Lison Futé 2019 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Trois fois la fin du monde

Classé dans: France, Lison Futé 2019.

abbey-gang

Sophie Divry

Noir sur blanc, 2018
[DIV]

J’aime Sophie Divry quand elle m’embarque doucement avec La condition pavillonnaire et j’aime aussi quand elle me secoue avec Quand le diable sortit de la salle de bain. Comment vais-je l’aimer dans son prochain ouvrage ? La réponse dans le Lison Futé 2017. To be continued… Pour toutes celles et ceux qui suivent attentivement mes critiques chaque année, vous êtes d’ailleurs de plus en plus nombreux à grossir les rangs de ma Fan Base, vous aurez sans doute remarqué que je viens de citer un passage d’une de mes chroniques de 2016. Durant ces trois dernières années certains d’entre vous se sont sentis abandonnés et m’ont envoyé des courriels de mécontentement. Ainsi Libellule93 m’a écrit : « Quand on donne rendez-vous à quelqu’un on ne peut pas l’abandonner sur le bord de la route pendant si longtemps. Comment peut-on apporter autant de joie à une personne pour ensuite la laisser seule face à la cruelle attente d’un bonheur renouvelé qui n’arrive pas ? ». Je comprends votre désarroi Libellule93 même si je ne suis que le maillon final de cette enivrante chaîne littéraire. Si l’auteur n’écrit pas et si l’éditeur n’édite pas, le chroniqueur ne chronique pas. Mais rassurez-vous, l’interminable attente qui vous ronge de l’intérieur touche à sa fin. Sophie Divry se fait une vraie place à part dans la liste de mes auteurs favoris. J’ai lu quatre de ses romans et c’est à chaque fois la même chose, je me fais surprendre par la construction du récit et le thème abordé. Dans Trois fois la fin du monde elle nous raconte l’histoire de Joseph Kamal qui se retrouve en prison après un braquage raté dans lequel son frère a trouvé la mort. Ce gangster novice va devoir s’adapter pour survivre dans cette jungle carcérale où le danger est omniprésent et la violence érigée en doctrine absolue. Il apprend non sans mal les codes, devient rugueux, dur au mal et soudain, au détour d’une page, l’histoire bascule sans crier gare et nous emmène complètement ailleurs. Où ? Je vous laisse le soin de le découvrir par vous-même pour ne pas vous spoiler comme disent les jeunes. Ce qui est sûr, c’est que l’isolement d’un homme, peu importe le contexte, amène son lot de joies et de peines.

Grégory

dispo

Laisser une Réponse