Lison Futé 2018 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Le jour de la chouette

Classé dans: Classiques, Lison Futé 2001, Romans d'ailleurs.

sciascia-jour-de-la-chouette

Leonardo Sciascia

Flammarion (Connections), paru en 1962
Traduit de l’italien par Juliette Bertrand et Claude Ambroise
[SCI]

“Dans le gris de l’aube, la place était silencieuse….Rien que ce grondement de l’autobus et la voix du marchand de beignets…Le receveur ferma la portière…Le dernier coup d’œil du receveur tomba sur un homme en costume sombre qui arrivait en courant. Le receveur dit au conducteur : ” Un instant “, et il ouvrit la portière avant même que l’autobus ne fût arrêté. On entendit deux coups retentissants ; l’homme au costume sombre, qui allait sauter sur le marchepied, resta un instant en l’air comme si quelque main invisible le hissait par les cheveux ; sa serviette lui échappa des mains et, lentement il s’affaissa sur la serviette.”
Voilà le premier paragraphe du Jour de la chouette. Une enquête va s’ouvrir, menée par un officier des carabiniers venu du nord de l’Italie - et comme on est en Sicile, autant dire qu’il vient d’une autre planète.
Ce que Sciascia met à jour dans ce livre, c’est la Mafia au quotidien, celle qui offre sa protection au moindre petit épicier, qui négocie les marchés publics de n’importe quelle petite ville sicilienne. Et l’affaire anodine, ce meurtre sur la place du village, va monter jusqu’aux arcanes du pouvoir, mettre en branle toute la machine politico-mafieuse.
Un réquisitoire, qui n’empêche pas la bonne humeur du texte, mais la note de l’auteur, apposée à la fin soudain, vient mettre en pièces la bonhomie du récit. On se surprend à frémir, et Le jour de la chouette se trouve d’un coup éclairé - ou plutôt assombri-d’une autre lumière.

Emmanuel

dispo

Laisser une Réponse