Lison Futé 2018 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Polarama

Classé dans: Lison Futé 2017, Romans d'ailleurs, Romans policiers.

gordon-polarama

David Gordon

Actes Sud, 2013
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Laure Manceau
[RP GOR]

Harry Bloch est un écrivaillon de seconde zone / troisième catégorie qui publie des nouvelles porno sous le pseudo de Teubi Maguire (mais parfois aussi sous celui de Soubrette Johansson) dans le magazine Chaud Lapin, des romans de science-fiction érotiques sous celui de T.R.L. Langstrom, des polars mettant en scène un détective privé noir et juif du nom de Mordechai Jones sous le nom de J. Duke Johnson, et qui rencontre un semblant de succès avec sa nouvelle série de romans de vampires qu’il signe Sibylline Lorindo-Gold.
Il est contacté par Darian Clay, condamné qui passe ses dernières semaines dans le couloir de la mort. Darian a été reconnu coupable de quatre meurtres de femmes qu’il a dépecées et arrangées façon puzzle / art contemporain avant de les photographier. Darian propose un marché un peu louche à Harry. Et les ennuis commencent…
Autant le dire tout de suite, ce n’est pas l’intrigue, somme toute assez classique, qui tient le lecteur, mais bien la manière dont David Gordon la mène. En faisant de son héros un écrivain, il joue continuellement avec les clichés du thriller sans en être dupe. Première phrase du livre : « La phrase la plus importante dans un roman, c’est la première, à l’exception peut-être de la dernière… ». Dernière phrase du livre : « A présent fermez le livre et éteignez la lumière ». Entre-temps nous aurons eu droit à divers extraits de la production de son héros sous pseudonyme, à des commentaires pas piqués des vers sur la progression de l’histoire.
David Gordon, totalement inconnu chez lui, là-bas, autant que chez nous, est une superstar au Japon, où ce roman a été un best-seller adapté au cinéma, et où la sortie de son deuxième roman, Mystery Girl, a précédé sa sortie en langue originale. Il a d’ailleurs écrit un article assez drôle dans le New York Times à ce sujet (lisible ici pour les anglophiles : http://www.nytimes.com/2014/01/12/magazine/big-in-japan.html?_r=0). Il rejoint ainsi nos Mireille Mathieu, Adamo et autres chanteurs sur le retour en tournée perpétuelle au pays du soleil levant.

Emmanuel

dispo


Laisser une Réponse