Lison Futé 2019 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

La relieuse du gué

Classé dans: France, Lison Futé 2009.

delaflotte-mehdevi

Anne Delaflotte Mehdevi

Gaïa, 2008
[DEL]

Un tout autre métier que le nôtre, celui de relieur. Et comme disait le grand-père de la protagoniste : « Un bon relieur est quelqu’un qui ne lit pas », contrairement à nous qui sommes sans cesse en train de lire…
Mathilde la relieuse, installée depuis peu dans un petit bourg, doit réparer un
livre avec de très belles illustrations, déposé par un mystérieux client à son
atelier. Elle découvrira non seulement les belles illustrations du livre, mais sera également plongée dans une enquête pour lever le secret caché derrière ce dernier.
On apprend quelques détails sur les différentes étapes de la reliure, notamment qu’il existe une différence entre la reliure française et allemande !
Mathilde mènera son enquête malgré les hostilités de certains villageois vis-à-vis d’elle, la citadine. Mais celles-ci ne resteront pas les seuls obstacles à
franchir…
Et si, après cette lecture, vous voulez découvrir un atelier de relieur lors d’une de vos balades à Paris, jetez au moins un regard dans la vitrine de cet atelier rue Joseph de Maistre. Allez, à vous de trouver le bon arrondissement !

Eva

dispo

3 Réponses à La relieuse du gué

  1. Odile Croc

    Ce premier roman est une réussite : une excellente intrigue, une atmosphère très zen où l’auteur prend son temps de nous décrire le travail patient de la reliure. Ce livre m’a fait penser aux “Déferlantes” de Claudie Gallay (chroniqué d’ailleurs dans ce même Lison Futé). En effet, dans ces deux romans, l’héroïne se retire dans un endroit tranquille suite à une blessure sentimentale, et se trouve confrontée à un secret… Vraiment à lire ! En plus, les éditions Gaïa utilisent des pages roses, et c’est très agréable pour les yeux.

  2. Katia Le Rille

    C’est vrai que ce livre fait penser aux déferlantes de Claudie Gallay. Dans les deux livres, on suit l’itinéraire d’une femme blessée par l’existence, qui choisit d’exercer un métier solitaire pour réfléchir à son passé, et accomplir un deuil. L’héroïne des Déferlantes est ornithologue, elle fait des croquis d’oiseaux migrateurs et parcourt les falaises de la Hague battues par les vents, tandis que Mathilde restaure des livres anciens dans un petit village périgourdin. Le cadre est différent mais toutes deux accomplissent des gestes quotidiens, en harmonie avec la nature et la matière, et il se dégage une atmosphère très similaire dans leur concentration et leurs silences. Et puis l’intrigue des deux romans recèle une énigme suscitée par l’arrivée d’un mystérieux étranger.

  3. Robert

    Ca donne super envie de le lire. Autant que d’aller faire des courses à Shopi!

Laisser une Réponse