Lison Futé 2019 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Hicksville

Classé dans: Bandes dessinées, Lison Futé 2002.

horrocks-hicksville

Dylan Horrocks

l’Association, 2001
Traduit de l’anglais (Nouvelle-Zélande)
[BD HOR]

Cela commence par une citation assez inattendue de Jack Kirby, auquel ce livre rend d’ailleurs hommage : ” les comics vous briseront le cœur “. Peut-être… Ce qui par contre est une certitude, c’est que celui-ci vous mènera loin, très loin. Avant tout, et afin que vous ne perdiez pas un temps toujours précieux, Hicksville n’existe pas, c’est un mythe improbable, un centre de l’univers de plus, perdu en Nouvelle-Zélande. Ici se trouvent tous les comics de la Terre, ainsi que leur essence. Un journaliste du nom de Léonard Batts vient y enquêter, à la recherche notamment de témoignages à propos d’un certain Dick Burger, star absolue de la bande dessinée, et originaire de ce bled perdu au bout de nulle part. Pour toute réponse il n’obtient dans le meilleur des cas qu’un refus poli, mais le plus souvent c’est avec agacement qu’on lui fait comprendre qu’il n’est pas le bienvenu car à Hicksville, tous détestent Dick Burger. Nous n’en connaîtrons la raison, surprenante, qu’au terme d’un suspense savamment mis en scène.
Avant d’être une histoire, Hicksville est une ode à la bande dessinée, entremêlant les récits et les graphismes, multipliant les références (vous trouverez un glossaire à la fin). Dylan Horrocks possède un réel talent tant graphique que narratif, auquel s’ajoute un vrai plaisir de le faire partager. Dérouté dans un premier temps, le lecteur se laissera mener (inutile de résister d’ailleurs, c’est ce qu’il y a de mieux à faire) tel un enfant devant sa première BD, avec délectation.

Fabrice

dispo

Laisser une Réponse