Lison Futé 2019 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Rue des petites daurades

Classé dans: France, Lison Futé 2002.

fellag-rue-des-petites-daurades

Fellag

Lattès, 2001
[FEL]

Farid, Mourad, Alain, Wanda, Akli, Monsieur X, Georges, Marguerite, Sergueï et tous les autres, quelques habitants ou habitués de la rue G. : ” Une rue qui se néglige. Elle se délaisse volontairement pour qu’on ne lui jette pas le mauvais œil, pour conserver ses mystères et n’offrir ses secrets qu’à ceux qui l’aiment et la comprennent vraiment … “. La rue G. : une vieille église, une école de garçons Troisième République et six bistrots dont le plus populaire s’appelle les Chants Alizés. Chérif et Wardia en sont les propriétaires. Les habitués y ressassent leurs histoires. Un peu plus loin changement de décor avec Le Révizor, un bar qui regroupe ” les aigris, les rabougris, les hargneux, les racistes, les nerveux… “.
Tout le monde se connaît. On parle de tout, de rien, de l’un de l’autre, du bébé qui va naître, du sida qui fait peur, de José Bové etc… C’est la vie. On se congratule ou on ” s’engueule ” mais aux Chants Alizés, la solidarité finit toujours par prendre le pas surtout quand il s’agit de respecter les dernières volontés de Monsieur X signifiées par notaire : que ses cendres soient dispersées du haut du bâtiment de la Résidence des cerisiers. L’affaire provoque la création d’ ” un front anti-dispersion ” par les habitués du Révizor. Aux Chants Alizés, on élit un président d’honneur du comité de soutien pour la dispersion. On boit des bières et on partage le couscous…
Un livre tendre, drôle et vivant où bien d’autres surprises vous attendent… L’auteur, homme de théâtre, humoriste, signe ici son premier roman.

Muriel

dispo

Laisser une Réponse