Lison Futé 2019 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

En Amazonie : Infiltré dans le « meilleur des mondes »

Classé dans: France, Lison Futé 2014, Récits de vie.

malet

Jean-Baptiste Malet

Fayard, 2013
[RV MAL]

Jean-Baptiste Malet est journaliste. Face au secret qui entoure le fonctionnement d’Amazon et au silence auquel sont contraints les salariés, il parvient à se faire embaucher comme intérimaire dans l’entrepôt de Montélimar au moment du pic d’activité précédant les fêtes de Noël. Il sera « picker », c’est-à-dire chargé de récupérer les « objets culturels » dans cet entrepôt de 36000 m² avant qu’ils soient emballés et expédiés aux clients. Voilà donc un récit tout ce qu’il y a de plus véridique même s’il faut souvent se pincer pour se convaincre qu’il ne s’agit pas d’un récit de science fiction dans la lignée de 1984.
Jean-Baptiste Malet est intégré à l’équipe de nuit : il travaille de 21h30 à 4h50 mais il n’est pas rare que les semaines montent à 42 heures hebdomadaires (il est bien vu d’accepter les heures supplémentaires demandées par les managers). Être « picker » implique 20 à 26 km de marche par nuit, et pour tenir, il n’a droit qu’à deux pauses de 20 minutes (mais une seule de ces pauses est rémunérée). Le rendement de chaque salarié est surveillé en temps réel grâce à un système de gestion informatisé : chaque supérieur hiérarchique sait quel produit le salarié est en train de prélever et il peut détecter le moindre fléchissement de productivité ou toute pause indue.
Bien sûr, la délation de tout comportement douteux d’un collègue est bien vue et les rares syndicalistes particulièrement surveillés.
Jean-Baptiste Malet raconte de l’intérieur ce qu’implique la devise d’Amazon (« work hard, have fun, make history »), le tutoiement obligatoire, et l’espoir fou d’un CDI qui fait tenir nuit après nuit ces foules de précaires. Mais le constat là encore est impitoyable et il tient dans un rapport simple de 1 pour 3 (350 CDI pour 1200 intérimaires dans l’entrepôt de Montélimar).
Ce récit est celui d’un journaliste et il remplit parfaitement sa mission d’informer. C’est un ouvrage à lire et à faire lire absolument pour savoir ce qu’il se passe derrière l’écran et… pour retourner chez son libraire !

Marion

dispo


Laisser une Réponse