Lison Futé 2019 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Un homme en harmonie

Classé dans: France, Lison Futé 2012.

fajardie

Frédéric H. Fajardie

Gallimard, 1992
[FAJ]

1943, quelques mois avant le débarquement allié. La fin de la guerre est dans l’air : les résistants de la dernière heure se multiplient, les nazis et collabos se déchaînent, les chefaillons de tout bord sont dans les starting blocks pour rafler les sièges les plus confortables de la France libérée. Le colonel Leroy- Clémenti, important chef de la Résistance, est fait prisonnier par la Gestapo. Après l’étape de la torture commence un jeu de calculs et de persuasion, dans lequel Leroy- Clémenti cède du terrain pour sauver la peau de camarades emprisonnés… La fin de la quatrième de couverture du livre est si bien trouvée que je ne vais pas la paraphraser : « La question que pose ce roman n’est donc pas : jusqu’où doit-on céder ? Mais plutôt : faut-il, dans l’épreuve de force avec un ennemi implacable, céder quoi que ce soit ? » En récit alterné, nous lisons des passages des notes écrites par le colonel pendant sa captivité et les extraits des procès-verbaux des auditions pendant l’instruction, en 1947, qui doit décider de la culpabilité ou non du chef de la Résistance jugé pour trahison.
Marchandages perçus comme honorables ou magouilles mesquines pour atteindre le pouvoir ou le conserver, compromissions… le lecteur est un peu juge à son tour. Mais surtout, au-delà des questionnements sur les choix cruciaux en ces périodes troubles (passionnants mais d’autant plus vains qu’on ne saura jamais ce qu’on aurait fait « à leur place »), Fajardie donne à lire une histoire profondément humaine : touchante, prenante, une histoire de guerre et d’amour (la femme de Leroy-Clémenti en est un élément essentiel). La tension palpable et le souffle épique qui le parcourent font de ce roman un livre très agréable à lire malgré la gravité du sujet de départ. Il serait dommage de s’en priver !

Elsa

dispo

Laisser une Réponse