Lison Futé 2019 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Plateforme

Classé dans: France, Lison Futé 2016.

houellebecq-plateforme

Michel Houellebecq

Flammarion, 2001

[HOU]

Tel un Meursault suburbain, Michel (le narrateur) enterre son père à la première page, mais au lieu de filer sur la plage pour tuer un Arabe, il part en Thaïlande visiter des salons de massages. Il y rencontre Valérie, qu’il trouve attachante voire attirante mais, tel un Jean-Claude Duss de la Grande Ceinture sous les tropiques, peine à conclure. A son retour à Paris, il la revoit…
Michel (l’auteur) n’était pas encore (mais était sur le bon chemin pour devenir) le Grantécrivinfrancè que nous connaissons désormais. Il explorait encore la misère sexuelle du mâle occidental avant l’explosion 2.0. Alors que Meetic, Tinder et consorts ne sont que des étincelles dans les cerveaux de leurs futurs créateurs, la seule solution envisageable pour un homme à la quarantaine dépressive, à l’érection parfois difficile, lecteur des pages saumon du Figaro (y’aurait-il une relation de cause à effet entre cette caractéristique et la précédente ?), étranger aux autres et peut-être même à lui-même, la seule solution, donc, pour avoir des rapports sexuels satisfaisants reste le tourisme sexuel et son paradis, la Thaïlande.
On a beaucoup reproché à Michel / Michel (l’auteur et le narrateur sont homonymes) son apologie du tourisme sexuel. C’est méconnaître le grand satiriste qu’est Houellebecq. Tout comme ses illustres prédécesseurs (Jonathan Swift, Voltaire - ah c’est bien ça Voltaire, ça marche bien en ce moment, on a tendance à oublier la mauvaise foi énorme et la vanité du Vieux, ses romans historiques pompeux et ses pièces de théâtre un peu pourries) il pousse le système à son paroxysme pour en montrer les absurdités.
Malheureusement pour lui, la satire ne se marie pas très bien avec le politiquement correct et les emportements moutonniers des médias (que ce bon vieux Michel / Michel se plaît, il faut bien le dire, à encourager) ne lui ont guère épargné quelques déconvenues médiatiques (ce qu’on n’appelait pas encore Buzz, rappelez-vous).
Enfin, tout cela met un peu d’animation car comme le dit si bien Michel / Michel :
« Tout peut arriver dans la vie, et surtout rien.»

Emmanuel

dispo


Laisser une Réponse