Lison Futé 2019 est arrivé !

  • À propos
  • Archives web
  • Conseils de lecture sur le Web
  • Ecrivez-nous
  • Mon Lison futé préféré
  • Téléchargements

Comme une fleur

Classé dans: Lison Futé 2004, Romans d'ailleurs, Romans policiers.

stark-comme-une-fleur

Richard Stark (Donald Westlake)

Gallimard (Série Noire), 1963
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Philippe Marnhac
[RP STA]

“Quand un type rasé de frais lui offrit une place dans sa Chevrolet, Parker l’envoya paître.
- Va te faire foutre, mon pote, répliqua le type en braquant son volant pour rentrer dans la file.
[...] Parker cracha sur la chaussée de droite, alluma une cigarette et s’engagea sur le pont George-Washington”.
Le ton est donné. Parker vient de se faire doubler par sa femme et l’amant de cette dernière, alors forcément, il est pas content. Il ne va d’ailleurs pas tarder à le faire savoir à qui de droit. Le hic, parce qu’il y en a un, c’est que l’amant en question fait partie d’une organisation genre multinationale du crime et que du coup, en s’en prenant à lui, il va s’en prendre à l’ensemble du crime organisé des Etats-Unis. Mais il s’en fout. Parker, faut pas l’énerver.
Quand Donald Westlake veut écrire un roman sombre et grave, il se fait appeler Tucker Coe. Quand il veut faire un bon vieux roman noir à l’ancienne avec héros sévèrement burné, machiste et légèrement psychotique, il se fait appeler Richard Stark et il fait un Parker. Et c’est réjouissant. Certes, tous les stéréotypes du genre sont au rendez-vous, mais c’est ça qui est bon.

Emmanuel

dispo

Comme une Fleur a été adapté deux fois au cinéma : Le Point de Non-Retour en 1967, avec Lee Marvin et Payback en 1999, avec Mel Gibson.

Laisser une Réponse