 HAL]

“ Ma mère, ne m’aimait pas. Ne m’avait jamais aimée, me disais-je certains jours. Elle, dont je guettais le sourire, dont je frôlais les mains, le visage, pour qu’elle me touche, m’embrasse, enfin, elle, ma mère, ne m’aimait pas
Voici la terrible conclusion à laquelle aboutit très vite l’auteur, née dans la société tunisienne des années quarante.
Avec sa sœur cadette elles eurent le malheur de naître filles entre un frère plus âgé et un autre plus jeune qui recueillirent, eux, toute l’affection… Lire la suite

Légendes d’Automne

harrison-legendes

Jim Harrison

Laffont (Pavillons), 1979
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Serge Lentz
[HAR]

Trois courts romans constituent le recueil Légendes d’Automne.
Une Vengeance est l’histoire d’un homme qui tombe amoureux de la femme de son meilleur ami — un schéma somme toute classique — sauf que cet ami est un macho maffieux furieux, ce qui explique pourquoi on retrouve notre héros roué de coups abandonné en plein désert, sous l’œil torve des charognards, à la première page.
La deuxième, L’Homme qui avait perdu

Le soleil se lève aussi

hemingway-soleil-se-leve-aussi

Ernest Hemingway

Gallimard (Folio), 1926
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
[HEM]

Jake Barnes est un Américain à Paris. Journaliste expatrié, il va de bar en bar, du petit blanc du matin aux calvas du soir. Autour de lui gravite toute une faune d’expatriés qui ont tous leur blessure, et qui la noient dans la fête — l’autre titre du livre est Fiesta – et l’alcool.
Tout ce petit monde se prépare pour partir à Pampelune, pour la San-Firmin, et une semaine de fiesta non-stop… Lire la suite

Catfish blues

herzhaft-catfish-blues

Gérard Herzhaft

Seuil (Fictions et compagnie), 1997
[HER]

Jeune Noir né sur une exploitation de coton dans le Mississipi des années 20, Théodore Roosevelt n’a qu’une seule passion : le blues. C’est d’ailleurs le titre de sa première improvisation qui lui vaudra le surnom de Catfish. La musique raisonne durant tout le livre, son principal charme. Mais il en a d’autres, tel que l’espoir qui se dégage de bout en bout et ce malgré, la ségrégation sociale, le racisme et l’humiliation en toile… Lire la suite

Confession du pécheur justifié

hogg-confession

James Hogg

Gallimard (L’imaginaire), 1981
Traduit de l’anglais par André Gide et Dominique Aury
[HOG]

Si tous nos actes, les bons et les mauvais, ne peuvent infléchir les décrets éternels de Dieu, le rachat comme la perte sont impossibles, et un homme dont la rédemption est inscrite de toute éternité dans le Livre ne saurait pécher. Robert Cowan a été choisi par Dieu. Il le sait depuis toujours et vit dans la certitude hautaine de son élection. Lorsqu’il fait la connaissance d’un étrange… Lire la suite

La belle jardinière

holder-jardiniere

Eric Holder

La Dilettante , 1994
[HOL]

Sept récits, sept observations attentives de ses contemporains.
Le premier récit plante le décor : on est à la campagne “ au milieu de nulle part. Les saisons et les travaux des champs rythment la vie, mais aussi le passage du facteur, l’ambiance du café, les balades à vélo, les amis. Puis c’est l’évocation poétique de la météo, du PMU, de l’édification d’une murette et des joies mystérieuses de la cueillette des champignons par l’initié.
Eric… Lire la suite

Mademoiselle Chambon

holder-mademoiselle

Eric Holder

Flammarion , 1996
[HOL]

Mademoiselle Chambon est une jeune institutrice célibataire. Elle vient de s’installer à Montmirail, une bourgade de province. Antonio, maçon d’origine portugaise, mène une vie tranquille en compagnie de sa femme et de son fils Kevin jusqu’à ce jour de début février où il va chercher Kevin à l’école et rencontre mademoiselle Chambon.
Un beau roman social où deux êtres de milieux très différents s’attirent mais aussi une histoire d’amour impossible tout en pudeur et tendresse qui en… Lire la suite

La trilogie Fabio Montale

izzo-trilogie

Jean-Claude Izzo

Total Kheops
Chourmo
Solea

Gallimard (Série Noire), 1995, 1996, 1998
[RP IZZ]

J’avais emporté en vacances Total Khéops, premier volet de la trilogie de Jean-Claude Izzo. Un conseil d’amie : ne faites pas mon erreur, prenez tout de suite les trois. En fait, j’ai dû me procurer de toute urgence Chourmo et Solea, car une fois le premier terminé, je n’avais qu’une envie : retrouver Fabio Montale, ses amours et ses coups de sang, son cabanon des Calanques et les effluves de Lagavulin… Lire la suite

Les marins perdus

izzo-marins

Jean-Claude Izzo

Flammarion (Gulliver) , 1997
[IZZ]

Peut-être ce titre vous évoque-t-il une épopée marine sur des mers lointaines ? Eh bien, pas du tout ! … Les marins sont d’autant plus perdus lorsqu’ils sont sur la terre ferme.
Des marins dans un cargo coincé à quai devant le port de Marseille et voilà le décor de prédilection pour Jean-Claude Izzo qui nous conte de surcroît une histoire poignante et quasi réelle (l’auteur nous dit s’être inspiré de faits réels pour l’intrigue). Une… Lire la suite

Le chameau sauvage

jaenada-chameau-sauvage

Philippe Jaenada

Julliard, 1997
[JAE]

Halvard Sanz est un gentil garçon un peu naïf. Signe particulier : doué pour les catastrophes en série. Cependant il se rassure toujours en tirant de grandes conclusions sur ses propres expériences de la vie. Ainsi nous donne-t-il quelques “ conseils pour paraître à l’aise dans un ascenseur ” ou encore des dictons de son cru comme “ toujours fuir à la première alerte.
Avec une verve intarissable, Philippe Jaenada nous narre les aventures loufoques et émouvantes de ce… Lire la suite

La passion des femmes

japrisot-passion

Sébastien Japrisot

Denoël, 1986
[JAP]

Voilà un titre plein de promesses, derrière lequel se cache l’un des meilleurs romans de Japrisot, qui reste, faut-il le rappeler, un des auteurs français contemporains les plus lus à l’étranger — et dont pratiquement tous les livres ont été portés à l’écran (L’Été meurtrier, Le Passager de la pluie, Compartiment tueurs, Adieu l’ami…).
Roman atypique puisqu’il s’agit pour le lecteur de reconstituer un puzzle.
Une dizaine de femmes, très différentes, parlent du même homme, un évadé de… Lire la suite

Mèmed le mince

kemal-memed

Yachar Kemal

Gallimard, 1976
Traduit du turc
[KEM]

Il n’y a pas si longtemps en Turquie, à travers les plaines et montagnes de l’Anatolie, les hommes des villages cultivaient la terre les pieds nus dans les chardons. Les deux tiers des récoltes étaient prélevées par l’agha (chef du village) quand cela n’était pas plus. L’oppression et la misère étaient grandes. Mèmed le mince - un jeune garçon qui vit seul avec sa mère - s’élève peu à peu contre l’injustice et la terreur… Lire la suite

L’Homme qui voulait vivre sa vie

kennedy-homme-qui-voulait

Douglas Kennedy

Belfond, 1998
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Bernard Cohen
[KEN]

Un coup de folie et tout bascule : Ben, jeune avocat brillant, marié et père de deux petits garçons, se retrouve meurtrier de l’amant de sa femme. Pour sauver sa peau, il plaque tout. Après avoir lui-même organisé sa mort accidentelle, il endosse l’identité de sa victime et part dans le Montana “ vivre sa vie “. Mais, peut-on faire table rase du passé ? Et à quel prix ?
Une situation romanesque à souhait… Lire la suite

Kim

kipling-kim

Rudyard Kipling

Gallimard, 1902
Traduit de l’anglais par Louis Fabulet et Alexis Tadié
[KIP]

Kim était Anglais. Quoique le teint brûlé comme celui de n’importe quel indigène, quoiqu’il employât de préférence l’idiome du pays et parlât sa langue natale avec une sorte de chantonnement hésitant et cassé, … Kim était un blanc, un blanc pauvre parmi les plus pauvres… sa mère, d’abord bonne d’enfants dans la famille d’un colonel, avait épousé plus tard Kimball O’Hara, jeune sergent [d'un] régiment irlandais… ”
Orphelin entre… Lire la suite

Le baiser du dragon / La fille du ciel

lacamp-baiser-du-dragonlacamp-fille-du-ciel

Ysabelle Lacamp

Lattès, 1987 ; Albin Michel, 1988
[LAC]

La très belle et très médiatique Ysabelle nous raconte ici l’épopée de la très belle Shu-Meï, fille du seigneur Tsao, au cœur de la Chine du Xe siècle. Intrigues politiques, cavalcades échevelées, passions impossibles, orgies délirantes, violences sauvages ou perversions “ raffinées ”, sont au programme, pour nous conter les mœurs complexes d’une des plus vieilles civilisations que la terre… Lire la suite

Le temps de l’innocence

wharton-temps-de-linnocence

Edith Wharton

Flammarion, 1920
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Diane de Margerie
[WHA]

Newland Archer est fiancé à May Welland. Tous deux font partie de la bonne société new-yorkaise de la fin du dix-neuvième siècle. Un soir, alors qu’ils assistent à un opéra français dont “ le texte allemand…, chanté par des artistes suédois, [a été] traduit en italien afin d’être plus facilement compris par un public de langue anglaise “, il retrouve une cousine qui, partie faire un mariage en Europe avec un… Lire la suite

La Position du tireur couché

manchette-position

Jean-Patrick Manchette

Gallimard, 1978
[RP MAN]

Martin Terrier est un tueur à gages froid, sec et précis. Après un dernier contrat, il décide de raccrocher et, fortune faite, de retourner au pays retrouver l’amour de ses vingt ans. Mais rien ne se passe jamais comme on l’avait prévu.

Jean-Patrick Manchette use d’un style froid, sec et précis, délesté de toute graisse inutile. Des phrases courtes, un refus de la psychologie, un style fait de faits ( justement) — grandement inspiré par… Lire la suite

La montagne magique

mann-la-montagne-magique

Thomas Mann

Fayard, 1985
Traduit de l’allemand
[MAN]

Parti rendre une visite de courtoisie à son cousin soigné dans un sanatorium suisse (le Berghof), Hans Castorp, un jeune ingénieur hambourgeois, subit “ l’atmosphère envoûtante et irréelle du lieu. Il y séjournera sept ans, au cours desquels il évolue au sein d’un monde bigarré où les protagonistes sont autant d’archétypes d’un monde finissant, dont la culture et les valeurs vont sombrer dans la catastrophe de la Grande Guerre.
Ce texte dense et long (près… Lire la suite

Un linceul n’a pas de poches

mccoy-un-linceul

Horace McCoy

Gallimard (Folio policier), 1946
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
[RP MAC]

Si Myra s’était arrêtée ce fameux matin pour prendre son café, elle n’aurait pas rencontré Bishop. Si elle n’avait pas rencontré Bishop, elle ne l’aurait pas accompagné à La Gazette, et donc elle n’aurait pas été présente au moment précis où Nolan était en train de vider son bureau pour cause de démission. Sans elle comme témoin, Nolan se serait sans doute dégonflé et serait retourné voir son patron pour… Lire la suite

Archéologie du zéro

nadaud-archeologie-du-zero

Alain Nadaud

Denoël (L’infini),  1984
[NAD]

On sait que l’invention du zéro fut une révolution dans l’ordre des mathématiques. On connaît sans doute moins les turpitudes de sa découverte. Un archéologue exhume d’une nécropole souterraine les archives de la secte antique des Adorateurs du Zéro, ayant (sur)vécu clandestinement des siècles durant à Alexandrie. De l’intuition du nombre vide, qui soustrait l’être à lui-même et en qui tout s’annule, au culte du “ Grand Corrodeur ” et à son érection en “ principe explicatif de toute

Le bal

nemirovsky-bal

Irène Némirovsky

Grasset (Les Cahiers rouges), 1930

[NEM]

Antoinette est la fille d’un couple devenu riche après un coup en bourse judicieux. Lorsque l’on est une jeune adolescente perturbée par un sang nouveau qui vous travaille le corps et l’esprit… en but à une mère qui veut enfin vivre la grande vie sans s’encombrer d’une gamine de 14 ans dans les pattes… les relations sont tendues voir cruelles - souvent - .
Madame et Monsieur Kampf décident d’organiser un bal afin de s’ouvrir… Lire la suite

La vie mode d’emploi : romans

perec-vie-mode-demploi

Georges Perec

POL, 1979
[PER]

Cinq tentatives d’invitation à la lecture de La vie mode d’emploi :

1- S’il vous est déjà arrivé, en vous promenant dans Paris, le soir par exemple, quand les fenêtres éclairées d’un immeuble dévoilent des bribes de la décoration des appartements ou même parfois les silhouettes de leurs occupants, de laisser aller votre esprit à imaginer l’ambiance de la soirée entre amis au 2e étae, ou quel film regardent les locataires du 1er, ou encore si les… Lire la suite

Terrasse à Rome

quignard-terrasse-a-rome

Pascal Quignard

Gallimard (Blanche) , 2000
[QUI]

Comme le titre ne l’indique pas, Terrasse à Rome nous raconte la vie d’un homme graveur, Meamus, au XVIIe siècle. Le récit fourmille de détails historiques et en ce sens, pourra satisfaire les amateurs du genre. Mais il reste l’écriture de Pascal Quignard en clair-obscur, à la fois lumineuse et ténébreuse, en symbiose parfaite avec le travail de ce graveur, dont on ne sait presque rien, si ce n’est un amour charnel qui lui vaut d’être… Lire la suite

Qu’as-tu fait de ta sœur ?

renaut-quas-tu-fait

Agnès Renaut

Grasset, 2000
[REN]

Qu’as-tu fait de ta sœur ? se lit comme un thriller. C’est une journée particulière que nous raconte Zon, une fillette ; journée où survient un événement inavouable, mais pourtant inévitable, tente de nous prouver Zon. Les fantasmes de la fillette et la réalité se mêlent, créant ainsi une atmosphère oppressante dans des lieux sans lumière.
Drame psychologique et familial en huis clos, qui nous entraîne dans une spirale obsessionnelle, d’où émerge sans arrêt l’interrogation : quel crédit la société accorde… Lire la suite

Douce compagnie

restrepo-douce-compagnie

Laura Restrepo

Rivages (Bibliothèque étrangère), 1998
Traduit de l’espagnol (Colombie) par Françoise Prébois
[RES]

Croyez-vous aux anges ? Pourtant la narratrice en a rencontré un, et bien que très sceptique au départ, aidée en cela par sa profession de journaliste, dans un magazine people de Bogotá, elle en tombera follement amoureuse.
Douce compagnie est un roman vraiment sud-américain, faisant intervenir ce réalisme magique si propre aux écrivains de ce continent. C’est un livre moqueur et grave à la fois, qui dépeint avec brio la… Lire la suite

Push / Precious

sapphire-push

Sapphire

Seuil (Points), 1997
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) Par Jean-Pierre Carasso
[RV SAP]

Precious Jones, 16 ans, a déjà un enfant, Mongo, une fillette trisomique. C’est son père le père. Il la viole régulièrement, ça dure depuis des années. Precious est noire, pauvre, grosse, sans amis. Elle sait à peine lire et, quand le livre commence, elle est virée de l’école parce qu’elle est à nouveau enceinte.
Vous pensez que je me complais dans les mélos de mauvais goût… En réalité Push est… Lire la suite

Histoire de Milad qui partit pour manger à sa faim pendant vingt et un jours

schami-histoire-de-milad

Rafik Schami

Actes Sud (Cactus), 1998
Traduit de l’allemand
[SCH]

Roman, récit ou conte des Mille et une nuits, sans doute un peu des trois à la fois, l’histoire de Milad refusée en 1968 par les éditeurs syriens, est enfin publiée trente ans après.
C’est l’épopée épique, drôle et parfois très crue d’un moins que rien, homme mystérieux qui disparaît de temps en temps dans une grotte pour y retrouver sa fée, qui lui promet un trésor s’il parvient à manger à sa faim pendant vingt et un jours.
Le… Lire la suite

Le liseur

schlink-le-liseur

Bernhard Schlink

Gallimard, 1997
Traduit de l’allemand par Bernard Lortholany
[SCH]

“ Aurais-je dû chercher plus loin, chercher le papier, chercher la cause de la fureur d’Hanna, la cause de mon désarroi ? “ Lis-moi quelque chose, garçon ! ” Elle se serra contre moi, et je saisis Le propre à rien d’Eichendorff et repris ma lecture là où je l’avais laissée la dernière fois.
Michaël Berg a quinze ans lorsqu’il rencontre Hanna. Avec elle, il découvre l’amour, celui du cœur et celui des sens. Peu à peu, la passion avec… Lire la suite

Faut pas fantasmer comme ça !

schorr-faut-pas-fantasmer

Mark Schorr

Gallimard (Série noire), 1984
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Marie-France Watkins
[RP SCH]

A force de prendre ses rêves pour la réalité, on finit par croire à la réalité de ses rêves. C’est un peu ce qui arrive à Simon Jaffe, New-yorkais de 42 ans, accablé par un emploi de chauffeur de taxi dont il tire juste de quoi survivre, une femme belle mais acariâtre qu’il soupçonne volage, et sa passion pour la pulp fiction, ces romans policiers à deux… Lire la suite

Le seigneur des ténèbres

silverberg-t1

Robert Silverberg

T1 : Le navigateur
T2 : Le guerrier

Denoël, 1996
Traduit de l’anglais  (Etats-Unis) par Nathalie Zimmermann
[RSF SIL]

Silverberg, auteur de romans de science-fiction bien connu, tombe un jour sur un vieux livre Les Etranges aventures d’Andrew Battell, de Leigh, en Angola et dans les régions voisines, récit authentique des mémoires d’un marin anglais, paru en 1616.
Il décide donc, sur ce fait, de déroger à son genre de prédilection — la SF –, pour redonner vie à ce personnage.
C’est ainsi que le lecteur se retrouve en 1589… Lire la suite

Œuvre romanesque T.16

simenon-t16

Georges Simenon

Presses de la Cité (coll. Omnibus) , paru entre 1928 et 34
[RP SIM]

Ici sont réunies les toutes premières enquêtes du commissaire Maigret. Il porte chapeau melon et col en celluloïd, se déplace à vélo, attend souvent des coups de fil dans les cafés en buvant des fines. Ses investigations le mènent toujours à mettre à jour des secrets sordides au sein de familles généralement bourgeoises et respectables.
C’est un peu l’obsession de Simenon, ce vernis de respectabilité qui s’effrite… Lire la suite

Fiasco

terence-fiasco

Mathieu Terence

Phébus (D’aujourd’hui), 1997
[TER]

Ce n’est pas tout d’échouer. Encore faut-il l’avoir voulu. Seul mérite et peut prétendre triompher en ce domaine celui qui a œuvré consciencieusement à sa perte, avec la persévérance et l’opiniâtreté d’un élève appliqué, et mis son ambition à ne pas en avoir, pour transformer l’échec en destin, le goût de la défaite en vocation. S’exercer au “ métier de perdre ” n’est en effet pas une mince affaire. Cela suppose autant d’obstination, de persévérance, de courage et… Lire la suite

Le Voyage de Felicia

trevor-le-voyage

William Trevor

Phébus (D’aujourd’hui / Étranger), 1996
Traduit de l’anglais (Irlande) par Katia Holmes
[TRE]

Felicia vomit sur le ferry qui l’emmène en Angleterre. Amoureuse de Johnny qui l’a mise enceinte, elle a quitté la veille son village irlandais en cachette avec un seul objectif : retrouver Johnny. Hélas, c’est bien connu, Johnny n’est pas un ange, il a menti à Felicia qui le croit ouvrier dans une usine de tondeuses à gazon alors qu’il s’est engagé dans l’armée anglaise. Très vite, Felicia se… Lire la suite

Les égarés

tristan-les-egares

Frédérick Tristan

Balland, 1983
[TRI]

Vous partez cet été quelques jours au calme dans la grande maison retirée d’une vieille tante ? Alors n’oubliez surtout pas cette histoire romanesque et calez-vous dans un bon fauteuil près de la Comtoise. Vous vous retrouverez immédiatement projeté en Angleterre à la veille de la Seconde Guerre mondiale, dans cette atmosphère tourmentée quand seules quelques personnes se rendent compte que l’Europe se dirige vers l’effroyable.
Frédérick Tristan dépeint dans une langue admirable et raffinée cette époque difficile… Lire la suite

Maître Zacharius et autres récits

verne-maitre-zacharius

Jules Verne

José Corti (Merveilleux), 1999
[VER]

Les six récits regroupés ici par J.P Picot sont une occasion, inestimable pour ma part, de redécouvrir un auteur peut-être encore sous-estimé, cantonné à un genre dont il serait un des fondateurs : la SF pour résumer caricaturalement, genre il est vrai peu reconnu dans ce pays de littérature ! Les textes qui nous sont donnés à lire sont tous des originaux, c’est à dire que ce sont les versions non retouchées par l’éditeur de l’écrivain, à savoir… Lire la suite

Cinéma

viel-cinema

Tanguy Viel

Minuit, 1999
[VIE]

Dans Cinéma le personnage principal est hanté par un seul film : Sleuth titre original  du Limier de Joseph Mankiewicz.
Ce film, une comédie policière en vase clos, l’obsède. Il l’a vu, le revoit une deuxième fois, puis une troisième, puis sans cesse et contraint ses rares amis à la même obligation.
Il devient en quelque sorte prisonnier de cette fiction et va chercher dans tout le roman à comprendre l’essence du scénario, le pourquoi de cette intrigue basée sur la comédie… Lire la suite

Les exagérés

vilar-exageres

Jean-François Vilar

Le Seuil, 1989
[VIL]

Le 3 septembre 1986, on vole la tête de cire de la princesse de Lamballe dans la salle de la révolution française du musée Grévin. Or, cent quatre-vingt-quatorze ans plus tôt, jour pour jour, heure pour heure, la tête de la suivante de Marie-Antoinette était promenée au bout d’une pique à travers Paris.
Victor B., photographe et dilettante cultivé, se lance sur la piste de la tête de cire, tout en étant entraîné dans un tournage de… Lire la suite

Sinouhé l’Égyptien

waltari-sinouhe1

Mika Waltari

Gallimard (Folio), 1977
Traduit du finnois
[WAL]

“ Moi, Sinouhé, fils de Senmout et de sa femme Kipa, j’ai écrit ce livre. Non pas pour louer les dieux du pays de Kemi, car je suis las des dieux. Non pas pour louer les pharaons, car je suis las de leurs actes. C’est pour moi seul que j’écris. […] Car tout ce qui a été écrit jusqu’ici l’a été soit pour les dieux, soit pour les hommes. […] Et ce qui a été