Lison Futé 2019 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Ouvrier. Mémoires sous l’Occupation.

Classé dans: Bandes dessinées, France, Lison Futé 2016.

loth-ouvrierloth-ouvrier2

Bruno Loth

Volume 1
Volume 2

La boîte à bulles, 2012 et 2014
[BD LOT]

Ouvrier, mémoires sous l’Occupation est un roman graphique où Bruno Loth relate la jeunesse de son père, Jacques, avant et pendant l’Occupation.
En 1938, Jacques, jeune ouvrier aux convictions farouchement pacifistes, est heureux d’être réformé malgré la pression militariste qui règne parmi ses camarades d’atelier. Employé aux chantiers navals de Bordeaux, il profite des récents acquis sociaux (semaine de 40 h et congés payés) pour s’évader avec ses amis à travers des activités sportives ou des séjours au cœur de la nature.
Jacques est très impliqué dans le mouvement des auberges de jeunesse où il retrouve une bande de copains qui partagent avec lui son amour de la nature et du sport en plein air. Campements dans les bois, balades sur les lacs ou premières expériences de ski dans les Pyrénées, rien ne semble vouloir ébranler la joie de vivre de ce groupe de camarades. Malgré l’arrivée de milliers de réfugiés espagnols fuyant le franquisme et même la déclaration de la mobilisation générale, Jacques est persuadé que les hommes ne commettront pas la folie de s’engager dans une seconde guerre mondiale.
L’invasion allemande et le flot de réfugiés du nord viennent bousculer son insouciance. Il n’a bientôt plus d’autre choix que de se soumettre et de continuer son travail dans l’industrie navale… mais cette fois sous le joug allemand.
Tout cela est évidemment bien loin de l’idéal de vie qui régnait dans le mouvement des auberges de jeunesse. Autour de lui, tout s’accélère : le couvre-feu qu’on doit braver pour retrouver les amis, les premières distributions de tracts à l’usine et les sabotages qui s’amplifient. Quelle voie va-t-il pouvoir tracer quand les choix sont dictés par les circonstances ?
Bien évidemment, cette œuvre est dédiée à la mémoire ouvrière où la camaraderie d’hommes d’une même condition sociale n’était pas une formule creuse. C’est aussi un hommage à une jeunesse remplie d’espérances qui a tant souffert durant cette période.
Le choix d’un dessin dans le style de la ligne claire conjugué à l’utilisation parcimonieuse de la couleur donne une grande consistance au récit. Il permet à l’auteur de forcer l’intensité de certains passages tout en insistant au second plan sur le contexte historique. Ni dogmatique ni donneur de leçon, ce roman graphique est un véritable hymne à l’humanisme.

Bruno

dispo

dispo

Laisser une Réponse