Lison Futé 2019 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Dans les veines ce fleuve d’argent

Classé dans: Lison Futé 2009, Romans d'ailleurs.

franceschini

Dario Franceschini

Gallimard/L’Arpenteur, 2008
Traduit de l’italien par Chantal Moiroud
[FRA]

Voici un petit roman qui n’a pas fait de bruit à sa publication, et on se demande bien pourquoi après l’avoir refermé. Comme souvent, j’obéis rarement à un plan de lecture, ce qui, compte tenu de ma profession, est fort discutable. Bien des lectures sont le fruit d’une rencontre et alors je me laisse souvent porter par la première impression, celle qui suggère si ce livre vous plaira où non. Je vous l’accorde, la première impression n’est pas toujours la bonne et parfois les habits sont trompeurs. Mais ce titre, je ne m’en suis toujours pas remis tant il résonne, tant il est évocateur, tant il est beau. Dès lors que mon regard le croisa je ne pus faire autrement que m’en emparer, il était mien, je savais que je l’aimerais. Je ne fus pas déçu, si ce n’est que j’eusse aimé que sa lecture soit moins brève et dure encore des jours et des jours.
Ce roman se lit un peu comme les contes orientaux, un fil, le fleuve du Pô que Primo Bottardi remonte, nous sert de guide. Comme les veines qui remontent au cœur, Primo, alors à l’automne de sa vie part retrouver un ami d’enfance, et ainsi se replonge-t-il dans sa jeunesse. Il part à sa recherche car enfin il pense avoir trouvé la réponse à une question que celui-ci lui avait posée. De village en village, de rencontre en rencontre, chaque fois Primo ramène avec lui une nouvelle histoire, souvent à la lisière du fantastique, entre onirisme et réalisme magique. C’est parfois en partant à rebours que l’on se redécouvre, pour Primo c’est aussi après son destin que ce voyage le mènera dans un final aux accents de légende.

Fabrice

dispo

Laisser une Réponse