Lison Futé 2017 est arrivé !

La folie de Dieu

aguilera-la-folie-de-dieu

Juan Miguel Aguilera

Au Diable Vauvert, 2001
Traduit de l’espagnol par Agnès Naudin
[AGU]

Alors que Constantinople a largement entamé son déclin, un religieux féru de sciences accompagne une troupe de mercenaires catalans à la recherche de la cité mythique du prêtre Jean, qui a déjà sauvé d’une invasion turque la capitale de l’Empire chrétien d’Orient, plusieurs siècles auparavant. Les aventuriers vont faire face à de nombreux dangers et découvertes qui dépassent tout ce qu’ils auraient pu imaginer à leur départ. Avec une… Lire la suite

La maison aux esprits

allende

Isabel Allende

LGF, 1984
Traduit de l’espagnol (Chili) par Claude et Carmen Durand
[ALL]

Une saga familiale dans un pays d’Amérique du Sud qui n’est pas nommé, mais qui ressemble étrangement au Chili. Un pays, une famille sur trois générations, trois femmes formant le chœur de cette fresque historique à peine déguisée, mêlant la petite histoire et la grande.
Clara, qui perçoit le monde des esprits et épouse Esteban le richissime propriétaire terrien parti de rien ; leur fille Blanca qui… Lire la suite

Crimes exemplaires / Petits meurtres et autres tendresses

max-aub-crimes-exemplaires2

Max Aub

Phébus, 1997 (première édition 1956)
Traduit de l’espagnol par Jean-Paul Guibbert
[AUB]

kitty-crowther-petits-meurtres-et-autres-tendresses2

Kitty Crowther

Seuil, 2004

[H CRO]

« Je l’ai tué parce qu’au lieu de manger il ruminait. »
« Le pauvre, il était si laid que chaque fois que je le rencontrais, c’était comme une insulte. Il y a des limites à tout. »
Nous sommes dans un recueil de… Lire la suite

Le Fil d’argent

baulenas

Lluis Anton Baulenas

Flammarion, 2001
Traduit du catalan (Espagne) par Cathy Ytak
[BAU]

Espagne, 1935. Trois jeunes nés le même jour sont invités par Radio Barcelone à raconter leur vie aux auditeurs pour fêter leurs 18 ans. Cette rencontre fortuite scelle l’amitié de Maria, Pere et Gregori, qui en dehors de leur date d’anniversaire, partagent peu de choses. Pere est vif, fougueux et révolutionnaire. Il a plaqué ses études et sillone Barcelone à vélo pour livrer des bobines de films aux cinémas… Lire la suite

Une méditation

juan-benet-une-meditation1

Juan Benet

Passage du Nord-Ouest, 2005
Traduit de l’espagnol par Claude Viot-Murcia
[BEN]

Une méditation, deuxième livre de Juan Benet, paru en 1970 en Espagne, est un livre singulier, un récit serré de quatre cents pages sans aucun alinéa, un texte en flux narratif continu. C’est une réflexion sur la forme et le fond, sur la mémoire, ses détours, ses fulgurances et ses pièges, centrée autour de l’histoire de deux grandes familles dont la guerre… Lire la suite

Le chevalier de Saxe

benet-le-chevalier-de-saxe

Juan Benet

Passage du Nord-Ouest, 2005
Traduit de l’espagnol par Claude Viot-Murcia
[BEN]

Le récit se déroule en 1531, sur les routes hivernales de la Saxe, un pays marqué par la violence et une crise religieuse qui va ensanglanter l’Europe.
Le personnage central est une figure historique, celle du réformateur Martin Luther, l’auteur des 95 thèses, excommunié depuis dix ans, le dénonciateur du commerce des Indulgences par l’Eglise catholique, l’homme par qui la Réforme arrivera.
Le chevalier… Lire la suite

La servante et le catcheur

castellanosmoya-servante

Horacio Castellanos Moya

Métailié, 2013
Traduit de l’espagnol (Salvador) par René Solis
[CAS]

Le plaisir ressenti à la lecture d’un roman est parfois ambivalent. Celui-ci séduit tout en procurant la sensation brutale d’un coup de poing à l’estomac.
Apre, violent et parfois obscène, il révèle sans fard les bas-fonds de la dictature salvadorienne.
Le lecteur suit pas à pas une femme de ménage, Maria Elena, qui recherche ses employeurs portés disparus. Elle s’adresse pour obtenir des informations à un ancien catcheur, baptisé le… Lire la suite

Les soldats de Salamine

cercas-soldats-de-salamine

Javier Cercas

Actes Sud (Lettres hispaniques), 2002
Traduit de l’espagnol par Elisabeth Berger
[CER]

A l’heure où l’Espagne exhume ses morts de la guerre civile, la sortie de ce roman marque profondément les esprits. Lors de la débâcle de l’armée républicaine un écrivain fondateur de la Phalange (organisation franquiste), doit la vie à un soldat ennemi qui le sauve en refusant de le dénoncer alors qu’il s’est enfui. Intrigué par cette anecdote, un journaliste décide de se pencher sur ce qui s’est réellement… Lire la suite

Les armes secrètes

cortazar

Julio Cortázar

Gallimard, 1997
Traduit de l’espagnol par Laure Guille-Bataillon
[COR]

Lorsque l’on ouvre un livre de Cortazar, on franchit vraiment un seuil. Son univers nous amène aux limites, à ces zones frontières entre la réalité quotidienne et un autre côté, tout aussi réel : où sommes-nous et que
vivons-nous ?
L’homme à l’affût, écrit en hommage à Charlie Parker, clôt ce recueil de
nouvelles.
Ce récit est d’une acuité troublante : c’est la poursuite d’un homme aux prises avec son… Lire la suite

Un après-midi avec Rock Hudson

deambrosis-un-apres-midi-avec

Mercedes Deambrosis

Buchet Chastel, 2001
Traduit de l’espagnol
[DEA]

Mieux qu’une nouvelle, voilà un petit roman qui s’avale d’une traite, un peu comme un alcool bien tassé doux et amer à la fois. En effet, le ton y est drôle et caustique et le lecteur a tout autant envie de se moquer que de s’apitoyer sur le sort des deux “ anti-héroïnes ”. Mercedes Deambrosis ne recule pas devant la caricature. Elle met en scène ici deux anciennes copines de lycée qui se retrouvent… Lire la suite

Parle-moi un peu de Cuba

diaz-parle-moi

Jesus Diaz

Métailié (Bibliothèque hispano-américaine), 1999
Traduit de l’espagnol (Cuba) par Jean-Marie Saint-Lu
[DIA]

” Martinez observa le profil pâle des gratte-ciel qu’on apercevait par-dessus les piquets de la palissade et tira sur sa barbe en se demandant s’il était bien éveillé ou si cette étrange ville n’était qu’un rêve. Soudain, il comprit qu’il était à Miami et se mit à rire nerveusement, conscient que son délire n’avait fait que commencer et que seul le diable savait comment toute cette histoire allait finir… Lire la suite

L’effet Tequila

diez-effet-toquila

Rolo Diez

Gallimard (Série Noire), 1996
Traduit de l’espagnol (Argentine)
[RP DIE]

Carlos Hernandez est flic d’élite à Mexico, ce qui implique qu’il doit se livrer à encore plus de trafics que les autres. En plus, il lui faut nourrir une femme et deux enfants, sans oublier une maîtresse et trois enfants et enfin il faut bien s’occuper de quelques filles qu’il a sur le trottoir, à droite à gauche. Et puis dans un état aussi salement corrompu, il lui faut trouver… Lire la suite

Cosmofobia

etxebarria

Lucía Etxebarria

10/18, 2008
Traduit de l’espagnol par Maïder Lafourcade et Nicolas Véron
[ETX]

Auteure espagnole dont chaque nouveau roman est un succès depuis le fameux Amour, Prozac et autres curiosités, Lucía Etxebarria vit à Madrid, à Lavapiès plus exactement, un de ces quartiers populaire et bobo à la fois. Dans Cosmofobia, elle compose des portraits croisés d’habitants du quartier, souvent trentenaires, en s’attardant sur les relations amoureuses et familiales de chacun. La construction est celle d’un roman choral, c’est-à-dire que… Lire la suite

L’Art de voler

kim

Antonio Altarriba et Kim

Denoël graphique, 2011
Traduit de l’espagnol par Alexandra Carrasco
[BD KIM]

Le 4 mai 2001, le père d’Antonio Altarriba se suicide en se défenestrant de la maison de retraite où il croupissait depuis seize ans. Né en 1910, dans la province de Saragosse, il aura traversé un siècle rempli de bouleversements et de mutations de la société espagnole. Tout jeune, il refuse l’avenir de paysan auquel on le destine et cherche à fuir la mesquinerie et la… Lire la suite

La vie innocente de Ramon Fortuna

lindo-vie-innoncente-de-ramon-fortuna

Elvira Lindo

Hachette (Littératures), 1999
Traduit de l’espagnol par Virginia Lopez-Ballesteros & Olivier Malthet
[LIN]

Surtout connue en Espagne et en France pour ses livres pour la jeunesse (la série des Manolito notamment), Elvira Lindo signe avec ce titre son premier roman pour adultes, et c’est une excellente surprise.
Ramon Fortuna, quinze ans, est un adolescent un peu introverti, mal dans sa peau. Elevé dans un univers exclusivement féminin (sa mère, sa grande sœur et ses deux voisines) et débordant d’une étouffante tendresse… Lire la suite

Je suis un écrivain frustré

manas-je-suis-un-ecrivain-frustre

José Angel Manas

Métailié (Suites), 1998
Traduit de l’espagnol
[MAN]

J., professeur d’université reconnu pour la pertinence de ses critiques littéraires, rêve de devenir écrivain. Seul problème : devant la page blanche, il perd ses moyens, n’arrive pas à donner forme à ses idées. Aussi, le jour où, en lisant le manuscrit qu’une de ses élèves lui a confié pour avoir son avis, il découvre un roman brillant, sensible, bref celui qu’il a toujours rêvé d’écrire, il décide de se l’approprier et séquestre… Lire la suite

La Chambre des merveilles

mateosagasta-chambre

Alfonso Mateo-Sagasta

Rivages, 2006
Traduit de l’espagnol par Denise Laroutis
[RP MAT]

Madrid, 1614 (tout de suite ça pose). Gonzalo, secrétaire archiviste du Marquis de Hornacho, a été assassiné dans le cabinet des merveilles dudit marquis. Isidoro Montemayor mène l’enquête. Et ce qu’il découvre peu à peu est loin d’être ragoûtant !
Lecteur, si tu n’aimes pas les noms en « o », les fœtus dans le formol, les bossus, les petits déj au pinard et les vieux érotomanes, passe de suite à… Lire la suite

La grande embrouille

mendoza-embrouille

Eduardo Mendoza

Seuil, 2013
Traduit de l’espagnol par François Maspero
[RP MEN]

Après un séjour à l’asile, Canuto, ancien détective privé, est devenu coiffeur. Un coiffeur sans client, au bord de la faillite et de l’ennui.
Aussi lorsque Marigladys, une jeune fille de 13 ans surnommée Bout-de-Fromage, se présente dans son salon de coiffure désert pour lui apprendre la disparition inquiétante du Beau Rómulo, son compagnon à l’asile, Canuto n’hésite pas et décide de mener l’enquête.
Pour l’aider il s’entoure… Lire la suite

Sans nouvelles de Gurb

mendoza-sans-nouvelles-de-gurb

Eduardo Mendoza

Seuil, 1994
Traduit de l’espagnol par François Maspero
[MEN]

«[...] 7h00 Conformément aux ordres donnés (par moi), Gurb se prépare à prendre contact avec les formes de vie (réelles et potentielles) de la région. [...] je choisis pour Gurb l’apparence de l’être humain dénommé Madona.”
Deux entités extraterrestres arrivent sur Terre pour étudier la ” faune ” humaine. Gurb part en éclaireur et cesse de donner de ses nouvelles au narrateur. Celui-ci part à sa recherche dans un monde dont, manifestement… Lire la suite

Les aventures miraculeuses de Pomponius Flatus

mendoza2

Eduardo Mendoza

Seuil, 2009
Traduit de l’espagnol par François Maspero
[MEN]

Pomponius Flatus est un chercheur, un philosophe et un scientifique qui croit en l’expérimentation. Ayant entendu parler d’un fleuve dont les eaux miraculeuses rendent sage, il parcourt les provinces de l’empire romain à sa recherche. A ce jour il n’a récolté qu’une diarrhée persistante et salement handicapante. Pour comble, il est sans le sou. C’est pourquoi il accepte la proposition d’un gamin charmant mais quelque peu étrange qui lui demande… Lire la suite

Belle et Sombre

montero

Rosa Montero

Métailié, 2011
Traduit de l’espagnol par Myriam Chirousse
[MON]

Le dernier roman de la Madrilène Rosa Montero a des allures de conte et d’ailleurs il commence un peu comme tel : « Tout s’est passé à une époque reculée de mon enfance dont je ne sais plus maintenant si je m’en souviens ou si je l’invente : car en ce temps-là, pour moi, le ciel ne s’était pas encore détaché de la terre et tout était possible. »
Ici… Lire la suite

La fille du cannibale

montero-fille

Rosa Montero

Métailié, 2006
Traduit de l’espagnol par André Gabastou
[MON]

Partant d’une intrigue policière relatant la disparition de Ramon, mari de Lucia Romero (alter ego de l’auteur ?) kidnappé par une mystérieuse organisation terroriste “Force Ouvrière”, Rosa Montero nous offre tout à la fois un époustouflant récit fictionnel des plus rocambolesques avec de savoureux traits d’humour, une palpitante narration de faits historiques avérés, et enfin de véritables réflexions philosophiques sur le genre humain….
Pourtant, La fille du Cannibale reste homogène et bien construit grâce à la force de… Lire la suite

Le territoire des barbares

montero-territoire-des-barbares

Rosa Montero

Métailié (Bibliothèque hispano-américaine)
Traduit de l’espagnol par André Gabastou
[RP MON]

Le téléphone sonne et sa vie bascule. Zarza croyait bien avoir enterré son histoire, mais la voix qui lui murmure au bout du fil ” je t’ai retrouvée ” fait surgir un passé terrible auquel elle ne pourra plus échapper.
Alors Zarza se sauve, sans bagage, au bout de la ville, traquée et terrifiée à l’idée d’être rattrapée !
Pendant vingt-quatre heures, le lecteur suit la fugitive, se cache avec… Lire la suite

La mot magique

augusto-monterroso-le-mot-magique

Augusto Monterroso

Passage du Nord-Ouest, 2006
Traduit de l’espagnol (Guatemala) par Christine Monot
[MON]

C’est Italo Calvino qui a découvert et signalé l’œuvre de l’écrivain Augusto Monterroso. Celui-ci est considéré comme un maître de la forme plurielle et brève - on lui attribue la plus courte nouvelle de l’histoire de la littérature latino-américaine : Le Dinosaure « Lorsqu’il s’éveilla, le dinosaure était toujours à ses côtés. »
Son œuvre variée va de l’essai aux anecdotes et aphorismes en passant par… Lire la suite

Babylone Vegas

munoz

Jose Luis Munoz

Actes Sud, 2010
Traduit de l’espagnol par Alexandra Carrasco
[RP MUN]

Une panne de voiture contraint Mike Demon, vendeur de polices d’assurances agricoles en Californie, à passer plusieurs jours à Las Vegas, cité de tous les vices par excellence.
Subissant jusqu’alors une vie morne et sans relief, il va rapidement être aspiré par les tentations de cette ville qui l’entraîneront à commettre les pires excès.
Sans repère, il joue sans relâche et perd tout ce qu’il possède, entretient une… Lire la suite

Murderabilia

ortiz-murderabilia

Alvaro Ortiz

Rackham, 2015
Traduit de l’espagnol par Alexandra Carrasco
[BD ORT]

Vendredi 8 avril 2016, 10h37, cabinet du docteur Duerf psychiatre-psychothérapeute.
Docteur Duerf : « Reprenons si vous voulez bien là où on s’était arrêté la dernière fois. »
Moi : « Ah oui, donc comme je vous disais Malmo qui n’a toujours pas commencé l’écriture de son roman, part chez son oncle qui est décédé pour récupérer ses chats. Il n’était pas très sympa avec eux, il leur… Lire la suite

Luz ou le temps sauvage

osorio-luz

Elsa Osorio

Métailié (Bibliothèque hispano-américaine), 2000
Traduit de l’espagnol (Argentine) par François Gaudry
[OSO]

Le roman dit ” historique ” traite assez peu souvent de l’histoire contemporaine. Dans Luz ou le temps sauvage nous entrons de plain pied dans les années noires de la dictature argentine d’il y a tout juste vingt-cinq ans. Epoque opaque où le vol des nouveaux nés aux détenues politiques se pratiquait couramment (adoptés de suite par des ” bonnes ” familles) pendant que les mères étaient froidement exécutées… Lire la suite

Electre à la Havane / L’automne à Cuba / Passé parfait

padura-fuentes-electrepadura-fuentes-automne

padura-fuentes-passe

Leonardo Padura Fuentes

Electre à la Havane
L’automne à Cuba
Passé parfait

Métailié (Bibliothèque hispano-américaine), 2000,2001
Traduit de l’espagnol (Cuba), par Caroline Lepage, Mara Hernandez, René Solis
[RP PAD]

Padura utilise le roman noir comme l’utilisaient Hammett ou Chandler, pour parler du monde comme il ne va pas. Pas… Lire la suite

Petites infamies

posadas-petites-infamies

Carmen Posadas

Seuil, 2000
Traduit de l’espagnol par François Maspero
[POS]

Six personnages ont un cadavre sur les bras dans une villa de la jet-set madrilène et la police conclut à un accident domestique… Ah si l’inspecteur avait les mêmes dons que la voyante-sorcière Mme Longstaffe qui avait prédit à Nestor (le mort) qu’il n’avait rien à craindre jusqu’au moment où quatre T se ligueront contre lui. Trop peu d’entre eux vont le pleurer, d’autres le remercient d’avoir eu l’immense gentillesse de mourir… Lire la suite

Le dernier train

maria-merce-roca-le-dernier-train

Maria Merce Roca

Metaillé, 2006
Traduit du catalan ( Espagne)  par Cathy Ytak
[ROC]

Un couple au bord de l’asphyxie se regarde vieillir, se jauge amèrement. Ils savent qu’ils ne partagent qu’un seul remord, avoir raté leur vie et l’éducation de leur fille Clara.
Térésa, avocate tenace et mordante, ne laisse rien au hasard. D’une main de fer, elle gère ses procès, son mari, sa fille. Protectrice et mère plus que femme, elle organise, décide et ordonne.
Aurait-elle pu… Lire la suite

Un temps pour perdre

roca-un-temps-pour-perdre

Maria Mercè Roca

Métailié (Suites), 2001
Traduit du catalan (Espagne) par Cathy Ytak
[ROC]

Laura, bientôt dix-huit ans, a arrêté ses études et travaille dans une usine catalane qui fabrique des jeans. Elle est repasseuse. Sur son temps libre, Laura se repose, essaie d’apprendre le français, dessine, voit ses copines ou bien retrouve son petit ami à l’arrière de sa fourgonnette. Une vie sans histoires, pas franchement détestable, mais bien éloignée de celle qu’on peut rêver à son âge.
” Chez elle, ils… Lire la suite

Histoires indiscrètes d’une famille sans histoire

roncagliolo

Santiago Roncagliolo

Seuil, 2009
Traduit de l’espagnol (Pérou) par Gabriel Iaculli
[RON]

Après l’effrayant et non moins excellent Avril Rouge dont l’intrigue se déroulait dans les milieux terroristes du Sentier lumineux, Santiago Roncagliolo nous invite dans ce deuxième roman à suivre le quotidien d’une famille péruvienne.
Une mère, un père, une fille, un fils, un grand-père, en apparence une famille sans histoire…
Or, bien que vivant ensemble, chaque membre de la famille vit ses rêves et surtout ses angoisses sans en… Lire la suite

Les lettres qui ne sont jamais arrivées

rosencof

Mauricio Rosencof

Folies d’encre, 2009
Traduit de l’espagnol (Uruguay) par Philippe Poncet
[ROS]

Mauricio Rosencof est l’un des fondateurs du mouvement Tupamaros. Il a été incarcéré par la dictature uruguayenne pendant plus de dix ans dans une cellule d’un mètre sur deux, éclairée jour et nuit, sans aucun mobilier et avec l’interdiction formelle de prononcer le moindre mot ou d’émettre le moindre son. D’autres détenus ont perdu la raison, certains sont morts, lui est devenu l’un des écrivains majeurs du continent… Lire la suite

L’ombre du vent

ruiz-zafon-ombre-du-vent

Carlos Ruiz Zafon

Grasset, 2004
Traduit de l’espagnol par François Maspero
[RUI]

Dans la Barcelone de l’immédiat après-guerre, un jeune adolescent pense à sa mère disparue. Son père, sentant son fils devenir un homme, décide d’amener celui-ci à la découverte d’un lieu aussi secret que mystérieux. Une gigantesque bibliothèque au cœur de laquelle déambulent d’énigmatiques silhouettes, le “cimetière des livres oubliés”.
Là, le petit Daniel Sempere devra choisir un livre, l’adopter pour qu’il ne soit plus oublié.
Celui qu’il va choisir a pour… Lire la suite

Le sourire étrusque

sampedro-sourire-etrusque

José Luis Sampedro

Métailié (Bibliothèque hispanique), 1985
Traduit de l’espagnol par Françoise Duscha-Calandre
[SAM]

Après une vie de dur labeur et de combat, Salvatore Ronconne, vieux paysan calabrais, se trouve obligé de vivre en ville, à Milan, où il doit se faire soigner, rongé par une maladie qu’il surnommera la ” Rusca. ” Chez son fils et sa bru, dans cette ville de béton, il rejettera tout en bloc. Lui, l’homme des montagnes, ne trouvera plus ni goût ni parfum parmi ces Milanais… Lire la suite

La peau froide

albert-sanchez-pinol-la-peau-froide-2004

Albert Sanchez Pinol

Actes Sud, 2004
Traduit du Catalan par Marianne Millon
[SAN]

Deux hommes, un ex-activiste dans la résistance pour l’indépendance de l’Irlande et un autre dont on ne sait pas grand-chose sauf le nom, Batis Caffo, sont amenés à cohabiter sur un ilôt perdu de l’Atlantique sud.
Chaque nuit, ils sont assaillis par des créatures étranges, sorties de l’eau, à l’aspect proche de celui des humains mais dotées d’une force extraordinaire. Toute l’énergie des deux hommes va… Lire la suite

Le Japon n’existe pas

torresblandina

Alberto Torres Blandina

Métailié, 2009
Traduit de l’espagnol par François Gaudry
[TOR]

Ayant à cœur d’aller un jour visiter le Japon, le titre de ce roman m’a particulièrement interpellée : Le Japon n’existe pas. Mais comment ça, le Japon n’existe pas ? Don Salvador Fuensento, balayeur de son état, a sa théorie bien à lui sur la question…
Dans le terminal d’un aéroport, ce balayeur proche de la retraite et décidément bien érudit, interpelle les voyageurs en partance et nous, lecteurs, en… Lire la suite

La vierge des tueurs

vallejo-vierge-des-tueurs

Fernando Vallejo

Belfond, 1997
Traduit de l’espagnol (Colombie) par Michel Bibard
[VAL]

Si vous voulez être apostrophé par un type qui n’a plus d’âge, parce qu’il se dit vieux depuis l’enfance, qui n’a pas de vie, parce qu’elle n’est que naufrage, un type qui n’a aucun espoir tant il associe sa déchéance à celle de son pays, qu’il dit foutu, perdu, incontrôlable, vous lirez La vierge des tueurs.
Ce livre n’est que le va-et-vient, clos et fatal de la douleur à la violence… Lire la suite