Lison Futé 2018 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Lemashtu

Classé dans: France, Lison Futé 2013, Science fiction.

li-cam-lemashtu

Li-Cam

T1 : Chroniques des stryges

Griffe d’encre, 2009
[RSF LI]

Il y a 7000 ans environ, l’espèce humaine a subi une mutation et s’est scindée en deux branches. D’une part les traditionnels « homo sapiens sapiens », majoritaires, de l’autre des individus qui reçurent le nom « d’homo sapiens incubus ». On les appelle plus couramment stryges ou strigoï - littéralement, « oiseaux nocturnes dont les cris sont annonciateurs de mort »… Pour parler simplement, il s’agit de personnes possédant une robustesse et des capacités qui dépassent le commun des mortels, et devant pour survivre absorber plus ou moins régulièrement du sang humain.
Prédateurs haïs de manière ancestrale (bien que souvent à tort), guère mieux considérés que des monstres dénués d’âme, utilisés comme chair à canon ou exterminés sans scrupule… De nos jours, ils ne sont plus qu’une poignée, enfermés dans des ghettos au fin fond de la Roumanie - tout au plus vaguement tolérés dans certains pays. Une nuit, deux silhouettes s’échappent furtivement d’un camp… L’une d’entre elle, Lemashtu Miazza Noptii, de la lignée des Dracul - un enfant - représente peut-être le dernier espoir des lignées affaiblies d’échapper à l’extinction.
Aujourd’hui, Lem, 15 ans, encadré par quelques congénères et avec le soutien d’une partie du Vatican, doit s’intégrer dans un lycée anglais : l’occasion pour lui de découvrir enfin le monde hors de murs clos, de frayer avec l’espèce humaine et de flemmarder en cours, de s’y faire des amis (plus si affinités)… Voire de se faire exterminer ?
Si à première vue la trame ne semble pas briller par son originalité, ce récit s’avère fort éloigné des clichés du genre grâce au style bien particulier de l’auteur, somme toute assez savant bien que restant très fluide. Des développements intéressants sur la situation géopolitique de ce monde et autour des personnages secondaires par le biais de nouvelles (« rapports d’intervention » issus des archives secrètes du Vatican) incorporées au fil du texte principal. Un texte qui dégage une certaine poésie, léger - mais au final pas tant que ça… On y trouve également une indéniable mélancolie, ainsi qu’un vrai questionnement sur l’ostracisme et la différence. Le premier volet d’une trilogie qui, comme ne l’indique pas le pseudonyme de l’auteur, est française (pour changer !).

Madeline

dispo


Laisser une Réponse