Lison Futé 2018 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Lison Futé 2001

Cocos-de-mer : et autres récits de l’océan indien

agenor-coco

Monique Agénor

Serpent à plumes (Fiction française), 2000
[AGE]

Ce livre est une croisière initiatique dans l’océan Indien avec escales à Maurice, la Réunion, les Seychelles… autant d’îles qui servent chacune de cadre à ces six nouvelles. Dépaysement et exotisme seront de la partie, là s’arrête la carte postale. Monique Agénor, l’auteur, nous propose des histoires poétiques et poignantes où l’insoutenable pointe parfois, sous couvert d’une écriture sensuelle. A chaque île, ses rites et ses croyances, et dans bien des cas, la colonisation… Lire la suite

Bé-Maho, chroniques sous le vent

agenor-be-maho

Monique Agénor

Serpent à plumes, 1996

[AGE]

1942, dans une île de l’océan Indien (certainement la Réunion), Monique Agénor nous relate la vie sous l’Occupation (sans l’occupant nazi) des diverses communautés indigènes (Youls, Chabins, Noirs Marrons, Z’oreils, Ti-mounes…).
Histoires croisées de Médéo (dit Parlpa car il est muet) ” p’tit Blanc des Hauts ” et de son ami Julien Saint Clair instituteur, syndicaliste et franc-maçon, et de leur action dans la résistance locale.
Colonialisme, racisme, fanatisme sont les ingrédients de ce roman d’aventures… Lire la suite

Les allures naturelles

alferi-allures

Pierre Alferi

P.O.L, 1991
[P ALF]

Pression / Dissipation / Inertie / Circulation / Condensation / Dérive / Translation / Chute / Oscillation / Recul

Un livre de poésie où l’on regarde les réactions en chaîne des mots, l’effacement des contours, le passage au fluide. L’écriture est celle du mouvement, elle est élégante et indolente. Le mouvement se transmet, on voit cette contagion parcourir le texte comme un souffle, une histoire. Le texte glisse sur nous comme les gouttes au sortir du… Lire la suite

Le conseil d’indiscipline

arrou-vignod-conseil-dindiscipline

Jean-Philippe Arrou-Vignod

Gallimard (Folio), 1997
[ARR]

La journée d’un professeur de lettres dans un collège de banlieue… mais une journée particulière qui nous fait vivre l’ambiance entre les profs, leurs désillusions, mais aussi les tourments affectifs de Philippe Beaujeu. A 40 ans, il mène depuis une quinzaine d’années l’existence rangée d’un bon père de famille, époux heureux d’une femme impeccable, jusqu’à ce qu’au cours d’un voyage scolaire à Venise, il découvre la passion charnelle avec une prof de sciences-nat de son collège, jeune… Lire la suite

La nuit, le jour, et toutes les autres nuits

audiard-la-nuit-le-jour

Michel Audiard

Denoël, 1978
[AUD]

Il fut un temps, pas si lointain mais semblant une autre époque, où on pouvait entendre tel un lancinant refrain, évident et intemporel, là de toute éternité : ” …avec des dialogues de Michel Audiard “. Je l’entends encore par la voix de Pierre Tchernia, nécessairement lui et pas un autre. On pense aux Tontons flingueurs, Barbouzes et autres Singe en hiver, ainsi qu’à Blier, Ventura, Gabin, Blanche etc., tous impeccables dans le maniement du dialogue signé Audiard… Lire la suite

Au lit !

badiel-au-litDavid Baddiel

10/18 (Domaine étranger), 2000
Traduit de l’anglais par Antoine Cazé
[BAD]

Gaby est insomniaque et amoureux d’Alice.
Il a donc deux problèmes car :
Il ne dort pas la nuit malgré tout l’attirail et les tactiques qu’il met en place pour parvenir au sommeil
Ses nuits lui laissent le temps de réfléchir à cet amour… sans issue puisqu’Alice est la femme de son frère.
Jamais deux sans trois : Nick, son colocataire, ” roi du porno, du foot et de la vanne… Lire la suite

La dernière chanson de Sirit Byar

beagle-derniere-chanson

Peter S. Beagle

Denoël (Présence du futur / Fantasy), 2000
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Brigitte Mariot et Michèle Charrier
[RSF BEA]

La dernière chanson de Sirit Byar est la première partie du recueil de nouvelles initialement publié aux U.S.A sous le titre de Giant Bones, la seconde s’intitulant Le magicien de Karakosk. Ce premier volume comporte trois récits, indépendants les uns des autres. Le récit de Choushi-Wai, qui ouvre le présent ouvrage, emprunte plus à l’univers du conte merveilleux qu’à la fantasy… Lire la suite

Les amis de Pancho Villa

blake-amis-de-pancho-villa

James Carlos Blake

Rivages (Rivages / Thriller), 1999
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Georges Goldfayn
[RP BLA]

La révolution mexicaine comme si vous y étiez. Les villes prises, perdues puis reprises, la férocité des massacres, les chevauchées, les fusillades, les alliances scellées puis brisées, le grand rêve idéaliste de Villa et le repos du guerrier. Le tout narré par le menu et par les yeux de Rodolfo Fierro, authentique lieutenant de Pancho Villa et guérillero dingue. Un jour qu’il a trois cents prisonniers… Lire la suite

Le souligneur

bongrand

Caroline Bongrand

Stock, 1993
[BON]

Rien n’est plus pénible que de trouver des phrases soulignées dans un livre et des commentaires inscrits dans la marge. Pourtant, j’oserais vous recommander la lecture de ce roman, car derrière les phrases ajoutées et les choix littéraires proposés par le souligneur, se cache peut être un grand amour qui va sortir Constance- l’héroïne- de sa solitude et de son ennui.
Constance adore Emile Ajar. Elle lit toute son œuvre, lui écrit. Il ne répond pas. Elle en… Lire la suite

Martiens go home

brown-martiens

Fredric Brown

Denoël (Présence du futur), 1957
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Alain Dorémieux
[RSF BRO]

En panne d’inspiration, Luke Devereaux, auteur de science-fiction sans histoires, fait une rencontre totalement bouleversante en la personne d’un petit Martien à la peau verte en visite sur la Terre. Seul et apparemment inoffensif, c’est par un ” Salut, Toto ! ” que cet être pas plus haut qu’un enfant de trois ans entame une conversation très vite surréaliste. Car les apparences sont trompeuses : premièrement, un milliard de ces petits bonshommes… Lire la suite

Le colonel des Zouaves

cadiot-colonel

Olivier Cadiot

P.O.L, 1997
[CAD]

Dans un château, on trouve le maître et ses invités : dictateurs, pimbêches oiseuses et aigries, lèche-culs complaisants. On trouve aussi le staff des domestiques, et là, le top du top : SUPERDOMESTIQUE. C’est lui l’homme au service de l’homme, à tout prix.
Tous les agencements lui sont possibles : devenir l’eau de la rivière pour y pêcher, poil de moquette pour se dissimuler, mur pour écouter. Il entend tout, il pense à tout, il prévoit tout, il améliore tout. Il répète souvent… Lire la suite

Mon Antonia

cather-mon-anthonia

Willa Cather

Deux temps Tierce, paru en 1918
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Robert Ruard
[CAT]

Jim Burden– qu’on pourrait aisément traduire par Jacques Fardeau– raconte son enfance, puis son adolescence et son entrée dans le monde adulte. Orphelin, il est recueilli par ses grands-parents dans le Nebraska, une région du Middle-West, sur ce que les Américains appellent la Prairie, où les hivers sont froids et les étés torrides. C’est là qu’il rencontre Antonia, venue de Bohême avec sa famille, et c’est le… Lire la suite

Le testament à l’anglaise

coe-testament

Jonathan Coe

Gallimard (Folio), 1998
Traduit de l’anglais par Jean Parvans
[COE]

L’élégance du style, l’humour distancé, pince sans rire et cruel, le tragique des situations sous l’apparente banalité de la vie quotidienne, il y a un peu de tout cela dans ce roman, et bien plus encore. Il nous entraîne dans les méandres d’une famille anglaise qui bien sûr cache un secret de mort. Faux roman policier, il met en scène un écrivain enquêteur commandité par une vieille dame que la famille… Lire la suite

Le mobilier national

cosse-mobilier-national

Laurence Cossé

Gallimard, 2001
[COS]

A l’aube du troisième millénaire et des nouvelles technologies, qui s’intéresse encore à la sauvegarde des monuments historiques ?
Jean-Alain Tuffeau (un nom prédestiné) est soucieux, lui qui est chargé du patrimoine au ministère de la culture. Son budget se réduit d’année en année, tandis que les restaurations vont croissant. Que faire ? Un choix, une sélection deviennent alors une nécessité, mais comment s’y prendre pour supprimer du territoire des cathédrales en surnombre ?
Cette thématique originale, produit… Lire la suite

La papesse Jeanne

cross-papesse-jeanne

Donna Cross

Presses de la cité, 1997
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
[]

Et si le pape était une femme déguisée en homme ? Impossible !
C’est ce qui pourtant semble être arrivé à Jeanne, fille de Gudrun la belle Saxonne et du terrible chanoine d’Ingelheim. Mythe ou réalité, peu importe, laissons les historiens se déchirer sur le sujet pendant encore quelques siècles, et plongeons dans ce roman, car Jeanne la papesse vit bel et bien sous la plume de Donna Cross.
Révoltée contre… Lire la suite

La haine de la famille

cusset

Catherine Cusset

Gallimard, 2001
[CUS]

Les vacances, quel bonheur de les partager avec sa famille, prendre le temps de profiter les uns des autres. Oui mais parfois, il arrive que de légères tensions s’infiltrent dans cette belle ambiance familiale et estivale : une réflexion blessante, une mauvaise humeur dirigée contre vous, et bien sûr injustifiée… Bref, l’accumulation de ces petits malaises peut faire ressurgir de vieilles rancœurs et vous faire regretter d’avoir choisi la maison de famille de Cabourg pleine à… Lire la suite

Les racines du mal

dantec-racines-du-mal

Maurice G. Dantec

Gallimard (Série Noire), 1995
[RP DAN]

Quelques années avant la célébration du millénaire, Dantec nous entraîne dans une fresque morbide à la croisée des romans policiers et de science-fiction.
Tout commence avec les délires paranoïaques d’un serial killer, Andreas Shaltzmann. Persuadé que les aliens sont parmi nous, qu’ils manipulent tout avec leurs complices nazis, Shaltzmann tue froidement au hasard de ses rencontres. La première partie du roman est étonnante : le récit est le reflet de la pensée du psychopathe… Lire la suite

Parle-moi un peu de Cuba

diaz-parle-moi

Jesus Diaz

Métailié (Bibliothèque hispano-américaine), 1999
Traduit de l’espagnol (Cuba) par Jean-Marie Saint-Lu
[DIA]

” Martinez observa le profil pâle des gratte-ciel qu’on apercevait par-dessus les piquets de la palissade et tira sur sa barbe en se demandant s’il était bien éveillé ou si cette étrange ville n’était qu’un rêve. Soudain, il comprit qu’il était à Miami et se mit à rire nerveusement, conscient que son délire n’avait fait que commencer et que seul le diable savait comment toute cette histoire allait finir… Lire la suite

La vie de Gus Orviston

duncan-vie-selon

David James Duncan

Albin Michel (Terres d’Amérique), paru en 1983
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Michel Lederer
[DUN]

Gus Orviston nous raconte son existence sous le signe de la mouche (celle dont on se sert pour attraper des poissons). Son père, Henning Hale-Orviston, surnommé H2O, est chroniqueur dans la partie pêche d’un journal de l’Oregon, et ne reconnaît sous le nom de pêche que celle qui s’effectue avec un leurre artificiel, communément appelé mouche. Sa mère est une pêcheuse à l’asticot, ce qui… Lire la suite

La couleur du souvenir

dyer-couleur

Geoff Dyer

10/18 (Domaine étranger), 1996
Traduit de l’anglais par Rémy Lambrechts
[DYE]

Ils ont la trentaine, vivent de petits boulots qui leur laissent peu d’argent mais assez de temps pour écouter quelques bons disques de jazz, lézarder sur le toit d’un immeuble en fumant de l’herbe, discuter de tout et rien, ou ” vider spontanément cinq ou six boîtes de Shaftmeister Pils ” à une fête.
Le narrateur, qui fait partie de la bande, raconte leur vie de tous les jours, leurs… Lire la suite

Les grandes blondes

echenoz-grandes-blondes

Jean Echenoz

Minuit, 1995
[ECH]

Gloire Abgrall, célèbre il y a quelques années, tombée dans l’oubli depuis, intéresse fortement un producteur d’émissions télévisées à succès, prénommé Salvador. En effet, il souhaite réaliser une émission sur ” les blondes ” et montrer les particularités des vraies blondes. Commence alors une course-poursuite sur les traces de Gloire Abgrall, vraie blonde, devenue fausse brune. Des détectives se succèdent et disparaissent, nous entraînant à travers le monde pour revenir à Paris.
Il n’est pas facile de parler… Lire la suite

L’éducation sentimentale : Histoire d’un jeune homme

flaubert-education-sentimentale

Gustave Flaubert

Seuil (l’Ecole des lettres), paru en 1869
[FLA]

Pourquoi ne pas profiter des vacances pour emporter dans vos bagages un classique ? C’est vrai, l’été et ses congés payés sont un des rares moments où nous pouvons nous accorder de longues plages (ou montagnes !) de lecture, alors que, dans l’année, il n’est pas rare de s’endormir chaque soir sur la même page. Voilà pourquoi je vous conseille pour cet été L’éducation sentimentale.
A sa parution en 1869, ce roman, qui… Lire la suite

Bouquiner : Autobibliographie

francois-bouquiner

Annie François

Seuil, 2000
[028 FRA]

Dans Lison Futé, nous vous proposons des romans. Voici une petite exception à la règle : un 028. Vous voilà perplexe. Mais, il faut vous préciser qu’avant de classer Bouquiner en 028 (c’est à dire avec les documentaires sur la lecture), nous avons longuement hésité. Car enfin, cet ouvrage aurait pu tout autant trouver sa place parmi les romans, les biographies ou même les essais. Sans doute, il serait même mieux sorti, car soyons francs, vous allez… Lire la suite

Port Tropique

gifford-port-tropique

Barry Gifford

Rivages (Rivages / Noir), 1989
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Richard Matas
[RP GIF]

Franz Hall est passeur de valises dans une petite ville d’Amérique centrale qui vit principalement de trafics divers et variés. Mais la révolution éclate à Port Tropique et Franz se dit qu’il pourrait bien se faire la malle avec une de ces valises remplies de coupures étrangères…
Si, malgré les barrières du temps et du sexe, Joseph Conrad et Dashiell Hammett avaient eu un fils spirituel, ce… Lire la suite

Etat Civil : Inventaires

grangeaud-etat-civil

Michelle Grangaud

P.O.L, 1998
[P GRA]

Michelle Grangaud établit là un long inventaire. Un inventaire de la vie. Elle décrit, elle raconte, elle imagine, elle définit, elle se souvient, elle doute évidemment, l’inventaire n’est jamais exhaustif.
Le texte, autant intime que généraliste donne l’impression de se dérouler au fur et à mesure de la lecture comme s’il se développait à nos yeux, p. 255 : ” Cette nuit, j’ai rêvé du développement du monde “. Les phrases sont en cascade, le flux peut… Lire la suite

L’incroyable équipée de Phosphore Noloc

gripari-incroyable-equipee

Pierre Gripari

Gallimard (Folio), 1985
[GRI]

L’Amérique, l’Amérique, je veux l’avoir et je l’aurai… ces paroles ô combien magnifiques et pleines du regard embué de feu Joe Dassin appartiennent à la vision longtemps répandue du mythe d’un continent à la mesure des rêves les plus fous et de toute une série de clichés usés jusqu’à la corde. Si seulement Joe avait daigné s’attarder quelque peu sur les pérégrinations de Phosphore Noloc, la chanson française n’aurait pas eu le même visage. Ce que nous… Lire la suite

Chocolat

harris-chocolat

Joanne Harris

Quai Voltaire, 2000
Traduit de l’anglais par Anouk Neuhoff
[HAR]

Ce livre s’appelle Chocolat. Or, le chocolat, c’est délicieux. Donc, ce livre est délicieux. Il se déguste comme les friandises que Vianne propose aux habitants de Lansquenet-sur-Tannes, dans la confiserie qu’elle vient d’ouvrir juste en face de l’église, sur la place du village. Cela provoque la colère du curé, qui voit dans cette nouvelle boutique un sacrilège, une incitation à la débauche organisée par cette femme au franc-parler, venue d’on ne… Lire la suite

Dis-moi qui tu hantes

herbert-dis-moi-qui-tu-hantes

James Herbert

Pocket (Terreur), 1996
Traduit de l’anglais
[RSF HER]

Médium à l’Institut de Recherches Métapsychiques, David Ash est renommé pour expliquer de manière rationnelle les phénomènes dits paranormaux. Chargé par la famille Mariell d’enquêter sur les faits étranges du manoir d’Edbrook, il se heurte pourtant à un véritable mystère. Ceci va réveiller en lui un conflit plus intense qui va l’obliger à faire face aux fantômes de son propre passé.
James Herbert donne ici un souffle nouveau à la hantise qui est… Lire la suite

L’ange noir

hermary-vieille-ange-noir

Catherine Hermary-Vieille

Plon, 1998
[HER]

Depuis sa naissance, Nat Turner se sent investi d’une mission divine, que ne cesse de lui rappeler sa mère, celle de libérer son peuple de l’esclavage. Étant le fils d’une cuisinière, il bénéficie de certains avantages. Ses jeunes maîtresses lui enseignent la Bible, faisant naître en lui le désir d’être pasteur. Son maître, par affection, lui apprend à lire et à écrire, et parle de l’affranchir. Mais cette promesse, pourtant si précieuse, ne sera pas tenue. Anéanti et… Lire la suite

La douceur

honore-douceur

Christophe Honoré

L’Olivier, 1999
[HON]

” Je suis dans le groupe des juniors. J’avais l’âge de passer chez les petits grands, ceux qui partent en camping une semaine sur deux, mais j’ai préféré rester chez les juniors, parce que c’est le groupe de Jeremy. Son lit est près du mien. Il a caché une lampe de poche dans son duvet, on ne dormira pas cette nuit “.
Lorsqu’il avait 11 ans, par amour pour Jeremy, Steven a tué et torturé un enfant de… Lire la suite

Des fleurs pour Algernon

keyes-fleurs-pour-algernon

Daniel Keyes

J’ai lu, 1972
Traduit de l’anglais (Etats-Unis)
[RSF KEY]

Algernon est une souris. Blanche. De laboratoire. Sujet d’expérience. Elle n’a pas choisi. Charlie Gordon est un jeune homme. Blanc. Apprenti boulanger. Sujet d’expérimentation. C’est son seul point commun avec Algernon, mais lui pense qu’il a de la chance.
Explications : C. Gordon est avant tout un simple d’esprit, sa vie est à son image, c’est-à-dire que l’on profite bien de lui sous couvert de lui rendre service. Sans en avoir conscience… Lire la suite

Les agneaux du seigneur

khadra-agneaux

Yasmina Khadra

Julliard, 1998
[KHA]

Yasmina Khadra donne avec ce livre (comme avec tous ceux qu’il a publiés depuis ces dernières années) quelques clefs sur l’Algérie et ce qui la déchire encore aujourd’hui. Dans Les agneaux du Seigneur, nous assistons à la progression meurtrière de l’intégrisme dans un modeste bourg algérien. Tout le monde s’y connaît, il y a les riches et les pauvres, ceux qui se sont bien (ou mal) conduits pendant la guerre d’Indépendance, les traces de l’Histoire, les désirs et… Lire la suite

Annie John

kincaid-annie-john

Jamaica Kincaid

Belfond, 1986
Traduit de l’anglais (Petites Antilles) par Dominique Peters
[KIN]

L’enfance et l’adolescence de l’héroïne-la narratrice-, dans une île anglaise des Petites Antilles. Roman intérieur dans un monde un peu clos, familial, féminin, où tous les sens sont en éveil. Elevée en pleine nature, Annie John pourrait être heureuse s’il n’y avait pas ce côté pervers de petite peste en elle, qu’on retrouve d’ailleurs chez d’autres enfants se cherchant eux-mêmes. C’est un personnage ambivalent qui, enfant, est impatiente de voir un mort en vrai mais… Lire la suite

Les yeux dans les arbres

kingsolver-yeux-dans-les-arbres

Barbara Kingsolver

Rivages, 1999
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Guillemette Belleteste
[KIN]

Amis lecteurs, ne fuyez pas devant ce ” pavé ” de 600 pages, vous risqueriez de passez à côté d’un excellent livre ! Les yeux dans les arbres raconte l’histoire mouvementée du Congo des années 60 à la fin des années 80 à travers l’épopée d’une famille d’un pasteur baptiste américain envoyé comme missionnaire dans ce pays. L’originalité de ce roman tient au fait qu’il se présente sous la forme d’un… Lire la suite

Le cri de la mouette

laborit-cri-de-la-mouette

Emmanuelle Laborit

Laffont (Vécu), 1994
[RV LAB]

A sept ans, une petite fille qui n’a connu que le silence, découvre le langage des signes. Le monde intelligible s’ouvre enfin à elle et elle devient une fille rieuse et ” bavarde “. Avec un tempérament ambitieux et révolté, elle va se battre contre le monde et contre elle-même. En effet, elle va lutter contre l’exclusion sociale et les droits de trois millions de sourds en France. Elle triomphera même au théâtre dans la pièce… Lire la suite

Dans ces bras-là

laurens-dans-ces-bras-la

Camille Laurens

P.O.L, 2000
[LAU]

Il y a une seule femme dans ce livre, elle est seule, c’est elle qui raconte, c’est un livre d’hommes. Elle, la femme du livre, elle ne s’intéresse qu’aux hommes et elle le dit. D’abord, il y a le père, c’est le premier, puis l’oncle, le grand-père, les fiancés de l’enfance, le premier amour, l’amant de sa mère, le professeur, le mari, le fils, le psychanalyste, l’homme, c’est l’autre, toujours. Elle dit l’écart, la différence, la distance immense… Lire la suite

Six mois au fond d’un bureau

laurent-6mois

Laurent Laurent

Seuil, 2001
[LAU]

N’ayant pu cette année vous offrir le voyage de vos rêves, vous avez envie d’une lecture-évasion. Vous voulez éprouver des sensations fortes. Aventure et risque sont vos maîtres mots. Oui, mais hélas, vous avez déjà écumé tous les récits de voyages présents à la médiathèque. Vous recherchez de l’insolite, du sensationnel. Que faire quand Alexandra David-Neel, Nicolas Bouvier, les marins du Vendée-Globe ou même Théodore Monod n’ont plus aucun secret pour vous ?
La réponse se trouve à… Lire la suite

Le poisson d’or

leclezio-poisson-dor

Jean-Marie Gustave Le Clezio

Gallimard, 1997
[LEC]

Ca se lit comme on écouterait une histoire. L’histoire tragique de Laïla, volée à ses parents à l’âge de six ans, rendue à moitié sourde et vendue comme esclave à une vieille femme, Lalla Asma.
Ni apitoiement ni rage chez Laïla, juste l’envie de vivre, d’avancer, et de connaître ainsi quelques moments de bonheur dérobé. Alors, on la suit dans ses pérégrinations, ses cheminements, ses rencontres. On la voit grandir et s’accomplir.Si la vie vaut le… Lire la suite

Et si c’était vrai…

levy-et-si-cetait-vrai

Marc Levy

Laffont, 2000
[LEV]

Ce roman cocasse et fantomatique au pays de l’inconscience a le mérite de mettre l’accent sur une superbe amitié, une aventure où chaque minute compte ! Bien sûr, on a du mal à croire à cette jolie revenante, mais l’amusement, l’énigme et l’amour fou prennent vite possession de notre imaginaire, et finalement, on souhaiterait ” presque ” que cela nous arrive. Après tout… et si c’était vrai ?

Arlette

Un beau jour, un jeune homme trouve dans le… Lire la suite

A bord de l’étoile Matutine

macorlan-a-bord-de-letoile

Pierre Mac Orlan

Gallimard (Folio), paru en 1934
[MAC]

” Quand j’étais enfant, je couchais dans les carrières, auprès d’un petit village, au bord de la côte. Le nom de ce village n’est plus dans ma mémoire. Je n’avais ni père ni mère; je vivais avec de vieux hommes obscènes et je me nourrissais au hasard, quelquefois au prix d’infâmes complaisances. ”
Le ton est donné. Avec Mac Orlan, c’est le retour de la grande aventure. Mais cet admirateur de Stevenson refuse l’épique… Lire la suite

Délire d’amour

mcewan-delire-damour

Ian McEwan

Gallimard (Du monde entier), 1999
Traduit de l’anglais par Suzanne Mayoux
[MACE]

Connaissez-vous le syndrome de Clérambault ? Pour ma part, avant de lire Délire d’amour, je n’avais jamais entendu parler de cette pathologie. Les individus atteints de cette psychose passionnelle (décrite en 1942 par un certain Clérambault, d’où son nom) se livrent à un harcèlement amoureux très difficile à supporter pour leur victime.
Ici, la victime s’appelle Joe. Journaliste scientifique, vivant un amour idyllique avec Clarissa depuis sept ans, Joe… Lire la suite

Eurêka Street

mcliamwilson-eurekaRobert McLiam Wilson

Bourgeois (Fictives), 1997
Traduit de l’anglais par Brice Matthieussent
[WIL]

Dans ce roman foisonnant, Robert Wilson McLiam nous raconte la vie d’une bande de copains d’une trentaine d’années, dans une ville, Belfast, en pleine guerre civile, une vie rythmée par les attentats et les émeutes.
Deux personnages principaux : Chuckie, le protestant, qui vit avec sa mère à Eureka Street, rêve de cotoyer la célébrité (il va même jusqu’à assister à un discours du pape car le pape est célèbre !)… Lire la suite

Le téléscope de Rachid

mahjoub-telescope-de-rachid

Jamal Mahjoub

Actes Sud, 2000
Traduit de l’arabe (Soudan) par Jean et Madeleine Sévry
[MAH]

Il ne faisait pas bon être avide de connaissances au début du 17ème siècle, et ce, où que l’on se trouve C’est ce qu’apprendra à ses dépends Rachid Al-Kenzy durant toute sa vie de fils d’esclave (et il ne fait pas bon être un fils d’esclave non plus). Ce paisible personnage se verra ballotté au gré de la haine de ses congénères. Rachid ne sera jamais maître de… Lire la suite

Je suis un écrivain frustré

manas-je-suis-un-ecrivain-frustre

José Angel Manas

Métailié (Suites), 1998
Traduit de l’espagnol
[MAN]

J., professeur d’université reconnu pour la pertinence de ses critiques littéraires, rêve de devenir écrivain. Seul problème : devant la page blanche, il perd ses moyens, n’arrive pas à donner forme à ses idées. Aussi, le jour où, en lisant le manuscrit qu’une de ses élèves lui a confié pour avoir son avis, il découvre un roman brillant, sensible, bref celui qu’il a toujours rêvé d’écrire, il décide de se l’approprier et séquestre… Lire la suite

Le paradis des tortues

marie-paradis-des-tortues

Emmanuelle Marie

La Différence, 2000
[MAR]

Comment choisit-on un livre ? Pourquoi lire celui-là plutôt qu’un autre ? Vaste question en vérité !
Une fois dépassé l’appareillage critique mis à sa disposition, oubliés les derniers prix littéraires et occulté le-livre-dont-tout-le-monde-parle, le bibliothécaire redevient un lecteur quelconque encore plus perplexe devant l’étendue du choix qui lui est proposé… Tout ça pour dire que j’ai choisi ce livre pas tout à fait au hasard mais parce que son titre m’a interpellé. L’esprit recèle des mystères… Lire la suite

Eloge du mensonge

melo-eloge-du-mensonge

Patricia Melo

Actes Sud, 2000
Traduit du portugais (Brésil) par Marie M. Abdali
[MEL]

Voici un roman d’une totale immoralité, le mensonge, pas plus que le meurtre ou le plagiat littéraire n’y sont punis. Le héros et narrateur est romancier et veut absolument publier un best-seller pour devenir immensément riche. Pour cela, et avec un pseudonyme américain, globalisation oblige, il propose à son éditeur des synopsis de romans dont l’intrigue ressemble étrangement à Crime et châtiment, au Meurtre de Roger Ackroyd ou à… Lire la suite

Crépuscule

minot-crepuscule

Susan Minot

Gallimard, 2000
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Claude Demanuelli
[MIN]

” Ce récit n’a pas pour but de vous rappeler le temps qui passe mais de vous le faire oublier un instant et de vous éviter de gaspiller votre énergie à vouloir le dompter “, cette citation de William Faulkner, placée en exergue, exprime avec la plus grande justesse l’esprit du roman de Susan Minot. La narratrice, Ann Lord, forte personnalité, contrainte de s’aliter par la maladie, tente de dérouler sous… Lire la suite

Patch

demontaigne-patch

Tania de Montaigne

Florent Massot, 2000
[MON]

Le lecteur se retrouve très vite en compagnie d’une amie, d’une fille ou de lui-même. Le sujet est d’actualité. Avec son parler franc, argotique, et parfois récurrent, son acuité sur le monde de l’emploi nous rappelle qu’il est parfois difficile d’être noire ! Mais on s’amuse follement dans ce premier roman, écrit sous forme de journal par une animatrice TV percutante. A lire et offrir aussitôt, même aux non-fumeurs. Une lecture drôle, un humour acide et… Lire la suite

Oh, Boy !

murail-oh-boy

Marie-Aude Murail

Ecole des Loisirs (Médium), 2000
[J MUR]

Que vont devenir les trois enfants Morlevent, un ado surdoué, une grande sœur sérieuse et une petite sœur mignonne à croquer, après la mort de leur maman seul soutien de la famille ? Ils ne veulent en aucun cas être séparés mais ils devront choisir entre une demi-sœur, ophtalmologiste dans les beaux quartiers et un demi-frère homosexuel et sans travail.
Qui sera désigné pour s’occuper de cette famille lointaine ?
Le choix est difficile… Lire la suite

Ramata

ndione-ramata

Abasse Ndione

Gallimard (La Noire), 2000
[NDI]

Dire que ce roman est foisonnant et complexe n’est qu’un euphémisme… Le vrai fil conducteur de cette histoire est celle de Ramata, jeune femme à la beauté extraordinaire, qui deviendra très riche (la richesse et le pouvoir étant les deux autres thèmes majeurs du roman) mais qui n’échappera pas à son destin tragique. L’argent y est décliné sous ses formes les plus viles : argent volé, argent de la corruption, argent lié au pouvoir…
L’auteur, maître de la digression, nous entraîne… Lire la suite

L’annulaire

ogawa-annulaire

Yôko Ogawa

Actes Sud, 1999
Traduit du japonais par Rose-Marie Makino-Fayolle
[OGA]

L’annulaire, titre de roman bien curieux. Une femme, accidentée du travail, quitte son village pour chercher une place en ville. Elle trouve un emploi de secrétaire dans une ” fabrique de spécimens “… L’histoire que la narratrice déroule sous nos yeux surprend par l’étrangeté du travail du directeur de la fabrique, la minutie de la tâche effectuée dans un silence amplifié par le ton monocorde de l’écriture qui avance sans heurt… Lire la suite

Le murmure de Paris

ortese-murmure-de-paris

Anna-Maria Ortese

Terrain Vague Losfeld, 1989
Traduit de l’italien
[]

Anna-Maria Ortese, journaliste et écrivain, nous invite au voyage (Paris, Naples, Douvres, Palerme, Gênes). Une écriture vive qui saute de place en place, de ruelle en ruelle, de cathédrale en église, de reflet de fenêtres en mouvement d’eau et de lumière. Impressions vertigineuses ou posées, de silence d’aube sur les ponts de la Seine en turbulence, de venelles à Naples, de froideur à Londres. Aperçus de visages, de gestes quotidiens, aucun sens ne… Lire la suite

1984

orwell-1984

George Orwell

Gallimard (Folio), paru en 1950
Traduit de l’anglais par Amélie Audiberti
[RSF ORW]

Londres, 1984. La capitale de l’Océania est en ruine après la Révolution et les guerres permanentes contre l’Eurasia et l’Estasia. Big Brother est le chef de l’unique Parti dont le slogan est : ” La guerre c’est la paix. La liberté c’est l’esclavage. L’ignorance c’est la force. ” Les télécrans surveillent les gestes de chacun ; la police des pensées traque tous les opposants ; le passé a… Lire la suite

Luz ou le temps sauvage

osorio-luz

Elsa Osorio

Métailié (Bibliothèque hispano-américaine), 2000
Traduit de l’espagnol (Argentine) par François Gaudry
[OSO]

Le roman dit ” historique ” traite assez peu souvent de l’histoire contemporaine. Dans Luz ou le temps sauvage nous entrons de plain pied dans les années noires de la dictature argentine d’il y a tout juste vingt-cinq ans. Epoque opaque où le vol des nouveaux nés aux détenues politiques se pratiquait couramment (adoptés de suite par des ” bonnes ” familles) pendant que les mères étaient froidement exécutées… Lire la suite

Electre à la Havane / L’automne à Cuba / Passé parfait

padura-fuentes-electrepadura-fuentes-automne

padura-fuentes-passe

Leonardo Padura Fuentes

Electre à la Havane
L’automne à Cuba
Passé parfait

Métailié (Bibliothèque hispano-américaine), 2000,2001
Traduit de l’espagnol (Cuba), par Caroline Lepage, Mara Hernandez, René Solis
[RP PAD]

Padura utilise le roman noir comme l’utilisaient Hammett ou Chandler, pour parler du monde comme il ne va pas. Pas… Lire la suite

Renée Camps

pancrazi-rene-camps

Jean-Noël Pancrazi

Gallimard, 2001
[PAN]

Dans un précédent Lison Futé j’avais évoqué la trilogie des adieux de l’auteur, qui commençait par un vibrant hommage à sa mère d’élection : ce fut Madame Arnoul (Gallimard 1995), portrait de son enfance dans les Aurès, pendant la guerre d’Algérie, auprès de cette femme bienveillante et initiatrice. Avec Long séjour ( Gallimard 1998), Jean-Noël Pancrazi signait un pur chef-d’œuvre consacré aux derniers jours de son père, déjà séparé de sa femme, dans une maison de repos.
Cette… Lire la suite

La femme pluie

portillo-femme-pluie

Chantal Portillo

Bérénice, 1999
[POR]

Olvido. Oubli. Patronyme qui prédestine un homme à l’anéantissement, l’isolement, l’absence au monde.
C’est un voyage qui s’étire, rythmé d’épreuves, qui réveille nos sens et nous enveloppe de douceur, de confiance en l’autre. Les secrets sont pour nous dévoilés et nous invitent à l’intimité des personnages et l’on s’y sent bien.
Une histoire délicate emplie de silences, où l’amour souffle de vie traverse, relie des existences autour de ce naufrage, la féminité qui s’en dégage nous accompagne encore… Lire la suite

Mars la rouge / Mars la verte / Mars la bleue

robinson-trilogie-martienne

Kim Stanley Robinson

Mars la rouge
Mars la verte
Mars la bleue

Presses de la Cité, 1994, 1995, 1996
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Michel Demuth
[RSF ROB]

Ceux qui cherchent des petits hommes verts sur Mars seront déçus, tout comme ceux qui pensent trouver un nouvel épisode d’Alien ou de La guerre des étoiles. Il s’agit d’une trilogie sur l’installation des hommes sur Mars, certes, mais pour apprécier ces trois livres il faut aimer les longues sagas, les histoires où de nombreux… Lire la suite

Sozaboy (Pétit Minitaire)

saro-wiwa-sozaboy

Ken Saro-Wiwa

Actes Sud, 1998
Traduit de l’anglais pourri (Nigéria) par Samuel Millogo & Amadou Bissiri
[SAR]

D’emblée, cette épopée racontée à la première personne nous déconnecte de la réalité pour nous emmener combattre avec Pétit Minitaire dans la guerre civile nigérianne des années soixante.
On ne peut qu’être secoué par cette langue (à l’origine en Pidgin), réinventée par les traducteurs, qui, dans sa forme chaotique de répétitions, d’associations de mots, teinte le récit d’une fraîcheur enfantine, et l’impact n’en est que plus… Lire la suite

Le jour de la chouette

sciascia-jour-de-la-chouette

Leonardo Sciascia

Flammarion (Connections), paru en 1962
Traduit de l’italien par Juliette Bertrand et Claude Ambroise
[SCI]

“Dans le gris de l’aube, la place était silencieuse….Rien que ce grondement de l’autobus et la voix du marchand de beignets…Le receveur ferma la portière…Le dernier coup d’œil du receveur tomba sur un homme en costume sombre qui arrivait en courant. Le receveur dit au conducteur : ” Un instant “, et il ouvrit la portière avant même que l’autobus ne fût arrêté. On entendit deux coups retentissants ; l’homme… Lire la suite

Les locataires de l’été

simmons-locataires-de-lete

Charles Simmons

Phébus (Libretto), 1998
Traduit de l’anglais par Eric Chédaille
[SIM]

” C’est pendant l’été de 1968 que je tombai amoureux et que mon père se noya. ”
Michael, 15 ans, passe comme chaque année, l’été au Cap Bone, au bord de l’océan, dans une grande maison avec ses parents. Mais cet été-là s’annonce différent : Michael rencontre Zina, 20 ans, locataire avec sa mère de la maison voisine. Elle l’initie à sa passion pour la photo, ils parlent poésie, s’entendent à… Lire la suite

L’homme qui tua Getulio Vargas

soares-homme-qui-tua

Jô Soares

Calmann-Lévy, 2000
Traduit du portugais (Brésil) par François Rosso
[RP SOA]

Dimitri Borja Korozec est né avec douze doigts, d’une contorsionniste brésilienne et d’un linotypiste serbe, anarchiste et membre de la secte des Skopzi, ” les castrés de Russie “. Bientôt, à cause des diverses appartenances religieuse et politique de son père, il ne lui reste plus qu’un testicule et il entre dans un centre d’entraînement pour assassins politiques. Malheureusement, sa maladresse est telle qu’il ratera l’Archiduc d’Autriche, et assistera impuissant… Lire la suite

Vox

sylvain-vox

Dominique Sylvain

Viviane Hamy (Chemins nocturnes), 2000
[RP SYL]

Le serial killer explose aujourd’hui dans le roman policier. Genre rebattu ? Peut-être. Mais, avec Vox, Dominique Sylvain réussit en la matière un superbe suspense, d’autant plus prenant qu’il s’ancre dans notre quotidien : des meurtres en série dont la presse se fait écho. L’inspecteur Bruce et Martine Lewine (une femme flic choisie pour ses qualités physiques et professionnelles afin d’attirer le tueur) doivent peu à peu comprendre l’univers d’un psychopathe et sa logique… Lire la suite

Soft

thomson-soft

Rupert Thomson

Stock (La Cosmopolite)
Traduit de l’anglais par Bernard Turle
[THO]

En apparence, Soft contient trois histoires qui semblent n’avoir aucun lien entre elles et suivre leur vie propre. En apparence seulement car déjà la 4ème de couverture de ce livre intelligent et jubilatoire nous avait mis la puce à l’oreille…
La première histoire concerne Barker, du genre paumé, donc prêt à tout et pourquoi pas à exécuter un contrat pour éliminer quelqu’un.
La deuxième concerne Glade Spencer, serveuse de son état… Lire la suite

Le pied de mon père

valdes-pied-de-mon-pere

Zoé Valdès

Gallimard (Haute Enfance), 2000
Traduit de l’espagnol (Cuba) par Carmen Val Julian
[VAL]

Zoé Valdès nous livre l’histoire hallucinante d’une gamine, Alma Desamparada, qui a grandi avec sa mère et sa grand-mère dans un quartier très pauvre de la capitale cubaine. La petite y crève autant de faim que de ne pas connaître son père. Sa grand-mère a beau lui seriner cruellement qu’on a eu ” le malheur de tomber sur elle en fouillant dans une poubelle “, Alma lorgne inlassablement… Lire la suite

La vierge des tueurs

vallejo-vierge-des-tueurs

Fernando Vallejo

Belfond, 1997
Traduit de l’espagnol (Colombie) par Michel Bibard
[VAL]

Si vous voulez être apostrophé par un type qui n’a plus d’âge, parce qu’il se dit vieux depuis l’enfance, qui n’a pas de vie, parce qu’elle n’est que naufrage, un type qui n’a aucun espoir tant il associe sa déchéance à celle de son pays, qu’il dit foutu, perdu, incontrôlable, vous lirez La vierge des tueurs.
Ce livre n’est que le va-et-vient, clos et fatal de la douleur à la violence… Lire la suite

Hymnes à l’amour

wiazemskyAnne Wiazemsky

Gallimard, 1996
[WIA]

Si vous avez quoi que ce soit contre les chansons d’Edith Piaf, n’ouvrez pas ce livre, par contre, dans le cas contraire, rejoignez vite l’histoire étonnante de cette famille étroitement liée à L’hymne à l’amour ou La vie en rose.
Les paroles de ces deux chansons servent ici de fils conducteurs à la narratrice pour renouer avec ceux épars de sa propre vie : un père mondain, très absent et mort jeune, une mère neurasthénique avec de… Lire la suite