Lison Futé 2019 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Le testament à l’anglaise

Classé dans: Lison Futé 2001, Romans d'ailleurs.

coe-testament

Jonathan Coe

Gallimard (Folio), 1998
Traduit de l’anglais par Jean Parvans
[COE]

L’élégance du style, l’humour distancé, pince sans rire et cruel, le tragique des situations sous l’apparente banalité de la vie quotidienne, il y a un peu de tout cela dans ce roman, et bien plus encore. Il nous entraîne dans les méandres d’une famille anglaise qui bien sûr cache un secret de mort. Faux roman policier, il met en scène un écrivain enquêteur commandité par une vieille dame que la famille semble bien vouloir écarter d’une vérité redoutée. Faux roman ” gothique “, l’auteur utilise, pour la fin, les archétypes qui ont fait la renommée de l’écriture britannique : manoir sombre et isolé, lande battue par les vents, meurtres sanglants et dément à l’œuvre. Faux roman d’amour, même si l’amour est bien présent tout au fil du récit, c’est surtout un vrai roman sur la société thatchérienne avec son agriculture intensive, son monde impitoyable de la télévision abjecte, son système de soins avec lequel il vaut mieux ne pas être malade… Mieux qu’une thèse de sociologie, parce que souvent désopilant, mieux qu’un discours politique parce qu’il effleure plutôt qu’il ne démontre, ce roman fait appel à l’intelligence du lecteur tout autant qu’à sa sensibilité.

Dominique

dispo

Laisser une Réponse