Lison Futé 2019 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Délire d’amour

Classé dans: Lison Futé 2001, Romans d'ailleurs.

mcewan-delire-damour

Ian McEwan

Gallimard (Du monde entier), 1999
Traduit de l’anglais par Suzanne Mayoux
[MACE]

Connaissez-vous le syndrome de Clérambault ? Pour ma part, avant de lire Délire d’amour, je n’avais jamais entendu parler de cette pathologie. Les individus atteints de cette psychose passionnelle (décrite en 1942 par un certain Clérambault, d’où son nom) se livrent à un harcèlement amoureux très difficile à supporter pour leur victime.
Ici, la victime s’appelle Joe. Journaliste scientifique, vivant un amour idyllique avec Clarissa depuis sept ans, Joe voit sa vie basculer dans un véritable cauchemar le jour où, témoin d’un événement dramatique, il fait la connaissance de Jed. Ce dernier lui téléphone le soir même pour lui déclarer son amour. Puis, ce qui n’aurait pu être qu’un épisode loufoque devient un enfer : Jed poursuit Joe, le harcèle de coups de téléphone, de lettres enflammées et mystiques, fait le guet devant chez lui. Et, malgré l’attitude de Joe (rejet, colère, évitement), Jed persiste. D’ailleurs, selon lui, Joe ne pourra résister longtemps à cet amour réciproque, voulu par Dieu en personne. Petit à petit, la tension dramatique monte… et le lecteur se ronge les ongles.
Ian McEwan est très fort : il tient le lecteur en haleine d’un bout à l’autre du roman, parsème son texte de raisonnements scientifiques passionnants et fait preuve d’un sens de l’humour très noir qui ajoute à l’efficacité de cet excellent livre. A lire en vacances, oui, mais pas seul dans une vieille baraque isolée avec le parquet qui craque !

Marie-Christine

dispo

Laisser une Réponse