Lison Futé 2019 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Love in Vain : Robert Johnson, 1911-1938

Classé dans: Bandes dessinées, France, Lison Futé 2015.

mezzo-love

Mezzo et Jean-Michel Dupont

Glénat, 2014
[BD MEZ]

La bande dessinée Love In Vain consacrée à Robert Johnson dresse le portrait du plus légendaire des bluesmen. Une « bio graphique » qui retrace les grands moments de la vie du musicien noir des années 30. Né dans le delta, le jeune Robert est vite davantage intéressé par la musique que par le travail dans les champs. D’abord attiré par l’harmonica, puis par la guitare, il se rend régulièrement dans les tripots du coin écouter Charley Patton et Son House. Ce dernier l’écoute un soir jouer un morceau et lui conseille en ricanant de se remettre à l’harmonica. Piqué au vif, il part en lui promettant de revenir… Deux ans plus tard, il se plante devant Son House et joue. Tétanisé dès les premières notes, celui-ci n’en croit pas ses oreilles : Robert Johnson a progressé si vite dans son jeu de guitare qu’il en est lui-même dépassé. De là, naîtra la légende du pacte avec le diable : Johnson aurait vendu son âme au diable en échange de son jeu de guitare… Mais plus que du mythe, les auteurs parlent de l’homme noir et de sa vie quand il est bluesman dans le Mississippi ségrégationniste à cette époque. Plutôt que se laisser aller à montrer des clichés comme le lynchage des Noirs par les Blancs, les auteurs, très documentés, se sont attachés à montrer un racisme bien ancré dans la société comme par exemple l’illustration de la voie ferrée qui représente la ligne de démarcation entre les quartiers noir et blanc. Une bande dessinée en noir et blanc sert avec évidence le propos et montre magnifiquement le blues et les destins tragiques de ses représentants.

Janick

dispo


Laisser une Réponse