Lison Futé 2017 est arrivé !

Un traître à notre goût

Classé dans: Lison Futé 2012, Romans d'ailleurs, Romans policiers.

lecarre

John Le Carré

Seuil, 2011
Traduit de l’anglais par Isabelle Perrin
[RP LEC]

En vacances tennistiques à Antigua, Perry Makepiece et Gail Perkins font la connaissance de Dima, oligarque russe, qui insiste fortement pour jouer avec Perry. Bien vite, il lui confie qu’il est le plus gros blanchisseur d’argent du monde et qu’il cherche à contacter les services secrets britanniques afin d’échanger ce qu’il sait contre l’impunité et la protection de Sa Gracieuse Majesté. Puisque désormais il va falloir vivre sans attendre le nouveau Blueberry, il nous reste tout de même l’espoir du prochain John Le Carré (même si c’est plus pour très longtemps, c’est pas un poussin de l’année).
On a cru que la chute du mur de Berlin en 89 avait définitivement ringardisé l’homme qui fut le chantre de la Guerre froide bureaucratique que se livrèrent les divers services secrets d’Europe entre 1945 et 1989. Pour le coup, c’est vrai qu’il a eu un petit coup de mou dans les années 90, mais depuis quelques livres, il est revenu au top de sa forme. En plus, il a aiguisé sa plume, resserré son style, abandonné les cinq cents pages obligatoires de tout bestseller anglo-saxon et surtout a réussi le tour de force de rendre compréhensibles les cent cinquante premières pages de ses romans.
Avec Le Carré, même un p’tit dej’ dans un hôtel-club douze étoiles des Caraïbes devient anxiogène. On tourne les pages en se demandant comment ça va se finir. Même si on suppose que le happy end, c’est pas son truc à John.

Emmanuel T.

dispo

2 Réponses à Un traître à notre goût

  1. robert

    Très très bon livre, merci pour ce fabuleux conseil, je passe d’excellentes vacances grâce à vous!

  2. Maia Kovski

    Cher Robert,

    notez le nom de cet excellent chroniqueur de Lison futé : Emmanuel T.
    Il est possible que vous ayez les mêmes goûts que lui.

    C’est le principe de notre revue Lison Futé : elle présente un éventail des goûts de l’équipe de la médiathèque. Lorsque vous avez repéré des affinités littéraires avec l’un des chroniqueurs, il devient votre conseiller privilégié.

Laisser une Réponse