Lison Futé 2019 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

L’homme de la montagne

Classé dans: Lison Futé 2016, Romans d'ailleurs.

maynard-homme

Joyce Maynard

Philippe Rey, 2014
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Françoise Adelstain
[MAY]

Il s’agit d’un roman à tendance thriller qui se situe à la fin des années 70. Deux sœurs, Rachel et Patty, vivent à San Francisco avec leurs parents. Elles inventent quotidiennement des jeux à elles, tout à fait conformes à leur abondante imagination. Ces jeux qui les lient très fort, les sauvent aussi de l’abandon passager de leurs parents en pleine séparation. La mère tombe en dépression et est très absente tandis que le père, adoré voire adulé par ses filles, mène une enquête concernant des meurtres en série perpétrés dans la montagne proche de chez lui. Les deux fillettes estiment que leur père doit être aidé et elles décident de se mêler dangereusement de cette enquête, n’y voyant là guère autre chose qu’un simple divertissement. Il leur permettra en plus de récupérer leur terrain de jeux favori, « leur » montagne. En parallèle la narratrice Rachel fait part des changements qui surviennent dans sa vie, comme cette soudaine popularité auprès de ses camarades de classe depuis qu’elle est reconnue comme étant la fille du séduisant inspecteur qui passe à la télévision ces derniers temps. Cela lui permettra peut-être d’être enfin acceptée par ses pairs qui jusqu’alors l’ignoraient complètement.
Le lecteur entre facilement dans ce roman, inspiré d’une histoire vraie, grâce à une écriture efficace et grâce à l’univers ludique des deux sœurs. L’expression sensible du récit de Rachel rend le livre touchant et très agréable. Enfin l’histoire de « l’étrangleur » de la montagne apporte la touche thriller à ce roman. Un contraste avec l’univers enfantin de l’œuvre qui n’en rend la lecture que plus plaisante.
Joyce Maynard est une romancière américaine qui a connu le succès grâce à un article publié dans le New York Times Magazine en 1972 alors qu’elle n’avait que 19 ans. Par la suite ses romans ont été reçus favorablement par le public notamment To Die For (Prête à tout) qui a d’ailleurs été adapté au cinéma par Gus Van Sant en 1995.

Chloé

dispo


Laisser une Réponse