Lison Futé 2018 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Le blues du troglodyte

Classé dans: Lison Futé 2016, Livres numériques, Romans d'ailleurs.

cook-blues

Kenneth Cook

Autrement, 2015
Traduit de l’anglais (Australie) par Mireille Vignol
[COO]

Difficile de faire plus australien qu’un roman de Kenneth Cook …
Mais attention, je ne vous parle pas du mirage économique d’un Sydney enchanteur ni du glamour des surfeurs australiens body buildés mais plutôt d’un bled paumé dans le bush écrasé de soleil avec des Aborigènes considérés comme les parias d’une société où les seules activités se résument à se saouler du matin au soir, rechercher d’improbables opales dans les mines et tenter d’échapper à la chaleur écrasante dans les habitats troglodytes. Ainsi va la vie à Ginger Whisker où Simon Crown alterne ces trois activités avec monotonie et sans aucun enthousiasme, en plus de son travail à la station de radio locale. Looser patent dans tout ce qu’il entreprend, Simon ne se fait aucune illusion sur la vie jusqu’à ce qu’il croise la route d’une charmante jeune femme dont la présence est aussi incongrue qu’une mine d’or à GingerWhisker. Riche en situations absurdes et en dialogues à l’humour cynique, ce roman manifeste une grande puissance visuelle dans laquelle on reconnaît le talent de scénariste et de conteur de Kenneth Cook. Avec beaucoup d’autodérision, Le blues du troglodyte est aussi l’œuvre dans laquelle l’auteur se retrouve le plus dans son antihéros, peut-être le seul personnage à avoir des états d’âme, et une conscience qui le torture plus qu’elle ne le soulage, alors qu’il évolue entouré de goujats finis, de magouilleurs sans scrupule, d’un futur ex-curé douteux et libidineux, d’alcooliques invétérés ou les quatre à la fois… Plein d’une « bonne volonté » qui fond comme neige au soleil à la vitesse d’un glaçon dans un verre de whisky, Simon Crown se révèle incapable de faire face au moindre de ses engagements et s’enfonce inexorablement dans les problèmes.
Jubilatoire à lire à condition de posséder une bonne dose d’humour (noir) !

Isabelle B.-C.

dispo


Laisser une Réponse