Lison Futé 2018 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

La Chambre des merveilles

Classé dans: Lison Futé 2013, Romans d'ailleurs, Romans policiers.

mateosagasta-chambre

Alfonso Mateo-Sagasta

Rivages, 2006
Traduit de l’espagnol par Denise Laroutis
[RP MAT]

Madrid, 1614 (tout de suite ça pose). Gonzalo, secrétaire archiviste du Marquis de Hornacho, a été assassiné dans le cabinet des merveilles dudit marquis. Isidoro Montemayor mène l’enquête. Et ce qu’il découvre peu à peu est loin d’être ragoûtant !
Lecteur, si tu n’aimes pas les noms en « o », les fœtus dans le formol, les bossus, les petits déj au pinard et les vieux érotomanes, passe de suite à la notice suivante. Dans le Madrid du siècle d’or, aux fraises amidonnées et aux vices tarifés et nombreux, Isidoro, érudit et libertin (même si l’emploi de ce mot ici est un anachronisme) nous entraîne des bas-fonds aux hautes sphères de la capitale espagnole (ce qui, en 1614, représente à peu près la capitale du monde). C’est bien le propre du roman policier que de trouver un héros qui puisse nous faire parcourir l’échelle sociale de bas en haut et retour. C’est aussi le principe du roman picaresque, grande spécialité espagnole du 17eme et 18eme siècles. Enfin, chose rare dans les rompolhis (romans policiers historiques) aucun aspect ne phagocyte l’autre : l’Histoire ne mange pas l’histoire, elle est plus qu’un décor, sans pour autant nous entraîner dans de longues descriptions ou remises à niveau qui plombent souvent le genre. Alfonso Mateo-Sagasta avance en équilibre sur plusieurs fils et tient la corde jusqu’au bout.

Emmanuel T.

dispo


Laisser une Réponse