Lison Futé 2019 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

La grève des battù ou les déchets humains

Classé dans: France, Lison Futé 2002.

sow-fall-greve-des-battus

Aminata Sow Fall

Le Serpent à plumes, 2001
[SOW]

Vraiment ! Tous ces mendiants dans la ville, ça fait un peu “ tâche ” et ça gêne le développement du tourisme… De plus cela contrarie le plan de carrière du directeur du service de la salubrité public, Mour Ndiaye, convaincu que s’il arrive à mener à bien sa mission “ d’assainissement ” des rues, il pourra obtenir un poste ministériel. Alors le futur ministre donne tout pouvoir à son très consciencieux adjoint, Kéba Dabo, pour qu’il débarrasse la ville de ses mendiants. A force de bastonnades et d’expulsions, il parvient à remplir si bien sa mission qu’il ne reste plus un seul quêteur dans la ville. Mais les battù (mendiants), s’il ne peuvent pas s’opposer aux brutalités policières et à l’arbitraire des administrations, décident de réagir et se mettent en grève de la mendicité. Dans un pays (le Sénégal) où les “ interventions ” des marabouts auprès des puissances divines et occultes doivent être scellées par des dons du “ patient ” aux mendiants, ce mouvement provoque une crise sans précédent.
Si Aminata Sow Fall s’évertue à dénoncer les antagonismes sociaux et l’attitude arrogante des puissants, c’est l’omniprésence de la tradition dans les sociétés africaines qui est la colonne vertébrale de son roman. Tradition qui est tout à la fois présentée sous ses aspects les plus folkloriques voire répulsifs (soumission de la femme) que comme un solide rempart, notamment à travers une conception de la solidarité qui est très poussée, face à l’individualisme, l’arrivisme et la déshumanisation de la société.

Bruno

dispo

Laisser une Réponse